cerhu > sci.* > sci.physique

PatouNews (29/02/2008, 15h49)
Bonjour,

Que pensez-vous de l'approche de Stephen Wolfram ?

[..]

L'univers dans son entier pourrait n'être qu'un processus calculatoire ?
New Kind of Science : [..]

"L'ensemble des processus à l'ouvre dans l'univers doit pouvoir être décrit
comme un calcul, et ce calcul est susceptible d'être lui-même simulé par une
"machine de Turing", autrement dit par un programme informatique. Il en
découle que même les processus les plus complexes peuvent être décrits par
un processus calculatoire relativement dont la répétition dans le temps
engendre de la complexité, voire de l'indétermination, à partir d'une base
parfaitement déterministe."

[..]

Patrick
François Meyer (29/02/2008, 19h08)
PatouNews <gelard.patrick> wrote:
> Bonjour,
> Que pensez-vous de l'approche de Stephen Wolfram ?


J'en pense qu'en essayant ainsi de vendre une
licence Mathematica à Dieu, ce brave homme prouve
qu'il a perdu la dernière once de bon sens qui le
rattachait encore à l'humanité.

> [..]
> L'univers dans son entier pourrait n'être qu'un processus calculatoire ?
> New Kind of Science : [..]
> "L'ensemble des processus à l'ouvre dans l'univers doit pouvoir être décrit
> comme un calcul, et ce calcul est susceptible d'être lui-même simulé par une
> "machine de Turing", autrement dit par un programme informatique. Il en
> découle que même les processus les plus complexes peuvent être décrits par
> un processus calculatoire relativement dont la répétition dans le temps
> engendre de la complexité, voire de l'indétermination, à partir d'une base
> parfaitement déterministe."


Cette phrase ne veut rien dire vu qu'elle affirme au
début ce qu'elle nie à la fin.

Si un processus calculatoire engendre de
l'indétermination c'est qu'il lui est impossible de
décrire "l'ensemble des processus à l'oeuvre dans
l'univers".

Et accessoirement ça répond à une autre question
posée un peu plus haut, c'est à dire que la fumée
est bien plus commune et répandue que le feu.

Mais ça n'est que mon opinion...
Philippe Gaucher (29/02/2008, 19h46)
François Meyer <nobody> writes:

> Et accessoirement ça répond à une autre question
> posée un peu plus haut, c'est à dire que la fumée
> est bien plus commune et répandue que le feu.


Disons que dans le cas de Mr Wolfram, la fumée sert d'écran pour
masquer la vacuité de son blabla.

pg.
Michel Actis (29/02/2008, 20h41)
"PatouNews" <gelard.patrick> a écrit dans le message de news:
47c80d36$0$9021$426a34cc...
[..]
> informatique. Il en découle que même les processus les plus complexes
> peuvent être décrits par un processus calculatoire relativement dont la
> répétition dans le temps engendre de la complexité, voire de
> l'indétermination, à partir d'une base parfaitement déterministe."
> [..]
>> Patrick


Sans préjuger du fond, je serai toujours frappé de voir à quel point tous
ceux qui sortent du troupeau sont immédiatement mis à l'index et leurs
propos comme leur personne dénigré...

MA

Ps : "L'homme est mauvais autant par plaisir que par nature"
PatouNews (29/02/2008, 21h47)
"Michel Actis" <michel.actis> a écrit dans le message de
news:8cd7
> Sans préjuger du fond,

C'est justement le fond qui m'interresse et non la personne. Est-ce une
démarche mercantile ou scientifique ?

Patrick
robby (29/02/2008, 23h55)
Michel Actis a écrit :
> je serai toujours frappé de voir à quel point tous
> ceux qui sortent du troupeau sont immédiatement mis à l'index et leurs
> propos comme leur personne dénigré...


tu pourrais changer de disque ?
non seulement tu t'outre repete, mais en plus c'est exactement la meme
tirade que les autres clones^D^D^Dtrolls.
p-reine (01/03/2008, 02h56)
Michel Actis a écrit :

> Sans préjuger du fond, je serai toujours frappé de voir à quel point tous
> ceux qui sortent du troupeau sont immédiatement mis à l'index et leurs
> propos comme leur personne dénigré...


