cerhu > comp.* > comp.text.tex

Olivier Miakinen (05/09/2018, 11h41)
Le 05/09/2018 09:28, Jean-Yves Baudais a écrit :
> [...] un seul document ressort avec le mot
> clé typographie, aucun avec typography. (La conclusion est claire : la
> source est française :-) Quant à quadratin, c'est inconnu...


J'ai l'impression que la traduction de « cadratin » en anglais n'est pas
« quadratin » mais plutôt « em » ou peut-être « em quad ». Tu as essayé
cela ?
Jean-Côme Charpentier (05/09/2018, 12h39)
Le 05/09/2018 à 11:41, Olivier Miakinen a écrit :
> Le 05/09/2018 09:28, Jean-Yves Baudais a écrit :
>> [...] un seul document ressort avec le mot
>> clé typographie, aucun avec typography. (La conclusion est claire : la
>> source est française :-) Quant à quadratin, c'est inconnu...

> J'ai l'impression que la traduction de « cadratin » en anglais n'est pas
> « quadratin » mais plutôt « em » ou peut-être « em quad ». Tu as essayé
> cela ?


Ça, c'est la traduction de Knuth pour les unités puisque normalement
(historiquement) un cadratin devait corresponde à la chasse de la lettre
M (capitale). Cela correspond également au corps d'une fonte :
théoriquement une fonte 12pt a un cadratin qui vaut 12pt. Ensuite, de la
poule et de l'½uf... Maintenant, il y a aussi \quad qu'on trouve sous LaTeX.
Ça a l'air de dépendre des sources Internet mais on peut voir /em
quad/ comme ça tout le monde est content :-) Pour mon seul ouvrage de
typo d'origine anglaise et écrit en anglais, à savoir /The Elements of
Typography Style/ de Robert Bringhurst, ce sont des synonymes (quad et
em) et il emploie plutôt em. Perso, je trouve que /em quad/ est un poil
redondant mais il n'est pas interdit d'être redondant.

Jean-Côme Charpentier
Lucas Levrel (05/09/2018, 14h21)
Le 4 septembre 2018, à 20:13, Jean-Côme Charpentier a écrit :

> Mais bon, tout ça n'est qu'une histoire de marche typographique et il
> n'est peut-être pas si étonnant que cela qu'il n'y ait pas de règles
> gravées dans le marbre.


Normal : dans le marbre on grave des nombres romains, pas d'espace.
Olivier Miakinen (05/09/2018, 15h28)
Le 05/09/2018 12:39, Jean-Côme Charpentier m'a répondu :
>>> [...] un seul document ressort avec le mot
>>> clé typographie, aucun avec typography. (La conclusion est claire : la
>>> source est française :-) Quant à quadratin, c'est inconnu...

>> J'ai l'impression que la traduction de « cadratin » en anglais n'est pas
>> « quadratin » mais plutôt « em » ou peut-être « em quad ». Tu as essayé
>> cela ?

> ... cadratin ... \quad ... /em quad/ ... (quad et em) ...


Quoi qu'il en soit, qu'il s'agisse de « cadratin », « quad », « em »,
ou d'une combinaison des deux derniers, tout ceci est différent du
« quadratin » que cherchait Jean-Yves en anglais, et il n'est donc
pas étonnant qu'il ne l'ait pas trouvé. Je ne disais rien de plus.
BlogueurMe (07/09/2018, 16h48)
Jean-Côme Charpentier a écrit le 02/09/2018 à 11:47 :
> Le 01/09/2018 à 10:25, Denis Bitouzé a écrit :
>   Youhou Roudoudou,
> lui. Cela dit, il doit pouvoir exister une espace mot insécable et non
> justifiante. Pas sous LaTeX mais ce n'est pas trop dur à faire. L'espace
> mot dépend de la fonte mais normalement c'est un tiers de cadratin. Donc
> \newcommand*\emi{\kern .5em } devrait faire le job. Pour les puristes
> qui veulent l'espace mot de la fonte, c'est la fontdimen2.
> même pas : c'est une fine qu'il fallait. Je suis même surpris que le
> /Lexique gnagnagna/ ne soit pas plus précis sur ce coup-là.


