cerhu > misc.droit.all.* > misc.droit

Gloops (01/06/2018, 18h32)
[..]

Il y a maldonne, là.

La partie civile met en avant la mort d'un frère et d'un compagnon.

Mais les intéressés n'ont pas agi en tant que frère ni que compagnon,
mais en tant qu'agresseurs. Et ils le savaient très bien.

Si le bijoutier a fait le boulot de la justice, en gagnant du temps, la
question qui devrait se poser est comment l'indemniser pour le mal qu'il
s'est donné.

Peut-être devrait-on facturer les balles à la "partie civile".
Olivier Miakinen (01/06/2018, 19h23)
Bonjour,

Le 01/06/2018 18:32, Gloops a écrit :
> [..]


Je viens de lire cet article en entier. On n'y voit pas la vidéo, mais
elle est clairement décrite. Ainsi que l'endroit où la balle est entrée
dans le corps du voleur assassiné.

> Il y a maldonne, là.
> La partie civile met en avant la mort d'un frère et d'un compagnon.
> Mais les intéressés n'ont pas agi en tant que frère ni que compagnon,
> mais en tant qu'agresseurs. Et ils le savaient très bien.


Oui, en tant qu'agresseurs, braqueurs, voleurs, mais pas assassins.

Le bijoutier n'a pas agi par légitime défense, mais en tirant de sang
froid dans le dos du voleur qui prenait la fuite.

> Si le bijoutier a fait le boulot de la justice, en gagnant du temps,


Sauf erreur de ma part les Alpes-Maritimes c'est en France, un pays où
la peine de mort a été abolie. Tu aimerais que cette peine barbare soit
réintroduite dans la loi française ?

> la
> question qui devrait se poser est comment l'indemniser pour le mal qu'il
> s'est donné.
> Peut-être devrait-on facturer les balles à la "partie civile".


Ah, c'est vrai que nous sommes vendredi, le jour des trolls. Désolé si
j'ai marché dedans.
a (01/06/2018, 23h31)
Olivier Miakinen <om+news> écrivait:

>Bonjour,
>Le 01/06/2018 18:32, Gloops a écrit :
>> [..]

>Je viens de lire cet article en entier. On n'y voit pas la vidéo, mais
>elle est clairement décrite. Ainsi que l'endroit où la balle est entrée
>dans le corps du voleur assassiné.


Mais tu ne vois pas la vidéo.

>> Il y a maldonne, là.
>> La partie civile met en avant la mort d'un frère et d'un compagnon.
>> Mais les intéressés n'ont pas agi en tant que frère ni que compagnon,
>> mais en tant qu'agresseurs. Et ils le savaient très bien.

>Oui, en tant qu'agresseurs, braqueurs, voleurs, mais pas assassins.


La vie du bijoutier a été menacé: ils ont commis une agression à main armée.
Quand une arme est utilisée, il peut toujours y avoir une issue fatale.

>Le bijoutier n'a pas agi par légitime défense, mais en tirant de sang
>froid dans le dos du voleur qui prenait la fuite.


Tu y étais ? Moi non, aussi je ne me sens pas le droit de savoir quelle
version était la bonne.
La seule certitude concerne l'agression violente commise et la mort
d'un des agresseurs.

>> Si le bijoutier a fait le boulot de la justice, en gagnant du temps,

>Sauf erreur de ma part les Alpes-Maritimes c'est en France, un pays où
>la peine de mort a été abolie. Tu aimerais que cette peine barbare soit
>réintroduite dans la loi française ?


Quel dommage que les citoyens n'aient pas pu s'exprimer directement
sur cette question de la suppression de la peine de mort ...

C'est d'ailleurs un trait caractéristiques des gouvernants français: ils parlent
toujours de démocratie, des citoyens, du peuple. Pourtant quand il s'agit de
décider d'une question importante de société ... on décide à sa place.
Peine de mort, avortement, mariage homosexuel ...
Alors que d'autres pays, comme récemment l'irlande, font un référendum.
Olivier Miakinen (02/06/2018, 00h41)
Le 01/06/2018 23:31, a m'a répondu :
>>> [..]

>>Je viens de lire cet article en entier. On n'y voit pas la vidéo, mais
>>elle est clairement décrite. Ainsi que l'endroit où la balle est entrée
>>dans le corps du voleur assassiné.

> Mais tu ne vois pas la vidéo.


