cerhu > misc.* > misc.securite.routiere

Topinambour (07/11/2018, 18h21)
Une mesure qui à priori semble de bon-sens.

Le problème, c'est que du coup, ce sont une fois de plus les pistes
cyclables qui vont récupérer ce nouveau type d'usagers et les cyclistes
qui ont déjà à gérer nombre de difficultés (pistes cyclables elles-mêmes
souvent inadaptées, voitures qui squattent la voie, etc) devront en plus
gérer ces nouveaux arrivants.

[..]
Olivier Miakinen (08/11/2018, 00h49)
Le 07/11/2018 17:21, Topinambour a écrit :
> Une mesure qui à priori semble de bon sens.


Oui.

> Le problème, c'est que du coup, ce sont une fois de plus les pistes
> cyclables qui vont récupérer ce nouveau type d'usagers et les cyclistes
> qui ont déjà à gérer nombre de difficultés (pistes cyclables elles-mêmes
> souvent inadaptées, voitures qui squattent la voie, etc) devront en plus
> gérer ces nouveaux arrivants.


Ça ne me semble pas si gênant. Tout à l'heure je me suis fait dépasser
par une trottinette sur la piste cyclable, et alors ? C'était déjà le
cas avec les vélos à assistance électrique, qui me dépassent aussi
régulièrement sur cette même piste cyclable.
Topinambour (08/11/2018, 09h08)
Le 07/11/2018 à 23:49, Olivier Miakinen a écrit :
> Le 07/11/2018 17:21, Topinambour a écrit :
> Oui.
>> Ça ne me semble pas si gênant. Tout à l'heure je me suis fait dépasser

> par une trottinette sur la piste cyclable, et alors ? C'était déjà le
> cas avec les vélos à assistance électrique, qui me dépassent aussi
> régulièrement sur cette même piste cyclable.


Bah disons pour le moins que quand on se fait chier à pédaler, se faire
doubler par un branleur qui ne pédale même pas, c'est assez frustrant. :-)

Sinon, plus sérieusement: ce ne sont pas les mêmes gabarits. pas la même
visibilité, pas la même allure, toussa. Du coup accidentogène. Oh, je
sais bien, on n'est pas au niveau des risques qu'on peut rencontrer sur
route. Mais quand même.

Par un moment je faisais du vélo sur une piste cyclable le long du
canal du Rhône au Rhin. Il y a des cyclistes, et aussi des piétons (qui
au passage ne sont théoriquement pas autoriser à circuler sur piste
cyclable). Déjà il faut jouer de la sonnette. En plus, il y av des gens
en roller. Plus ou moins expérimentés d'ailleurs. Le problème avec eux,
c'est qu'ils prennent souvent toute la largeur de la piste et donc les
deux sens de circulation et ne maîtrise pas toujours bien leur trajectoire.

Bon, en ville par ici, des rollers, on n'en trouve pas trop encore ça va.

Mais maintenant, on nous ajoute donc les trotinettes. Commencent à venir
aussi les trucs à une seule roue. Et puis les segways. Une belle merde
les segways. Une boite qui fait du fric sur le dos des touristes. Ils
roulent pas 10, ils prennent toute la largeur, me parfois de front, ils
se trainent sur la piste cyclable et n'hésitent même pas à rouler à
contre-sens.

ON nous ajoute donc plein d'usagers différents, mais les pistes
cyclables, elles restent les mêmes: mal adaptées pourries par endroits.
Tout cela n'est pas de mon point de vue de nature à améliorer la
sécurité et encourager à la pratique du vélo.
Topinambour (08/11/2018, 09h12)
Le 08/11/2018 à 08:08, Topinambour a écrit :
[..]
> aussi les trucs à une seule roue. Et puis les segways. Une belle merde
> les segways. Une boite qui fait du fric sur le dos des touristes. Ils
> roulent pas 10, ils prennent toute la largeur, me parfois de front, ils
> se trainent sur la piste cyclable et n'hésitent même pas à rouler à
> contre-sens.
> ON nous ajoute donc plein d'usagers différents, mais les pistes
> cyclables, elles restent les mêmes: mal adaptées pourries par endroits.
> Tout cela n'est pas de mon point de vue de nature à améliorer la
> sécurité et encourager à la pratique du vélo.