?/Lexique gnagnagna/? ? j'ai demandé à Google, qui me renvoie (en
premier, mais pas que) sur le ?Petit Précis de Parler méridional? de
Bernard Vavassori ? ne s'éloigne-t-on pas un peu du sujet, là ?

> Allez. Parce que c'est toi, je regarde ma bibliothèque.


(?) [texte tronqué, mais lu d'abord ?? je me régale, même si je ne
comprends pas tout :^)] {je suis un vieux (= âgé + de longue date)
lecteur de ce groupe}

>   Voili voilou,
>   Jean-Côme Charpentier


PS: Monsieur Charpentier, je vous lis depuis des lustres, et sincèrement
je me régale de vos écrits, sans vouloir vous faire de peine, c'est très
exactement le contraire :^)

PS-du-PS: Pour la petite histoire, j'ai demandé la valeur du lustre à
Google (7 ans ? je commence à oublier ces petits détails, c'est bon
signe), qui me renvoie aussi sec sur d'anciens dessins de Dilem ? ce qui
tend à me convaincre que Google a de l'humour (jusqu'ici, j'en doutais
plutôt) ou que l'intelligence artificielle commence à faire de gros
progrès :^)
Lucas Levrel (10/09/2018, 14h44)
Le 7 septembre 2018, à 16:48, BlogueurMe a écrit :

>>> Le « Lexique de règles typographiques en usage à l'Imprimerie
>>> nationale »

>> Je suis même surpris que le
>> /Lexique gnagnagna/ ne soit pas plus précis sur ce coup-là.

> ?/Lexique gnagnagna/? ?


Cf. supra.

> PS-du-PS: Pour la petite histoire, j'ai demandé la valeur du lustre à Google
> (7 ans ? je commence à oublier ces petits détails, c'est bon signe),


5 seulement.
Jean-Yves Baudais (11/09/2018, 10h10)
Bonjour,

Le 05/09/2018 à 10:50, Denis Bitouzé a écrit :
>> aucun avec typography. (La conclusion est claire : la source est
>> française :-) Quant à quadratin, c'est inconnu... Tiens, on peut leur
>> écrire !

> Hmmm, pas le temps de m'en occuper actuellement. Mais si quelqu'un veut
> bien s'en charger, merci d'avance de me mettre en CC.


Fait et le pire est à venir ! Voici l'échange, très court.

- Moi : " Sur votre site, à la page
[..]
il est précisé que : "les nombres [...] peuvent être partagés en
tranches de trois chiffres, séparées par un espace" alors que la version
anglaise de l'article, à la page
[..]
précise : "by a thin space".
La qualification de l'espace en anglais n'a pas été reprise en
français. "thin space" est une espace typographique fine de 1/5 ou 1/6
de quadratin. La version française utilisant le mot espace au masculin,
le commentaire n'est donc pas d'ordre typographique.
Ma question est la suivante : en reprenant la précision de la version
anglaise, est-ce une espace fine qui peut être utilisée pour séparer les
chiffres par tranche de trois dans les grands nombres en français ?"

- BIPM : "Les incohérences que vous avez relevées y seront corrigées :
l'anglais "thin space" sera remplacé par "space" et "un espace" en
français par "une espace"."

Conclusion : y'a vraiment pas de typographe dans leur couloir !

Jean-Yves
Denis Bitouzé (13/09/2018, 21h28)
Le 11/09/18 à 10h10, Jean-Yves Baudais a écrit :

> Bonjour,


Bonsoir,

> Le 05/09/2018 à 10:50, Denis Bitouzé a écrit :
>>> aucun avec typography. (La conclusion est claire : la source est
>>> française :-) Quant à quadratin, c'est inconnu... Tiens, on peut
>>> leur écrire !

>> Hmmm, pas le temps de m'en occuper actuellement. Mais si quelqu'un
>> veut bien s'en charger, merci d'avance de me mettre en CC.
>> Fait


Merci !