Non, je ne la vois pas, mais je crois la description qui en est faite.
Pas toi ? Est-ce que ça veut dire que :
1) Tu as vu la vidéo, et elle contredit cette description ?
2) Tu as vu d'autres descriptions auxquelles tu fais plus confiance ?
3) Ni l'un ni l'autre, mais tu trolles pour le plaisir ?
4) Autre (préciser) ?

>>> Il y a maldonne, là.
>>> La partie civile met en avant la mort d'un frère et d'un compagnon.
>>> Mais les intéressés n'ont pas agi en tant que frère ni que compagnon,
>>> mais en tant qu'agresseurs. Et ils le savaient très bien.

>>Oui, en tant qu'agresseurs, braqueurs, voleurs, mais pas assassins.

> La vie du bijoutier a été menacé: ils ont commis une agression à main armée.
> Quand une arme est utilisée, il peut toujours y avoir une issue fatale.


D'après la description, à laquelle je crois, il y a deux temps :
1) L'agression proprement dite, pendant laquelle le bijoutier a pu
craindre pour sa vie, mais ce n'est pas à ce moment qu'il saisit
une arme (ce qui aurait pu être de la légitime défense).
2) La fuite des agresseurs, pendant laquelle ils ne représentent plus
aucune menace pour le bijoutier, et c'est alors qu'il se transforme
en meurtrier en tirant dans le dos de l'un d'entre eux.

>>Le bijoutier n'a pas agi par légitime défense, mais en tirant de sang
>>froid dans le dos du voleur qui prenait la fuite.

> Tu y étais ? Moi non, aussi je ne me sens pas le droit de savoir quelle
> version était la bonne.


Pourtant tu te sens le droit de contredire celle relatée par le
journal Le Monde. Pourquoi selon toi serait-elle falsifiée ? Ce
serait un complot maçonnique pour cacher que le bijoutier était
en fait un membre de la CIA et les prétendus voleurs des partisans
de la terre plate ? Pardon si je force le trait, mais ça me semble
être du même tonneau que les théories du complot.

> La seule certitude concerne l'agression violente commise et la mort
> d'un des agresseurs.


Et pourquoi cette certitude en particulier ? Si tu n'y étais pas et
que tu soupçonnes certains témoignages d'être inventés, pourquoi ne
serait-ce pas le cas de toute l'histoire ?

>>[...]
>>la peine de mort a été abolie. Tu aimerais que cette peine barbare soit
>>réintroduite dans la loi française ?

> Quel dommage que les citoyens n'aient pas pu s'exprimer directement
> sur cette question de la suppression de la peine de mort ...


Puis :
> [...]
> Peine de mort, avortement, mariage homosexuel ...


J'ai comme le sentiment que nos avis diffèrent sur plus d'un point !

P.-S. : Tu as tout à fait le droit de cacher ton identité et ton
adresse de courriel, même si je pense que parler à visage découvert
donne plus de poids aux opinions que l'on exprime. Cela étant dit,
je te suggère quand même de respecter au moins les usages d'usenet
concernant les adresses invalides, à savoir de les signaler par le
TLD(¹) .invalid qui a été réservé spécialement pour ça.
Donc, remplacer <a> par <a> ou par <a>.
Merci d'avance !

(¹) TLD = Top-level domain = nom de domaine de premier niveau
Harp (02/06/2018, 08h45)
Olivier Miakinen a présenté l'énoncé suivant :
> Bonjour,
> Le 01/06/2018 18:32, Gloops a écrit :
> Je viens de lire cet article en entier. On n'y voit pas la vidéo, mais
> elle est clairement décrite. Ainsi que l'endroit où la balle est entrée
> dans le corps du voleur assassiné.
> Le bijoutier n'a pas agi par légitime défense, mais en tirant de sang
> froid dans le dos du voleur qui prenait la fuite.


De sang froid, de sang froid...

Cinq ans de prison avec sursis, c'est une bonne indication sur le fait qu'il
n'y a pas eu sang froid.

En quelque sorte, le bijoutier a bénéficié de circonstances atténuantes.
Olivier Miakinen (02/06/2018, 10h47)
Le 02/06/2018 08:45, Harp m'a répondu :
>> Le bijoutier n'a pas agi par légitime défense, mais en tirant de sang
>> froid dans le dos du voleur qui prenait la fuite.

> De sang froid, de sang froid...


C'est vrai qu'il avait dû être un peu secoué par l'agression qu'il
venait de subir. Il n'en reste pas moins que ce n'était plus de la
légitime défense au moment où les voleurs s'enfuyaient et qu'il a
tiré dans le dos de l'un des deux.