Sans compter qu'en vélo, On est censés (et c'est normal) être
correctement équipés: phares, catadiopres, freins.

Les trotinettes et autres véhicules, ils n'ont pas tout ça. Souvent peu
visibles. Et ils roulent plus vite. Je ne comprends d'ailleurs pas
comment on peut autoriser ça.
François Guillet (08/11/2018, 18h26)
Topinambour avait prétendu :
> Une mesure qui à priori semble de bon-sens.
> Le problème, c'est que du coup, ce sont une fois de plus les pistes cyclables
> qui vont récupérer ce nouveau type d'usagers et les cyclistes qui ont déjà à
> gérer nombre de difficultés (pistes cyclables elles-mêmes souvent inadaptées,
> voitures qui squattent la voie, etc) devront en plus gérer ces nouveaux
> arrivants.


Qu'ils prennent une trottinette si ces nuls sont incapables de
coopérer, après tout on en voit bien demander aux automobilistes de
prendre un vélo !
François Guillet (08/11/2018, 18h28)
Il se trouve que Topinambour a formulé :
....
> Bah disons pour le moins que quand on se fait chier à pédaler, se faire
> doubler par un branleur qui ne pédale même pas, c'est assez frustrant. :-)


La psychiatrie peut certainement aider les cyclistes.

> ON nous ajoute donc plein d'usagers différents, mais les pistes
> cyclables, elles restent les mêmes: mal adaptées pourries par endroits.


Ce sont les cyclistes qui ne savent pas s'adapter. Qu'ils prennent le
bus !
Olivier Miakinen (09/11/2018, 01h32)
Le 08/11/2018 08:08, Topinambour m'a répondu :
>> Ça ne me semble pas si gênant. Tout à l'heure je me suis fait dépasser
>> par une trottinette sur la piste cyclable, et alors ? C'était déjà le
>> cas avec les vélos à assistance électrique, qui me dépassent aussi
>> régulièrement sur cette même piste cyclable.

> Bah disons pour le moins que quand on se fait chier à pédaler, se faire
> doubler par un branleur qui ne pédale même pas, c'est assez frustrant. :-)


Oh ! :-D

Dis-moi, Topinambour, ne pas aimer se faire doubler, ce ne serait pas
une caractéristique des zizivroums par hasard ? Comme quoi on peut
être un zizivroum même en étant cycliste. ;-)

> Sinon, plus sérieusement: ce ne sont pas les mêmes gabarits. pas la même
> visibilité, pas la même allure, toussa. Du coup accidentogène. Oh, je
> sais bien, on n'est pas au niveau des risques qu'on peut rencontrer sur
> route. Mais quand même.


Que ce soit au niveau gabarit, visibilité ou allure, je trouve pourtant
que les trottinettes sont très proches des vélos.

> Par un moment je faisais du vélo sur une piste cyclable le long du
> canal du Rhône au Rhin. Il y a des cyclistes, et aussi des piétons (qui
> au passage ne sont théoriquement pas autoriser à circuler sur piste
> cyclable). Déjà il faut jouer de la sonnette. En plus, il y av des gens
> en roller. Plus ou moins expérimentés d'ailleurs. Le problème avec eux,
> c'est qu'ils prennent souvent toute la largeur de la piste et donc les
> deux sens de circulation et ne maîtrise pas toujours bien leur trajectoire.


Les piétons, je suis d'accord qu'ils n'ont pas la même allure que les
cyclistes. En ce qui concerne les rollers, il faut distinguer deux cas,
entre ceux pour qui c'est un moyen de se rendre d'un point à un autre
(comme les vélos et les trottinettes électriques), et ceux pour qui
c'est un jeu et qui font des ronds ou du sur place (et là leur allure
est plutôt comme celle des piétons).

