cerhu > sci.* > sci.psychanalyse

Sh. Mandrake (05/11/2004, 23h36)
Bonjour à tous,

J'ai noté dans un texte de F. Dolto des inversions d'un type de celles
que j'avais rencontrée une première fois dans du Lacan.

Ex.: "et ainsi d'elle à la vue affiché" au lieu du naturel "et
ainsi, affiché d'elle à la vue [des autres]").

Je sais que Dolto et Lacan ont collaboré.
Pensez-vous qu'elle a été influencée par lui dans son écriture (ou
inversement) ?
Bouh (06/11/2004, 18h59)
Sh. Mandrake a écrit :
> Bonjour à tous,
> que j'avais rencontrée une première fois dans du Lacan.
> Ex.: "et ainsi d'elle à la vue affiché" au lieu du naturel "et
> ainsi, affiché d'elle à la vue [des autres]").
> Je sais que Dolto et Lacan ont collaboré.
> Pensez-vous qu'elle a été influencée par lui dans son écriture (ou
> inversement) ?


C'est du code fallacieusement dialectique de détraqués psygogologues
s'essayant à la littérature.
Littérature de chiottes. D'ailleurs les apôtres des chiottes vont
venir vous l'expliquer et me traîter de nain, vous allez voir:
Patrick Bruant (06/11/2004, 19h31)
Bouh <bouh> wrote:

> D'ailleurs les apôtres des chiottes


Des hommes et des femmes d'entretien, assurément.

> vont enir vous l'expliquer


Françoise Dolto a longtemps suivi l'enseignement de Jacques Lacan.

> et me traîter de nain, vous allez voir:


Nain.
Sh. Mandrake (06/11/2004, 20h40)
Patrick Bruant <pb> a wroté :

> Bouh <bouh> wrote:
> > D'ailleurs les apôtres des chiottes

> Des hommes et des femmes d'entretien, assurément.
> > vont enir vous l'expliquer

> Françoise Dolto a longtemps suivi l'enseignement de Jacques Lacan.


Je me permets de reformuler ma question : pensez-vous que les
similitudes de style sont dues à cela ?
Ou bien est-ce que tous les psy francophones de cette époque
s'exprimaient ainsi ?
Patrick Bruant (06/11/2004, 20h47)
Sh. Mandrake <Sh.mandrake> wrote:

> Je me permets de reformuler ma question : pensez-vous que les
> similitudes de style sont dues à cela ?


Lorsqu'on suit l'enseignement de J.L., il s'en suit une importance
accrue accordée au signifiant. Le balancement, le rythme de la phrase ne
sont pas seulement effet de style, mais sont aussi sensé attirer
l'attention du lecteur sur un aspect usuel, qui pourrait passer dans le
discours courant.

Il faudrait que vous citiez la phrase dans sa totalité, pour que nous
puissions prendre cet exemple illustratoire.

> Ou bien est-ce que tous les psy francophones de cette époque
> s'exprimaient ainsi ?


Non. Seuls les plus fous. :-)
Patrick Bruant (06/11/2004, 20h49)
Sh. Mandrake <Sh.mandrake> wrote:

> Je me permets de reformuler ma question : pensez-vous que les
> similitudes de style sont dues à cela ?


Lorsqu'on suit l'enseignement de J.L., il s'en suit une importance
accrue accordée au signifiant. Le balancement, le rythme de la phrase ne
sont pas seulement effet de style, mais sont aussi sensés attirer
l'attention du lecteur sur un aspect usuel, qui pourrait passer dans le
discours courant.

Il faudrait que vous citiez la phrase dans sa totalité, pour que nous
puissions prendre cet exemple illustratoire.

> Ou bien est-ce que tous les psy francophones de cette époque
> s'exprimaient ainsi ?


Non. Seuls les plus fous. :-)
Hynapak (06/11/2004, 21h39)
"Patrick Bruant" <pb> a écrit dans le message de news:
1gmue2f.18axkk11uoyte2N%pb...

> Françoise Dolto a longtemps suivi l'enseignement de Jacques Lacan.


Vous ne pouviez mieux le dire :

" Je me rappelle mes vacances à Deauville, quand j'étais enfant, on
appelait par haut-parleur les chauffeurs de maître qui allaient mettre la
voiture dans des parkings qui n'étaient pas encore ainsi désignés. On les
appelait par le nom de leur propriétaire, par exemple : Rothschild.La
Rochefoucault ! Celui qui servait cette famille était de la maison. Et il en
était très fier. Mais notre demi-siècle a décrété que les métiers
ancillaires étaient une honte sociale, oubliant la tradition médiévale de la
mise en apprentissage des jeunes gens de familles riches " (Ibid. P. 88)

" On appelait les domestiques par le nom de leur propriétaire ". Pour
quelqu'un qui a suivi l'inventeur de la formule du " Nom-du-Père ", on ne
peut qu'être surpris de cet aveuglement sur le signifiant.

>> et me traîter de nain, vous allez voir:

> Nain.


C'estçui qui dit qui'y est !

Voyez Patrick, si vous aviez lu mon essai et non mon "pamplhet" vous
l'auriez su et n'auriez pas répondu.

Allez donc faire un tour sur :

[..]