> Cinq ans de prison avec sursis, c'est une bonne indication sur le fait qu'il
> n'y a pas eu sang froid.
> En quelque sorte, le bijoutier a bénéficié de circonstances atténuantes.


Oui, on peut sans doute dire ça.
a (02/06/2018, 11h09)
Olivier Miakinen <om+news> écrivait:

>Le 01/06/2018 23:31, a m'a répondu :
>>>> [..]
>>>Je viens de lire cet article en entier. On n'y voit pas la vidéo, mais
>>>elle est clairement décrite. Ainsi que l'endroit où la balle est entrée
>>>dans le corps du voleur assassiné.

>> Mais tu ne vois pas la vidéo.

>Non, je ne la vois pas, mais je crois la description qui en est faite (...)


Le journalisme n'est pas une affaire de croyance.

>D'après la description, à laquelle je crois (...)


La justice n'est pas non plus une affaire de croyance.

>>>Le bijoutier n'a pas agi par légitime défense, mais en tirant de sang
>>>froid dans le dos du voleur qui prenait la fuite.

>> Tu y étais ? Moi non, aussi je ne me sens pas le droit de savoir quelle
>> version était la bonne.


>Pourtant tu te sens le droit de contredire celle relatée par le
>journal Le Monde


Pourquoi ce journal détiendrait-il la Vérité ?

> . Pourquoi selon toi serait-elle falsifiée ? Ce
>serait un complot maçonnique pour cacher que le bijoutier était
>en fait un membre de la CIA et les prétendus voleurs des partisans
>de la terre plate ? Pardon si je force le trait, mais ça me semble
>être du même tonneau que les théories du complot.


Pratique habituel de certaines personnes qui pratiquent l'amalgame
pour essayer de discréditer des propos quand ils n'ont aucun argument
sérieux à leur opposer.

>> La seule certitude concerne l'agression violente commise et la mort
>> d'un des agresseurs.

>Et pourquoi cette certitude en particulier ? (...)


Elle est incontestable ...

>Puis :
>J'ai comme le sentiment que nos avis diffèrent sur plus d'un point !


Oui, comme le respect des autres et l'honnêteté.
Sinon pourquoi as tu tronqué le paragraphe ?
Je (me) cite
"C'est d'ailleurs un trait caractéristiques des gouvernants français: ils parlent
toujours de démocratie, des citoyens, du peuple. Pourtant quand il s'agit de
décider d'une question importante de société ... on décide à sa place.
Peine de mort, avortement, mariage homosexuel ...
Alors que d'autres pays, comme récemment l'irlande, font un référendum."

>P.-S. : Tu as tout à fait le droit de cacher ton identité et ton
> adresse de courriel, même si je pense que parler à visage découvert
> donne plus de poids aux opinions que l'on exprime.


Tu te trompes lourdement sur ce dernier point.
C'est le contenu d'un texte qui compte, pas son signataire.
JACQUOUILLE14 (02/06/2018, 14h30)
Le 02/06/2018 à 10:47, Olivier Miakinen a écrit :
> Le 02/06/2018 08:45, Harp m'a répondu :
> C'est vrai qu'il avait dû être un peu secoué par l'agression qu'il
> venait de subir. Il n'en reste pas moins que ce n'était plus de la
> légitime défense au moment où les voleurs s'enfuyaient et qu'il a
> tiré dans le dos de l'un des deux.
>> Oui, on peut sans doute dire ça.


Je crois que vos analyses ne sont pas complètes voire sont superficielles.

Les séquelles d'une agression, d'un braquage, d'un cambriolage ne
s'arrêtent pas avec le départ des voyous. Toute personne qui n'a jamais
subi ce genre de chose ne peut en apprécier les conséquences: les peurs
nocturnes, les nuits blanches,la méfiance au moindre bruit,
l?appréhension de quitter son logement même pour partir en vacances, la
peur de rentrer chez soi après une absence même de courte durée ... cela
peut durer des semaines, des mois, des années, toute une vie. Je sais
par expérience de quoi je parle.