> [...] Et puis les segways. [...] Ils
> roulent pas 10, ils prennent toute la largeur, me parfois de front, ils
> se trainent sur la piste cyclable et n'hésitent même pas à rouler à
> contre-sens.


Même chose que pour les rollers. Et d'ailleurs c'est pareil avec les
vélos quand ce sont des enfants qui roulent au pas, en faisant des
zigzags, souvent accompagnés de piétons adultes

En réalité, la distinction à faire n'est pas tellement entre vélos et
autres engins, mais selon l'usage qu'on en fait. Une piste cyclable,
c'est fait pour circuler, pas pour jouer.

> ON nous ajoute donc plein d'usagers différents, mais les pistes
> cyclables, elles restent les mêmes: mal adaptées pourries par endroits.


Ça c'est encore un autre problème, et les trottinettes n'y sont pour
rien.
Topinambour (09/11/2018, 09h27)
Le 09/11/2018 à 00:32, Olivier Miakinen a écrit :
> Le 08/11/2018 08:08, Topinambour m'a répondu :
> Oh ! :-D
> Dis-moi, Topinambour, ne pas aimer se faire doubler, ce ne serait pas
> une caractéristique des zizivroums par hasard ? Comme quoi on peut
> être un zizivroum même en étant cycliste. ;-)


À plus de 20 km/h, oui. ;-)

>> Sinon, plus sérieusement: ce ne sont pas les mêmes gabarits. pas la même
>> visibilité, pas la même allure, toussa. Du coup accidentogène. Oh, je
>> sais bien, on n'est pas au niveau des risques qu'on peut rencontrer sur
>> route. Mais quand même.

> Que ce soit au niveau gabarit, visibilité ou allure, je trouve pourtant
> que les trottinettes sont très proches des vélos.


Moins visibles, notamment dans les croisements.

>> Les piétons, je suis d'accord qu'ils n'ont pas la même allure que les

> cyclistes. En ce qui concerne les rollers, il faut distinguer deux cas,
> entre ceux pour qui c'est un moyen de se rendre d'un point à un autre
> (comme les vélos et les trottinettes électriques), et ceux pour qui
> c'est un jeu et qui font des ronds ou du sur place (et là leur allure
> est plutôt comme celle des piétons).


Ce n'est pas qu'une question d'allure. Aussi et surtout la largeur
qu'ils prennent de par leur mode de locomotion.

> vélos quand ce sont des enfants qui roulent au pas, en faisant des
> zigzags, souvent accompagnés de piétons adultes
> En réalité, la distinction à faire n'est pas tellement entre vélos et
> autres engins, mais selon l'usage qu'on en fait. Une piste cyclable,
> c'est fait pour circuler, pas pour jouer.
> rien.


Un truc que j'ai ajouté ensuite, c'est le fait qu'ils sont peu visible:
Pas de catadioptre, pas de feu arrière ni avant.

Et moins visibles en général car moins de surface à voir.

Sur les trottinettes électriques, je reviens sur l'allure. Du fait
qu'elles sont électriques, elles vont plus vite en côte ou au démarrage,
mais pas sur le reste du tracé. Ce qui génère des problèmes de
compatibilité dans le trafic (Je te double, ensuite je traîne, etc).
Thierry M. (10/11/2018, 04h55)
Olivier Miakinen avait écrit le 09/11/2018 :
> Le 08/11/2018 08:08, Topinambour m'a répondu :
> Oh ! :-D
> Dis-moi, Topinambour, ne pas aimer se faire doubler, ce ne serait pas
> une caractéristique des zizivroums par hasard ? Comme quoi on peut
> être un zizivroum même en étant cycliste. ;-)


c'est un marteau
Topinambour (10/11/2018, 10h27)
Le 10/11/2018 à 03:55, Thierry M. a écrit :
> Olivier Miakinen avait écrit le 09/11/2018 :
> c'est un marteau