Il serait bon qu'un jour vous arriviez à faire la différence entre
théorie et imagination débridée. Les deux sont tout aussi respectables
mais une seule a, normalement, droit de citée dans un forum de physique.
Il est amusant de constater que parmi mille et un articles à caractère
plus ou moins scientifique, vous choisissiez toujours de nous informer
des moins intéressants quant à la démarche scientifique. Ce qui vous
passionne, et croyez bien que personne n'y voit d'inconvénient, ce
sont les contes de fées, les édifices imaginaires et les ectoplasmes
farceurs.
Sortir du troupeau ne consiste pas à dire et faire n'importe quoi
parce que c'est joli ou excitant mais à remettre en question par les
preuves qu'on apporte ce dont tout un chacun se contentait jusque là.
Michel Actis (01/03/2008, 09h11)
"p-reine" <p-reine> a écrit dans le message de news:
fqa9kd$l9j$7...
[..]
> preuves qu'on apporte ce dont tout un chacun se contentait jusque là.
> --
> p-reine


Je n'ai aucun lien avec la diffusion de cet article mais c'est
effectivement le type de contenu susceptible de m'intéresser et cet homme
à l'air d'avoir trouvé un credo et un auditoire...Ce qui reste à découvrir
est toujours plus intéressant que ce qui est déjà découvert même si cela
mène souvent à des impasses...

MA
Wykaaa (01/03/2008, 11h50)
François Meyer wrote:
> PatouNews <gelard.patrick> wrote:
> J'en pense qu'en essayant ainsi de vendre une
> licence Mathematica à Dieu, ce brave homme prouve
> qu'il a perdu la dernière once de bon sens qui le
> rattachait encore à l'humanité.

Plus généralement, on peut se poser la question : l'univers est-il
calculable (au sens de la thèse de Church-Turing. Mais je reconnais que
ces approches ne sont pas familières aux physiciens qui ne possèdent pas
les connaissances nécessaires, en général)
>>"L'ensemble des processus à l'ouvre dans l'univers doit pouvoir être décrit
>>comme un calcul, et ce calcul est susceptible d'être lui-même simulé par une
>>"machine de Turing", autrement dit par un programme informatique. Il en
>>découle que même les processus les plus complexes peuvent être décrits par
>>un processus calculatoire relativement dont la répétition dans le temps
>>engendre de la complexité, voire de l'indétermination, à partir d'une base
>>parfaitement déterministe."


Stephen Wolfram n'est pas le premier à faire ce genre d'hypothèse. Roger
Penrose dans son livre "L'esprit, l'ordinateur et les lois de la
physique", en 1989, abordait ces questions.
>> Cette phrase ne veut rien dire vu qu'elle affirme au

> début ce qu'elle nie à la fin. Vous ne l'avez pas comprise (voir ci-dessous)
> Si un processus calculatoire engendre de
> l'indétermination c'est qu'il lui est impossible de
> décrire "l'ensemble des processus à l'oeuvre dans
> l'univers".

Veuillez m'excuser mais je crois que soit vous ne comprenez pas la
phrase, soit il vous manque des notions.

En effet, il a été découvert, depuis un certain temps déjà, que des
processus parfaitement déterministes (donc un processus calculatoire)
peuvent engendrer de l'"indétermination" (voir, par exemple, la
transformation dite "du boulanger" ou certains processus déterministes
débouchant sur le chaos).
Voir aussi le nombre omega de Chaitin qui introduit l'aléatoire au coeur
même de la théorie des nombres...
([..])
> Et accessoirement ça répond à une autre question
> posée un peu plus haut, c'est à dire que la fumée
> est bien plus commune et répandue que le feu.
> Mais ça n'est que mon opinion...