De la condamnation du bijoutier, il y a plusieurs observations et
résultats à en tirer:
- sursis total, les jurés considèrent que le bijoutier ne mérite pas la
prison mais ne doit pas recommencer; sans la présence des juges lors de
la délibération le jugement serait vraisemblablement différent. Les
jurés ont-ils aussi pensé à ce qui suit ?
- la condamnation, les parties civiles (parents, grands parents, frères,
soeurs ...) vont pouvoir obtenir réparation de leur préjudice. Si ce
bijoutier qui ne demandait rien à qui que ce soit n'a pas de moyens
financiers importants, il devra vendre son commerce pour faire face à sa
condamnation civile.
- la légitime défense, tous les voyous et gangsters de tous ordres ont
confirmation qu?ils peuvent entrer dans les commerces, maisons
appartements, frapper les personnes, s'emparer de leurs biens et n'avoir
que peu de risques pourvu qu'ils tournent le dos dans les plus brefs délais

Qu'il y ait implication de la justice dans ce genre d'affaire, cela est
normal pour déterminer qui a fait quoi. Croire ou dire ou écrire que le
bijoutier était juste un peu secoué après les coups et l'agression est
pour le moins léger. Aussi léger est de penser que dans les secondes
suivantes ce pauvre homme avait retrouvé son sang froid et sa capacité
de réfléchir.
Olivier Miakinen (03/06/2018, 00h02)
Le 02/06/2018 11:09, a m'a répondu :
>>>>> [..]
>>>>Je viens de lire cet article en entier. On n'y voit pas la vidéo, mais
>>>>elle est clairement décrite. Ainsi que l'endroit où la balle est entrée
>>>>dans le corps du voleur assassiné.
>>> Mais tu ne vois pas la vidéo.

>>Non, je ne la vois pas, mais je crois la description qui en est faite (...)

> Le journalisme n'est pas une affaire de croyance.


Je ne suis pas journaliste.

Gloops cite une page de lemonde.fr, je n'ai jamais entendu dire que ce
site soit habitué à diffuser de fausse informations, et là tu viens et
tu mets cette info en doute.

Du coup, je me demande (et je TE demande) ce qui te fait croire que la
description sur cette page de lemonde.fr serait erronée.

Tu n'y as d'ailleurs pas répondu, alors à tout hasard je te repose la
question :
================================================== ===================
Est-ce que ça veut dire que :
1) Tu as vu la vidéo, et elle contredit cette description ?
2) Tu as vu d'autres descriptions auxquelles tu fais plus confiance ?
3) Ni l'un ni l'autre, mais tu trolles pour le plaisir ?
4) Autre (préciser) ?
================================================== ===================

> [...]
>>D'après la description, à laquelle je crois (...)

> La justice n'est pas non plus une affaire de croyance.


Mais toi tu n'y crois pas à cette description, ou alors tu sais qu'elle
est fausse, et il serait intéressant que tu expliques pourquoi.

>>>>Le bijoutier n'a pas agi par légitime défense, mais en tirant de sang
>>>>froid dans le dos du voleur qui prenait la fuite.
>>> Tu y étais ? Moi non, aussi je ne me sens pas le droit de savoir quelle
>>> version était la bonne.

>>Pourtant tu te sens le droit de contredire celle relatée par le
>>journal Le Monde

> Pourquoi ce journal détiendrait-il la Vérité ?


Pourquoi détiendrais-TU la vérité, une vérité qui contredit les faits
relatés sur cette page de lemonde.fr ?

> Pratique habituel de certaines personnes qui pratiquent l'amalgame
> pour essayer de discréditer des propos quand ils n'ont aucun argument
> sérieux à leur opposer.


En effet je n'ai strictement aucun argument pour dire que l'histoire
relatée sur cette page est vraie. Pour tout dire je n'en avais même
jamais entendu parler avant de suivre le lien donné par Gloops. Tu me
dis que c'est faux ? Je veux bien croire que tu as raison, auquel cas
on peut aussi bien cesser cette discussion tout de suite : il ne sert
à rien de discuter de faits n'ayant pas existé.

Cela dit, à moins que tu n'aies toi-même des arguments pour contredire
lemonde.fr, je conserve un peu plus de confiance envers ce journal dont
la version papier garde assez bonne réputation, qu'envers toi dont je
n'ai jamais entendu parler avant (ni en bien, ni en mal).

> [...] pourquoi as tu tronqué le paragraphe ?
> Je (me) cite
> "C'est d'ailleurs un trait caractéristiques des gouvernants français: ils parlent
> toujours de démocratie, des citoyens, du peuple. Pourtant quand il s'agit de
> décider d'une question importante de société ... on décide à sa place.
> Peine de mort, avortement, mariage homosexuel ...
> Alors que d'autres pays, comme récemment l'irlande, font un référendum."