Foldingo. Intellectuel d'extrême centre.
Constance (06/11/2004, 22h23)
On Fri, 5 Nov 2004 22:36:56 +0100, Sh.mandrake (Sh. Mandrake)
wrote:

>Bonjour à tous,
>que j'avais rencontrée une première fois dans du Lacan.
>Ex.: "et ainsi d'elle à la vue affiché" au lieu du naturel "et
>ainsi, affiché d'elle à la vue [des autres]").
>Je sais que Dolto et Lacan ont collaboré.
>Pensez-vous qu'elle a été influencée par lui dans son écriture (ou
>inversement) ?


Pour avoir lu de l'un et de l'autre, je trouve que les similitudes de
style sont... insignifiantes. Certes, ils se sont fréquentés. Mais ils ne
se sont appréciés que de loin. Et leurs chemins, comme leurs styles, sont
radicalement différents.
herpskwerps (06/11/2004, 22h53)
après lecture de 418d3265.4608038, le 06/11/04 21:23, Jacques
répond à Constance

> On Fri, 5 Nov 2004 22:36:56 +0100, Sh.mandrake (Sh. Mandrake)
> wrote:
>> Pour avoir lu de l'un et de l'autre, je trouve que les similitudes de

> style sont... insignifiantes. Certes, ils se sont fréquentés. Mais ils ne
> se sont appréciés que de loin. Et leurs chemins, comme leurs styles, sont
> radicalement différents.

En 1948 Mme le Dr Françoise Dolto, dans une discussion (psyché 18-19) qui
faisait intervenir son mari le Dr Boris Dolto, Maryse choisi, le Dr Zivart,
jean Rabaud, Mac Avoy, J. M. Conty et René Laforgue, disait: "j'ai été très
heureuse d'entendre mon maître Laforgue ....", cela m'a touché, moi qui
l'admire mais ne l'ai pas connu, de lire ces mots à la fois si respectueux
et affectueux, et de faire un petit saut de plus de cinquante ans en
arrière, à entendre ces mots qu'on ne dirait plus aujourd'hui.
En quelques mots on comprend que le style, c'est aussi celui d'une époque.
Patrick Bruant (07/11/2004, 08h26)
Hynapak <hynapak> wrote:

> Voyez Patrick, si vous aviez lu mon essai et non mon "pamplhet"


Pamphlet:

Court écrit satirique, souvent politique, d'un ton violent, qui défend
une cause, se moque, critique ou calomnie quelqu'un ou quelque chose.

Par extension, toute oeuvre satirique ou polémique, donnée sous des
formes variées, telles que le conte, la chanson, l'ode, etc.

Je vous cite :

"Ce qui ne veut pas dire que "causepsy-psycause" soit silencieux
"sur les énormités qu'a pu proférer plus souvent qu'à son tour
"la gent psychanalytique : c'est au contraire sa raison d'être!"

> vous l'auriez su et n'auriez pas répondu.


Quels poux me cherchez-vous là dans la tête ?
Hynapak (07/11/2004, 11h21)
"Patrick Bruant" <pb> a écrit dans le message de news:
1gmvd1e.n49qjcsehspgN%pb...

> Pamphlet:
> Court écrit satirique, souvent politique, d'un ton violent, qui défend
> une cause, se moque, critique ou calomnie quelqu'un ou quelque chose.
> Par extension, toute oeuvre satirique ou polémique, donnée sous des
> formes variées, telles que le conte, la chanson, l'ode, etc.


Voilà, on y est : une chansonnette, tout au plus.

> Je vous cite :
> "Ce qui ne veut pas dire que "causepsy-psycause" soit silencieux
> "sur les énormités qu'a pu proférer plus souvent qu'à son tour
> "la gent psychanalytique : c'est au contraire sa raison d'être!"


Ha non, na non, citez-moi dès le début :
"causepsy"
parle de la psychanalyse, de l'inquiètante étrangeté qu'elle dévoile, du
trouble que fait naître en nous cette grande Dame par ce dévoilement.

J'ai été d'une grande patience avec Peio, je ne vois pas pourquoi je n'en
aurai pas avec vous...
Re-prenez votre dico et regardez la définition "d'Idéologie"

> Quels poux me cherchez-vous là dans la tête ?


Aucun. Ne vous mettez pas en position de victime....
Foldingo. Vieux singe.
Sh. Mandrake (07/11/2004, 12h07)
Hynapak <hynapak> wrote:

> je ne vois pas pourquoi je n'en
> aurai pas avec vous...


Ce futur est-il un lapsus ?
Patrick Bruant (07/11/2004, 14h24)
Hynapak <hynapak> wrote:

> Voilà, on y est : une chansonnette, tout au plus.


Pas que, àma.

Pas dans mon esprit, tout du moins.:-)

Le pamphlet est une prise de position.
Patrick Bruant (07/11/2004, 14h24)
Hynapak <hynapak> wrote:

> J'ai été d'une grande patience avec Peio, je ne vois pas pourquoi je n'en
> aurai pas avec vous...


Vous n'aurez pas besoin de ça avec moi : les concours de bites ne
m'intéressent pas.
Patrick Bruant (07/11/2004, 14h24)
Sh. Mandrake <Sh.mandrake> wrote:

> > je ne vois pas pourquoi je n'en
> > aurai pas avec vous...

> Ce futur est-il un lapsus ?


Un espoir et une promesse, sans doute.

Discussions similaires
recherche dolto

dolto, l'inceste ?

Dolto II le retour

Livre: Dolto correspondance


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 08h31. | Privacy Policy