[..]
> typographique fine de 1/5 ou 1/6 de quadratin. La version française
> utilisant le mot espace au masculin, le commentaire n'est donc pas
> d'ordre typographique. Ma question est la suivante : en reprenant la
> précision de la version anglaise, est-ce une espace fine qui peut être
> utilisée pour séparer les chiffres par tranche de trois dans les
> grands nombres en français ?"
> - BIPM : "Les incohérences que vous avez relevées y seront corrigées :
> l'anglais "thin space" sera remplacé par "space" et "un espace" en
> français par "une espace"."


Aïe !

> Conclusion : y'a vraiment pas de typographe dans leur couloir !


Mais qui pourrait faire autorité pour les faire changer d'avis ?
Lucas Levrel (15/09/2018, 22h28)
Le 13 septembre 2018, à 21:28, Denis Bitouzé a écrit :

>> - BIPM : "Les incohérences que vous avez relevées y seront corrigées :
>> l'anglais "thin space" sera remplacé par "space" et "un espace" en
>> français par "une espace"."

> Aïe !
>> Conclusion : y'a vraiment pas de typographe dans leur couloir !

> Mais qui pourrait faire autorité pour les faire changer d'avis ?


Le Lexique de l'IN utilise effectivement une espace normale et non une
espace fine.
Jean-Yves Baudais (17/09/2018, 16h00)
Bonjour,

Le 13/09/2018 à 21:28, Denis Bitouzé a écrit :
> Mais qui pourrait faire autorité pour les faire changer d'avis ?


Hum... On peut toujours regarder du côté de l'Académie française, les
fautes typographiques étant aussi, mais seulement parfois, des fautes
d'orthographes. Il y a un service du dictionnaire à qui on peut écrire...

Jean-Yves
Maïeul (17/09/2018, 20h02)
Le 17/09/2018 à 16:00, Jean-Yves Baudais a écrit :
> Bonjour,
>> Le 13/09/2018 à 21:28, Denis Bitouzé a écrit :
>> Mais qui pourrait faire autorité pour les faire changer d'avis ?
>> Hum... On peut toujours regarder du côté de l'Académie française, les

> fautes typographiques étant aussi, mais seulement parfois, des fautes
> d'orthographes. Il y a un service du dictionnaire à qui on peut écrire...
>   Jean-Yves

c'est ironique?
L'académie française n'a jamais réussi à suivre le rythme au niveau de
son dictionnaire, la seule grammaire qu'elle a produite (dans les années
30) a été jugé comme très mauvaises par tous les grammariens et
philologues, elle ne comporte aucun linguiste ou grammairien, juste des
écrivains.

Lire le très bon "L?Académie contre la langue française : le dossier «
féminisation »" de Eliane Viennot et co., ou encore "Petite histoire de
l'orthographe française, de Marc Wilmet.

Je dirais que l'imprimerie nationale, au moins, à la légitimité de
réellement produire du travail typographique.
Jean-Yves Baudais (21/09/2018, 09h02)
Bonjour,

Le vendredi c'est ravioli.

Le 17/09/2018 à 20:02, Maïeul a écrit :
> c'est ironique?


Heu... non, même pas !

> L'académie française n'a jamais réussi à suivre le rythme au niveau de
> son dictionnaire, la seule grammaire qu'elle a produite (dans les années
> 30) a été jugé comme très mauvaises par tous les grammariens et
> philologues, elle ne comporte aucun linguiste ou grammairien, juste des
> écrivains.


Ah la la ! Comme je suis presque vieux, je peux me permettre un "c'était
mieux avant" : le temps où les écrivains faisaient l'usage pour
aujourd'hui être cités par toutes les grammaires (enfin les bonnes,
celles qui citent leurs sources d'usage). C'est terrible, les écrivains
d'aujourd'hui ne sont plus ce qu'ils étaient. En même temps, les
écrivains d'hier sont morts et ne produisent plus rien non plus !