J'avais tronqué ce paragraphe parce que je n'avais rien à y répondre.
De même que j'ai tronqué plusieurs choses dans l'article auquel je suis
en train de répondre. Il ne faut y voir aucune malice.

>>P.-S. : Tu as tout à fait le droit de cacher ton identité et ton
>> adresse de courriel, même si je pense que parler à visage découvert
>> donne plus de poids aux opinions que l'on exprime.

> Tu te trompes lourdement sur ce dernier point.
> C'est le contenu d'un texte qui compte, pas son signataire.


Encore une fois, tu as le droit de cacher ton identité, et je ne te le
reproche pas. Mais tu es passé à côté du point le plus important de
mon post-scriptum, à savoir qu'une adresse invalide dans le From doit
être syntaxiquement correcte (ce qui est bien le cas de la tienne)
mais aussi se terminer par les huit caractères « .invalid » (ce qui
n'est pas le cas de la tienne).

Il serait donc sympa de remplacer « a » par « a » ou par
« a ». S'il y en a qui te connaissent sous le nom a,
ils te reconnaîtront sans peine, ça ne devrait donc pas te gêner de
respecter les usages.
Olivier Miakinen (03/06/2018, 00h10)
Le 02/06/2018 14:30, JACQUOUILLE14 m'a répondu :
> Je crois que vos analyses ne sont pas complètes voire sont superficielles.


Ce qui ne serait pas étonnant, puisque je ne suis ni journaliste ni
juriste, et que je ne connais de cette histoire que ce que j'ai lu
en suivant le lien donné par Gloops.

> [critiques de ma réponse]


Je reconnais que je ne suis certainement pas bien placé pour juger.
Du coup je ne reproduis pas tes arguments puisque je n'ai aucun
élément concret pour te contredire.

Encore désolé pour le bruit.
Benoit (03/06/2018, 00h42)
JACQUOUILLE14 <yojj.jean> wrote:

> Je crois que vos analyses ne sont pas complètes voire sont superficielles.


Tu passes les trois tests ?

-----------------------------------------------------------------------
Un jour, quelqu'un vint voir Socrate et lui dit :

- Ecoute Socrate, il faut que je te raconte comment ton ami s'est
conduit.

- Arrête ! Interrompit l'homme sage. As tu passé ce que tu as à me dire
à travers les trois tamis ?

- Trois tamis ? dit l'autre, empli d'étonnement.

- Oui, mon bon ami : trois tamis. Examinons si ce que tu a as à me dire
peut passer par les trois tamis. Le premier est de celui de la Vérité.
As tu contrôlé si ce que tu as à me dire est vrai ?

- Non; je l'ai entendu raconter, et ...

- Bien, bien. Mais assurément, tu l'as fait passer à travers le deuxième
tamis. C'est celui de la Bonté. Ce que tu veux me dire, si ce n'est pas
tout à fait vrai, est-ce au moins quelque chose de bon ?

Hésitant, l'autre répondit : non, ce n'est pas quelque chose de bon, au
contraire ...

- Hum, dit le Sage, essayons de nous servir du troisième tamis, et
voyons s'il est utile de me raconter ce que tu as à me dire ...

- Utile ? Pas précisément.

- Eh bien, dit Socrate en souriant, si ce que tu as à me dire n'est ni
vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir, et quant à toi, je
te conseille de l'oublier ...
-----------------------------------------------------------------------

A+
Gloops (03/06/2018, 19h46)
Le 02/06/2018 à 00:41, Olivier Miakinen a écrit :
> 2) La fuite des agresseurs, pendant laquelle ils ne représentent plus
> aucune menace pour le bijoutier, et c'est alors qu'il se transforme
> en meurtrier en tirant dans le dos de l'un d'entre eux.


En fait, si, ils étaient déjà venus l'année d'avant, donc clairement ils
avaient l'intention de revenir l'année d'après. Ils constituaient donc
encore une menace.
Gloops (03/06/2018, 19h54)
Le 02/06/2018 à 14:30, JACQUOUILLE14 a écrit :
[..]
> Qu'il y ait implication de la justice dans ce genre d'affaire, cela est
> normal pour déterminer qui a fait quoi. Croire ou dire ou écrire que le
> bijoutier était juste un peu secoué après les coups et l'agression est
> pour le moins léger. Aussi léger est de penser que dans les secondes
> suivantes ce pauvre homme avait retrouvé son sang froid et sa capacité
> de réfléchir.


