cerhu > misc.* > misc.finance

Pierre www.zetrader.fr (24/04/2017, 08h49)
Salut les gars, le Cac 40 et le Dax dans une moindre mesure vont faire
un gros gap haussier à l'ouverture, la victoire de Macron est déjà actée
par le marché, on a donc déjà notre effet Macron, la question : cet
effet va-t-il durer, feu de paille ou comme "l'effet Trump" cela peut
durer un moment ? Vos avis ?
MAIxxx (24/04/2017, 09h24)
Le 24/04/2017 à 08:49, Pierre [..] a écrit :
> Salut les gars, le Cac 40 et le Dax dans une moindre mesure vont faire
> un gros gap haussier à l'ouverture, la victoire de Macron est déjà actée
> par le marché, on a donc déjà notre effet Macron, la question : cet
> effet va-t-il durer, feu de paille ou comme "l'effet Trump" cela peut
> durer un moment ? Vos avis ?


Quand les marchés vont bien, les gens tirent la langue, par exemple
après un plan social (?)
Pierre www.zetrader.fr (24/04/2017, 09h26)
Le 24/04/2017 à 9:24, MAIxxx a écrit :
> Le 24/04/2017 à 08:49, Pierre [..] a écrit :
> Quand les marchés vont bien, les gens tirent la langue, par exemple
> après un plan social (?)


Cela peut aussi être un feu de paille et retomber très vite, pas sûr que
cela dure comme "l'effet Trump".
Mol (24/04/2017, 09h28)
Le 24/04/2017 à 08:49, Pierre [..] a écrit :
> Salut les gars, le Cac 40 et le Dax dans une moindre mesure vont faire
> un gros gap haussier à l'ouverture, la victoire de Macron est déjà actée
> par le marché, on a donc déjà notre effet Macron, la question : cet
> effet va-t-il durer, feu de paille ou comme "l'effet Trump" cela peut
> durer un moment ? Vos avis ?


AMHA, ça décale aujourd'hui faute de contrepartie, puis ça revient
lentement à une volatilité nulle en reperdant la moitié des gains, puis
long effritement faute de majorité et de programme, avec une continuité
frappante par rapport à la législature précédente (et une chute rapide
de la popularité de Macron pour rejoindre celle de son père spirituel).

Sell in May and go away, don't come back until St. Leger's Day
zeLittle (24/04/2017, 10h46)
Le Mon, 24 Apr 2017 09:28:28 +0200, Mol <molagnon> a
écrit:

> Le 24/04/2017 à 08:49, Pierre [..] a écrit :
> AMHA, ça décale aujourd'hui faute de contrepartie, puis ça revient
> lentement à une volatilité nulle en reperdant la moitiédes gains, puis
> long effritement faute de majorité et de programme, avec une continuité
> frappante par rapport à la législature précédente (et une chute rapide
> de la popularité de Macron pour rejoindre celle de son père spirituel).
> Sell in May and go away, don't come back until St. Leger's Day


Pas sûr que les candidats d'"En avant" ne réussissent pas àavoir une
majorité.
Et pas sûr non plus que cette méventuelleajorité soit aussi versatile que
celle fortement composée de fondeurs qu'avait concoctée Martine Aubri à
l'égard de François Hollande après qu'il l'ait battue auxprimaires du PS,
dont elle doit mesurer ce matin la popularité réelle que sa créature
représentait au travers du score réalisé par Hamon.

AMHA, Hollande avait une méthode de conduite, dont il pensait qu'elle lui
permettait de dire "oui" à tout le monde, et qui ensuite lui donnerait la
solution qui s'imposerait à tous: la "synthèse", la base de son métier en
tant qu'ancien secrétaire du PS.
Ça n'a pas marché, car ses ministres ne se sentaient tenus quepar son
"oui" à leurs condoléances, et se sentaient légitimes parles critiques
incessantes d'Aubri durant tout le mandat d'Hollande.

Macron a tiré les conséquences des frondeurs, qui passaient plus de temps
à déposer des motions de censures qu'à faire autre chose:

[extrait tiré de là: [..] ]:
` Emmanuel Macron veut instaurer un «contrat avec la nation qui n'apas
encore été dévoilé précisément, et qui engage les candidats investis par
En marche. «Chaque candidat qui sera investi signera avec moi ce contrat
avec la nation. C'est-à-dire qu'il s'engage avec un mandant 'en avant!' à
voter à mes côtés les grands projets, c'est-à-dire à soutenir notre
projet. Il n'y aura pas de frondeurs.», précisait Emmanuel Macron début
février sur France Inter.

L'ancien locataire de Bercy, qui a vu à l'?uvre les «mauvais élèves» du PS
lors du dernier quinquennat, expliquait encore le 19 janvier qu'«aucun
candidat investi ne pourra exprimer de désaccord avec le c?ur de notre
projet, une fois signé le contrat qui donnait sur le fond le plan de route
de la réforme à tenir. Évidemment, la discussion est par contre la
bienvenue concernant les meilleures modalités pour y arriver.».. `

> la question : cet effet va-t-il durer, feu de paille oucomme "l'effet
> Trump" cela peut
> durer un moment ? Vos avis ?


La France ne se retrouve pas isolée comme le UK.
Il faut maintenant attendre les élections en Allemagne.
De toutes les façons, l'UE n'est pas morte hier. Par contre, sa commission
sait qu'il va y avoir des mises au points demandées, voire des réfections
dans ses instances dirigeantes ou un recentrage-recadrage de ses objectifs
à tenir, ... Mais c'est de l'inférence normale au vue des changements de
contexte intervenus à l'extérieur de l'UE, pas une "revenchardise"
manichéenne pour punir.
Tout ce que je sais, c'est qu'on a évité un défaut de paiement annoncé
avec certains candidats passés à la trappe et que Macron a statistiquement
probablement gagné.