Au moins moi je ne fais las le coyote pour empêcher l'autre de doubler...
Topinambour (10/11/2018, 10h27)
Le 10/11/2018 à 03:55, Thierry M. a écrit :
> Olivier Miakinen avait écrit le 09/11/2018 :
> c'est un marteau


Au moins moi je ne fais pas le coyote pour empêcher l'autre de doubler...
cedric (10/11/2018, 22h03)
On Thu, 08 Nov 2018 08:08:38 +0100, Topinambour wrote:

> Le 07/11/2018 à 23:49, Olivier Miakinen a écrit :
>> Le 07/11/2018 17:21, Topinambour a écrit :


> Sinon, plus sérieusement: ce ne sont pas les mêmes gabarits.


Je possède un monoroue. Il n'y a qu'en longueur que je n'ai pas le même
gabarit qu'un cycliste (que je suis aussi).

pas la même
> visibilité, pas la même allure, toussa.


Ben. Par dessus le guidon ou pas, la visibilité est la même. 5 à 25 km/h
(18 pour la mienne), l'allure est la même.

> Du coup accidentogène.


À cause de ?
Topinambour (10/11/2018, 22h32)
Le 10/11/2018 à 21:03, cedric a écrit :
> On Thu, 08 Nov 2018 08:08:38 +0100, Topinambour wrote:
>> Le 07/11/2018 à 23:49, Olivier Miakinen a écrit :
>>> Le 07/11/2018 17:21, Topinambour a écrit :

>> Sinon, plus sérieusement: ce ne sont pas les mêmes gabarits.

> Je possède un monoroue. Il n'y a qu'en longueur que je n'ai pas le même
> gabarit qu'un cycliste (que je suis aussi).
> pas la même


Si monoroue à pédale, oui. Bon, question stabilité et maîtrise de la
trajectoire, ça doit pas être top votre truc. ok pour faire du cirque,
moins pour se déplacer en ville.

>> visibilité, pas la même allure, toussa.

> Ben. Par dessus le guidon ou pas, la visibilité est la même. 5 à 25 km/h
> (18 pour la mienne), l'allure est la même.
>> Du coup accidentogène.

> À cause de ?


Stabilité, capacité de freinage. Visbilité. J'insiste. Pas de phare, pas
de feu arrière.
cedric (10/11/2018, 23h30)
On Sat, 10 Nov 2018 21:32:24 +0100, Topinambour wrote:

> Si monoroue à pédale, oui.


Il y a forcément un repose-pied de chaque côté. Je ne connais pas d'autre
modèle.

> Bon, question stabilité et maîtrise de la
> trajectoire, ça doit pas être top votre truc.


C'est comme le vélo : ça s'apprend.

> ok pour faire du cirque,
> moins pour se déplacer en ville.


Je me déplace en ville, pareil qu'à vélo.

> Stabilité,


Pareil qu'à vélo. À moins de 5 km/h, c'est compliqué.

> capacité de freinage.


Ça freine au moins aussi bien qu'un vélo.

> Visbilité.


Je ne vois pas la différence avec un vélo. Y'a le guidon en moins qui
gêne.

> J'insiste. Pas de phare, pas
> de feu arrière.


Euh. Le feu arrière y est d'origine, à l'avant ça n'éclaire pas mais ça
signale. Sinon, mon vélo, d'origine, n'a ni l'un ni l'autre.
Thierry M. (11/11/2018, 04h39)
cedric a exposé le 11/11/2018 :
[..]
> Ça freine au moins aussi bien qu'un vélo.
>> Je ne vois pas la différence avec un vélo. Y'a le guidon en moins qui

> gêne.
>> Euh. Le feu arrière y est d'origine, à l'avant ça n'éclaire pas mais ça

> signale. Sinon, mon vélo, d'origine, n'a ni l'un ni l'autre.


Vous parlez à un troll

Discussions similaires
Trottoirs impraticables

Déneiger trottoirs

Nouvelle Star des trottoirs

TROTINETTES ELECTRIQUES


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 00h59. | Privacy Policy