En effet, lorsque j'ai entendu sous Hollande que la justice envoyait au
bijoutier des agresseurs qu'elle avait en stock dans les prisons, je
n'en ai pas pensé que du bien.

Encore moins si c'est pour ensuite le reprocher au bijoutier.

Si ces mecs-là étaient encore en prison ils ne seraient pas morts.
a (03/06/2018, 23h26)
Olivier Miakinen <om+news> écrivait:

>Le 02/06/2018 11:09, a m'a répondu :
>Je ne suis pas journaliste.
>Gloops cite une page de lemonde.fr, je n'ai jamais entendu dire que ce
>site soit habitué à diffuser de fausse informations, et là tu viens et
>tu mets cette info en doute.


Et si tu n'as pas "entendu dire que ce site soit habitué à diffuser de fausse
informations", je n'ai pas entendu dire non plus que ce site soit habitué à
ne diffuser que de vraies informations.

[..]
>================================================= ====================
>Mais toi tu n'y crois pas à cette description, ou alors tu sais qu'elle
>est fausse, et il serait intéressant que tu expliques pourquoi.
>>Pourquoi détiendrais-TU la vérité, une vérité qui contredit les faits

>relatés sur cette page de lemonde.fr ?


Le monde n'est pas un journal impartial. Il n'y en a d'ailleurs aucun sur le
marché: chacun à sa sensibilité politique plus ou moins marquée.
Une description faite par un journaliste n'est pas forcément une vérité
absolue: c'est sa vision et sa compréhension des chose.
Aussi, douter est essentiel.
Je crois que tu devrais consulter un dictionnaire et vérifier les définitions
du mot que j'ai utilisé: "douter" et du mot que tu emploies : "contredire".
Si tu comprends ces définitions, tu répondras alors différemment.

>>>P.-S. : Tu as tout à fait le droit de cacher ton identité et ton
>>> adresse de courriel, même si je pense que parler à visage découvert
>>> donne plus de poids aux opinions que l'on exprime.

>> Tu te trompes lourdement sur ce dernier point.
>> C'est le contenu d'un texte qui compte, pas son signataire.

>Encore une fois, tu as le droit de cacher ton identité, et je ne te le
>reproche pas.


Un peu quand même: relis toi.

>Mais tu es passé à côté du point le plus important de mon post-scriptum

Comme cela nous sommes quittes, puisque tu es passé à coté de ma
réponse, à savoir que c'est le contenu d'un texte qui compte, pas son
signataire.

Pour le reste, comme tu l'as remarqué, mon adresse est syntaxiquement
correcte tout en étant clairement invalide ("a" n'étant pas un nom de domaine
valide). C'est clairement suffisant pour moi sur ce forum et désolé si
cela te dérange.
Cl.Massé (04/06/2018, 01h36)
"Gloops" a écrit dans le message de groupe de discussion :
perseb$a73$1...

> <https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/05/28/juge-pour-homicide-volontaire-le-bijoutier-nicois-stephane-turk-plaide-la-legitime-defense_5306087_1653578.html>
> Il y a maldonne, là.
> La partie civile met en avant la mort d'un frère et d'un compagnon.
> Mais les intéressés n'ont pas agi en tant que frère ni que compagnon, mais
> en tant qu'agresseurs. Et ils le savaient très bien.
> Si le bijoutier a fait le boulot de la justice, en gagnant du temps, la
> question qui devrait se poser est comment l'indemniser pour le mal qu'il
> s'est donné.
> Peut-être devrait-on facturer les balles à la "partie civile".


La différence entre ton pays de sauvage où on s'assassine à qui mieux mieux
dans le dos et notre société, c'est que nous avons des règles, et notamment
qui interdisent ce genre de comportement de la part du bijoutier. Il y a
également des règles pour changer les règles. Or ceux que tu veux imposer
tout seul ne sont pas celles qui ont été choisies par la majorité. Si tu
veux un résumé plus concis: on s'en branle de tes peut-être!

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.

Discussions similaires
HS un Peu devis refection electrique NICE ( cherche urgence élctricien à Nice dispo de suite )

Bijoutier

Panorama QT VR : Nice Aeroport Terminal 2 (extérieur) et le quartier d'affaire Nice Arenas

Aterrissage IFR Nice FS 2002 (suite Toulouse -Nice)


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 10h52. | Privacy Policy