Plus sérieusement, les écrivains d'avant peuvent être cités pour
l'usage, mais ceux pas d'aujourd'hui, donc ils n'ont rien à faire l'AF
qui ne sert à rien sinon à faire chxxx. Est-ce ce que je dois comprendre ?

> Lire le très bon "L?Académie contre la langue française : le dossier «
> féminisation »" de Eliane Viennot et co., ou encore "Petite histoire de
> l'orthographe  française, de Marc Wilmet.


Chouette, des sujets chauds complètement hors de propos. C'est bien
parti pour un vendredi :-)

> Je dirais que l'imprimerie nationale, au moins, à la légitimité de
> réellement produire du travail typographique.


La question était "qui pourrait faire autorité" pour conseiller ou
remettre sur le droit chemin le BIPM. Une chose me semble sûr : pas l'IN
malgré sa compétente car ce n'est pas un problème de compétence. Quand à
l'Académie... manifestement trop improductive. Non ?

Jean-Yves
Jean-Yves Baudais (28/09/2018, 08h26)
Bonjour,

In-cro-ya-ble, je crois que l'Académie écoute fr.comp.text.tex ! Si, si !

Le 21/09/2018 à 09:02, Jean-Yves Baudais a écrit :
> La question était "qui pourrait faire autorité" pour conseiller ou
> remettre sur le droit chemin le BIPM. Une chose me semble sûr : pas l'IN
> malgré sa compétente car ce n'est pas un problème de compétence. Quand à
> l'Académie... manifestement trop improductive. Non ?


Bon, ben, j'en reviens pas mais Ils ont répondu, fichtre ! Et ça
donne ça : "Monsieur,
On sépare les grands nombres par tranches de trois grâce à une espace
fine insécable.
Cordialement,
M. P.
Service du Dictionnaire"
C'est fou, Ils savent que c'est "une" espace et qu'en plus elle peut
être qualifiée non seulement de "fine" mais aussi de "insécable".
In-cro-ya-ble ! J'va l'dire au BIPM. Na !

Jean-Yves
Denis Bitouzé (28/09/2018, 14h53)
Le 28/09/18 à 08h26, Jean-Yves Baudais a écrit :

> Bonjour,


Bonjour,

> In-cro-ya-ble, je crois que l'Académie écoute fr.comp.text.tex ! Si,
> si !
> Le 21/09/2018 à 09:02, Jean-Yves Baudais a écrit :
> Bon, ben, j'en reviens pas mais Ils ont répondu, fichtre ! Et ça
> donne ça : "Monsieur, On sépare les grands nombres par tranchesde
> trois grâce à une espace fine insécable. Cordialement, M.P. Service
> du Dictionnaire"


Parfait ! N'en déplaise à Maïeul ;) je considère que l'Académie fait
autorité.

> C'est fou, Ils savent que c'est "une" espace et qu'en plus elle peut
> être qualifiée non seulement de "fine" mais aussi de
> "insécable". In-cro-ya-ble ! J'va l'dire au BIPM. Na !


Merci !
Olivier Miakinen (28/09/2018, 16h27)
Le 28/09/2018 08:26, Jean-Yves Baudais a écrit :
> Bon, ben, j'en reviens pas mais Ils ont répondu, fichtre ! Et ça
> donne ça : "Monsieur,
> On sépare les grands nombres par tranches de trois grâce à une espace
> fine insécable.
> Cordialement,
> M. P.
> Service du Dictionnaire"
> C'est fou, Ils savent que c'est "une" espace et qu'en plus elle peut
> être qualifiée non seulement de "fine" mais aussi de "insécable".
> In-cro-ya-ble ! J'va l'dire au BIPM. Na !


Bravo et merci !

Discussions similaires
Cette nuit, des milliers et des milliers de détenus vont encore dormir par terre, sur une simple paillasse comme des chiens.

Espace des milliers -> Texte

CSS : Taille typo homogène sur ‚ plateformes ?

composer en separant les couoches et organes


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 19h26. | Privacy Policy