Oui c'est votre opinion et elle est respectable mais ce n'est pas
l'opinion de tout le monde, même chez les physiciens et je pense que
Stephen Wolfram mérite mieux que les commentaires que je vois dans ce
fil de discussion.
Wykaaa (01/03/2008, 11h57)
Philippe Gaucher wrote:

> François Meyer <nobody> writes:
>>>Et accessoirement ça répond à une autre question

>>posée un peu plus haut, c'est à dire que la fumée
>>est bien plus commune et répandue que le feu.
>> Disons que dans le cas de Mr Wolfram, la fumée sert d'écran pour

> masquer la vacuité de son blabla.
> pg.

Avant de porter un jugement péremptoire, vous devriez essayer de
regarder d'un peu plus près ce que dit Wolfram et rapprocher ses
hypothèses de ce que dit Roger Penrose (dont on ne peut pas qualifier la
prose de bla bla, il me semble) dans son livre "L'esprit, l'ordinateur
et les lois de la physique.
Philippe Gaucher (01/03/2008, 13h32)
Wykaaa <wykaaa> writes:

> Avant de porter un jugement péremptoire,


Mon argument n'a rien de péremptoire. S. Wolfram est connu pour être
un individu ayant un léger problème d'ego dont les "théories" ne sont
que des campagnes de marketing [pour Mathematica]. Il ne fait que
brasser à la louche des idées beaucoup mieux développées
ailleurs. Dans le paragraphe qui était cité, il n'y a rigoureusement
rien qui n'ait été dit et développé ailleurs et mieux. Si tu veux une
comparaison, c'est un peu comme Harry Potter dans la littérature
fantastique. Il existe dans la littérature fantastique-SF des séries
infiniment plus intéressantes et plus profondes qui mettent en scène
la magie. Mais évidemment quand on ne connait pas la littérature
fantastique-SF, on ne peut pas le deviner et on prend Harry Potter
pour un chef d'oeuvre.

pg.
StefJM (01/03/2008, 13h43)
Philippe Gaucher a écrit :

[..]
> la magie. Mais évidemment quand on ne connait pas la littérature
> fantastique-SF, on ne peut pas le deviner et on prend Harry Potter
> pour un chef d'oeuvre.


Ca marche aussi avec Matrix...
Philippe Gaucher (01/03/2008, 13h48)
StefJM <StefJM> writes:

> Ca marche aussi avec Matrix...


Pour Matrix, c'est encore plus décevant. Car le premier film est pas
mal du tout et ça dégringole au fur et à mesure jusqu'au troisième
opus qui est franchement mauvais : on aboutit à une vraie
confrontation entre homme et machine sur la terre réelle.

pg.
PatouNews (01/03/2008, 18h19)
Bonjour,

Toute théorie doit être validé par l'expérience. A t-il donc été mis au
points un programme informatique validant cette théorie calculatoire capable
de décrite tous processus physiques ?

J'avoue avoir du mal à trouver le lien entre le Lambda-calcul et les
phénomènes physiques.

Patrick
PatouNews (02/03/2008, 00h43)
L'ouvrage "A new kind of science" est sortie en 2002.
Une recension de l'ouvrage publié dans le bulletin de l'AFIA
[..]

C'est l'oeuvre d'un auteur, d'un chercheur solitaire qui croit avoir trouvé
la pierre philosophale et qui ne veut courir aucun risque que l'histoire
oublie de faire justice de cette éminente contribution. C'est donc l'exposé
d'une thèse, mais qui au lieu de la placer dans un contexte, de reconnaître
et saluer les « épaules de géant » qui en forment le socle, choisit au
contraire de faire comme si toutes les idées exposées étaient dues, d'une
manière ou d'une autre, à l'auteur qui seul en a saisi la portée.

Patrick

Discussions similaires
Les univers parallèles

Univers parallèles

Vulgarisation portant sur une Morphogenese des univers gemellaires d'apres l'Univers magneto-hydrodynamique de Hannes Halfven sur un modele hierarchise metastable.

univers parallèles


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 01h54. | Privacy Policy