cerhu > sci.* > sci.physique

François Guillet (04/09/2009, 16h58)
Les revoilà !
[..]
lucien.coste (04/09/2009, 20h36)
"François Guillet" <guillet.francois> a écrit dans le message de
news:74cc
> Les revoilà !
> [..]

ouais .....bon.....ne pas s'affoler !
Lavau (04/09/2009, 23h04)
François Guillet a écrit :
> Les revoilà !
> [..]


Voilà un cas typique où toute une discipline est demeurée plombée par
des relâchements inexcusables dans l'enseignement de la discipline en
question.
Et puis, loi de l'emmerdement maximum oblige, c'était deux conneries
majeures qui se cumulaient là :
D'une part s'hypnotiser sur une connerie datant du 19e siècle,
représenter le champ magnétique par un vecteur, et du coup
s'illusionner sur une prétendue "symétrie" entre champ magnétique qui
est tornatoriel, et champ électrique qui est vectoriel. Ce n'est qu'à
l'intérieur de cette gourande qu'on pouvait s'imaginer quelque
"monopole magnétique", le tout totalement dépourvu de sens physique.

D'autre part rester hypnotisé sur une idéation corpusculaire, qui
serait valide dans notre monde macroscopique, mais qui n'a plus ni
sens ni validité à l'échelle des quantons.

Finalement, il n'y a toujours pas plus de monopoles magnétiques que de
beurre au cul d'un hétéro, mais il peut y avoir des tubes magnétiques,
dont la longueur serait d'ordre macroscopique. Et ça ne pourra jamais
devenir conforme à l'idéation corpusculaire, ce genre de machins.
robby (04/09/2009, 23h36)
François Guillet a écrit :
> Les revoilà !
> [..]


ça ressemble à quoi, les lignes de champs autour d'un monopole
magnétique ? :-)
Florian (04/09/2009, 23h47)
François Guillet <guillet.francois> wrote:

> Les revoilà !
> [..]


Qu'elle est la différence entre ce qu'ils décrivent et une longue chaîne
de petits aimants mis bout à bout de manière à éloigné les deux pôles?
lucien.coste (05/09/2009, 09h05)
François Guillet a écrit :
> Les revoilà !
> [..]


Voilà un cas typique où toute une discipline est demeurée plombée par
des relâchements inexcusables dans l'enseignement de la discipline en
question.
Et puis, loi de l'emmerdement maximum oblige, c'était deux conneries
majeures qui se cumulaient là :
D'une part s'hypnotiser sur une connerie datant du 19e siècle,
représenter le champ magnétique par un vecteur, et du coup
s'illusionner sur une prétendue "symétrie" entre champ magnétique qui
est tornatoriel, et champ électrique qui est vectoriel. Ce n'est qu'à
l'intérieur de cette gourande qu'on pouvait s'imaginer quelque
"monopole magnétique", le tout totalement dépourvu de sens physique.

D'autre part rester hypnotisé sur une idéation corpusculaire, qui
serait valide dans notre monde macroscopique, mais qui n'a plus ni
sens ni validité à l'échelle des quantons.

Finalement, il n'y a toujours pas plus de monopoles magnétiques que de
beurre au cul d'un hétéro, mais il peut y avoir des tubes magnétiques,
dont la longueur serait d'ordre macroscopique. Et ça ne pourra jamais
devenir conforme à l'idéation corpusculaire, ce genre de machins.

================================================== ===
comme je l'ai mis dans une autre réponse et sous la forme dubitative ça me
laisse très sceptique .. on a bien vu des publications sur la mémoire de
l'eau ... ( jamais sur la mémoire de la Chartreuse verte )
Florian (05/09/2009, 10h14)
Lavau wrote:

> Finalement, il n'y a toujours pas plus de monopoles magnétiques que de
> beurre au cul d'un hétéro,


Décidément, çà le tourmente.
Lavau (05/09/2009, 11h11)
Florian a écrit :
> François Guillet <guillet.francois> wrote:
> > Les revoilà !
> > [..]

> Qu'elle est la différence entre ce qu'ils décrivent et une longue chaîne
> de petits aimants mis bout à bout de manière à éloigner les deux pôles?


Aucune.

Sauf d'un point de vue commercial : le truc zarbi, ça fait vendre de
la copie.
François Guillet (05/09/2009, 16h47)
"Florian" <usenet> a écrit dans le message de news:
1j5jjce.15orfwf5lyd3dN%usenet...
| François Guillet <guillet.francois> wrote:
|
| > Les revoilà !
| > [..]
|
| Qu'elle est la différence entre ce qu'ils décrivent et une longue
chaîne
| de petits aimants mis bout à bout de manière à éloigné les deux pôles?