> AMHA, ça décale aujourd'hui faute de contrepartie.


Mouais: y' a eu un gap. Il a et semble tenir: c'est donc un gap à pognon
et non un gap à con.
Maintenant, si j'observe sur un spectre d'[UT] les mèches des chandeliers
depuis ce matin, de derrière mes binocles, ma petite tête me dit que ça
continue de pousser doucement sans trouver un franche résistance et avec
des volumes légèrement mais solidement toujours croissants... Maintenant,
je confesse que je n'ai pas de CO sur les futures CAC pour voir le profil
de la profondeur de liquidité du côté ask.
Mol (24/04/2017, 11h42)
Le 24/04/2017 à 10:48, zeLittle a écrit :
> Le Mon, 24 Apr 2017 09:28:28 +0200, Mol <molagnon> a
> écrit:
> Pas sûr que les candidats d'"En avant" ne réussissent pas à avoir une
> majorité.
> Et pas sûr non plus que cette éventuelle majorité soit aussi versatile
> que celle fortement composée de fondeurs qu'avait concoctée Martine
> Aubri à l'égard de François Hollande après qu'il l'ait battue aux
> primaires du PS, dont elle doit mesurer ce matin la popularité réelle
> que sa créature représentait au travers du score réalisé par Hamon.


Nombre de ceux qui avaient soutenu Hollande en 2012 ont voté Mélenchon,
c'est en tout cas ce qui s'est fait largement parmi ceux que je connais.

Ca ne change rien au fait que l'adhésion à Macron (en supposant que
tous ses électeurs du 1er tour adhèrent bien, plutôt que de s'être
détachés des autres candidats) est inférieure à 25%. On ne légifère pas
avec des députés transfuges opportunistes et une opposition, même
désunie, à 75%.

[..]
> [extrait tiré de là: [..] ]:
> ` Emmanuel Macron veut instaurer un «contrat avec la nation qui n'a pas
> encore été dévoilé précisément, et qui engage les candidats investis par
> En marche. «Chaque candidat qui sera investi signera avec moi ce contrat
> avec la nation. C'est-à-dire qu'il s'engage avec un mandant 'en avant!'
> à voter à mes côtés les grands projets, c'est-à-dire à soutenir notre
> projet. Il n'y aura pas de frondeurs.», précisait Emmanuel Macron début
> février sur France Inter.


Il a tiré les conséquences en plein accord avec Hollande, quand ils ont
pris une femme de paille pour débaptiser la loi Macron 2 et garder
toutes ses chances au personnage Macron.

> [...]
> et non un gap à con.
> Maintenant, si j'observe sur un spectre d'[UT] les mèches des
> chandeliers depuis ce matin, de derrière mes binocles, ma petite tête me
> dit que ça continue de pousser doucement sans trouver un franche
> résistance et avec des volumes légèrement mais solidement toujours
> croissants... Maintenant, je confesse que je n'ai pas de CO sur les
> futures CAC pour voir le profil de la profondeur de liquidité du côté ask.


Pour moi, tous les mouvements sur actions sont la simple conséquence des
ajustements des ETF et futures au krach de la volatilité
VCAC passé de 28 à 18, et à un moment il faut bien finir par déboucler
avec le sous-jacent.
zeLittle (24/04/2017, 12h15)
Le Mon, 24 Apr 2017 11:42:34 +0200, Mol <molagnon> a
écrit:

> Pour moi, tous les mouvements sur actions sont la simple conséquence des
> ajustements des ETF et futures au krach de la volatilité
> VCAC passé de 28 à 18, et à un moment il faut bien finir par déboucler
> avec le sous-jacent.


D'accord, le "front month" doit logiquement diminuer , pendant que le
contrat suivant prend le relais.
Mais là ça se fait avec un gap d'actualisation:
- le VCAC est passé long durant ce week-end.
- l'open interest reste stable et le prix de l'échéance suivante monte:
c'est bullish (jusqu'à quand?).
Mol (24/04/2017, 12h23)
Le 24/04/2017 à 12:15, zeLittle a écrit :
> Le Mon, 24 Apr 2017 11:42:34 +0200, Mol <molagnon> a
> écrit:
> D'accord, le "front month" doit logiquement diminuer , pendant que le
> contrat suivant prend le relais.
> Mais là ça se fait avec un gap d'actualisation:
> - le VCAC est passé long durant ce week-end.
> - l'open interest reste stable et le prix de l'échéance suivante monte:
> c'est bullish (jusqu'à quand?).


C'était les 3 sorcières vendredi, ça a aussi compliqué les choses.
zeLittle (24/04/2017, 12h34)
Le Mon, 24 Apr 2017 12:23:52 +0200, Mol <molagnon> a
écrit:

> Le 24/04/2017 à 12:15, zeLittle a écrit :
> C'était les 3 sorcières vendredi, ça a aussi compliqué les choses.


Et l'open interest ne s'est pas emballé en volume: short *cover*ing(hedge
d'une montée qui jugée trop forte)? En définitive, c'est plus une montée
d'un "ouf" de soulagement qui peut être corrigée, qu'une montée "hourra".
Discussions similaires
Trump traite Macron d'«emmerdeur» devant des ambassadeurs de l'ONU

Effet Auger et Effet Doppler

Regression vers la moyenne, effet d'annonce et effet placébo

informations sur duree et effet du traitement


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 21h41. | Privacy Policy