C'est bien ça pour eux : le "monopole" vu comme l'extrémité d'une longue
suite de dipoles magnétiques (par exemple le bout d'un solénoïde très
long par rapport à son diamètre). Mais les lignes de champ devront bien
se refermer, ce ne sera jamais qu'une approximation.
François Guillet (05/09/2009, 16h50)
"robby" <moi> a écrit dans le message de news:
4aa1884a$0$10238$426a74cc...
| François Guillet a écrit :
| > Les revoilà !
| > [..]
|
| ça ressemble à quoi, les lignes de champs autour d'un monopole
| magnétique ? :-)

Je dirais celles qu'on trouverait au bout d'un solénoïde de longueur
infinie (avec un bout quand même d'un côté :-) et de diamètre quasi-nul.
Florian (05/09/2009, 19h18)
François Guillet <guillet.francois> wrote:

[..]
> suite de dipoles magnétiques (par exemple le bout d'un solénoïde très
> long par rapport à son diamètre). Mais les lignes de champ devront bien
> se refermer, ce ne sera jamais qu'une approximation.


Ben après avoir lu quelques explications sur Sciencemag et Nature, il
semblerait que ce soient de véritables monopoles, mais émergents, pas
les particules prédites par Dirac, ni celles de Lochak.

[..]

[..]

Lire aussi les commentaires de l'article de Nature news.
François Guillet (06/09/2009, 14h00)
"Florian" <usenet> a écrit dans le message de news:
1j5l3xe.f5q5dp1dj3mm3N%usenet...
| François Guillet <guillet.francois> wrote:
|
| > "Florian" <usenet> a écrit dans le message de news:
| > 1j5jjce.15orfwf5lyd3dN%usenet...
| > | François Guillet <guillet.francois> wrote:
| > |
| > | > Les revoilà !
| > | > [..]
| > |
| > | Qu'elle est la différence entre ce qu'ils décrivent et une longue
| > chaîne
| > | de petits aimants mis bout à bout de manière à éloigné les deux
pôles?
| >
| > C'est bien ça pour eux : le "monopole" vu comme l'extrémité d'une
longue
| > suite de dipoles magnétiques (par exemple le bout d'un solénoïde
très
| > long par rapport à son diamètre). Mais les lignes de champ devront
bien
| > se refermer, ce ne sera jamais qu'une approximation.
|
| Ben après avoir lu quelques explications sur Sciencemag et Nature, il
| semblerait que ce soient de véritables monopoles, mais émergents, pas
| les particules prédites par Dirac, ni celles de Lochak.
|
| [..]
|
| [..]
|
| Lire aussi les commentaires de l'article de Nature news.

"In each tetrahedron, two ions point their north poles inward toward the
center and two point outward.[...]. If one ion flips--perhaps because it
gets energized by the thermal energy in the crystal--it leaves one
tetrahedron with three ions pointing inward and the neighboring
tetrahedron with only one ion pointing inward."

Si on considère que chaque ion est un aimant, leur arrangement quand les
trois pointent vers le centre de la pyramide crée sûrement une
dissymétrie dans la topologie des champs coté sud et nord, mais ne
change pas leur nature. J'imagine mal que les lignes bouclées au départ,
disparaissent tout d'un coup au centre de la pyramide, pour réapparaître
venant de l'infini.
Lavau (09/09/2009, 11h04)
On 6 sep, 14:00, "François Guillet" <guilletfranc>
wrote:
[..]
> gets energized by the thermal energy in the crystal--it leaves one
> tetrahedron with three ions pointing inward and the neighboring
> tetrahedron with only one ion pointing inward."
> Si on considère que chaque ion est un aimant, leur arrangement quand les
> trois pointent vers le centre de la pyramide crée sûrement une
> dissymétrie dans la topologie des champs coté sud et nord, mais ne
> change pas leur nature. J'imagine mal que les lignes bouclées au départ,
> disparaissent tout d'un coup au centre de la pyramide, pour réapparaître
> venant de l'infini.


Hé bien il est parfaitement clair que l'on sacrifie là à des habitudes
de langage, héritées et établies, mais toujours aussi farfelues et
erronées qu'au premier jour.

Il n'y a toujours pas plus de monopoles magnétiques que de beurre au
cul (d'un hétéro, bien préciser), mais des extrémités de tubes
magnétiques. Le ferromagnétisme ne s'explique pas autrement.

Bien que depuis Heaviside, les physiciens aient gardé l'habitude
routinière de violer les propriétés de l'espace R^3 qui nous est
familier, afin d'y loger leur "produit vectoriel" à eux qu'ils ont,
les prétendus "monopoles magnétiques" qui seraient le triomphe de ce
viol, persistent à ne jamais exister, persistent à n'être que des
extrémités de solénoïdes ou similaires en spins. La cohérence
mathématique et la topologie persistent à résister aux traditions les
plus absurdes de cette communauté, malgrés leurs récriminations
"M'enfin ! On ne peut quand même pas s'être tous trompés pendant cent
soixante-six ans !"
François Guillet (11/09/2009, 11h55)
"Lavau" <admin> a écrit dans le message de news:
57af72dc-0f6b-4859-b963-17166b1b0541...
....
| les prétendus "monopoles magnétiques" qui seraient le triomphe de ce
| viol, persistent à ne jamais exister, persistent à n'être que des
| extrémités de solénoïdes ou similaires en spins.
....

Je le pense aussi.
Discussions similaires
Lochak, monopoles magnétiques, théorème des hérissons...

L'art du titre mensonger : "monopôles magnétiques"...

Réaction nucléaire de basse énergie et monopôles magnétiques

Des monopôles magnétiques enfin observés ?


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 20h23. | Privacy Policy