cerhu > misc.droit.all.* > misc.droit.travail

Christophe Dang Ngoc Chan (09/11/2018, 19h49)
Le travail effectué sur le temps de travail avec le matériel de
l'entreprise appartient à l'entreprise.

Donc, contribuer notablement à un article de Wikipédia, c'est publier
sans son accord du travail appartenant à l'entreprise ce qui constitue
une faute réelle et sérieuse -- /a priori/ simple puisque, s'agissant
normalement d'information sourcées donc déjà disponibles publiquement,
il n'y a pas de nuisance à l'entreprise si tant est que les tâches
normales sont bien effectuées et donc que le temps passé ne se traduit
pas par une baisse de rendement ou de qualité du travail.

En revanche, l'entreprise retient une violation de la clause de
confidentialité puisque l'article portant sur un domaine de
l'entreprise, elle considère que les informations sont disponibles en
interne dans l'entreprise (alors même qu'elles sont disponible librement
sur le Web).

Ce dernier point me semble plutôt litigieux ; le cas échéant,
pourrait-il transformer la faut en faute grave ?
Serge (21/11/2018, 12h10)
Le simple fait d'utiliser le matériel de l'entreprise à des fins
personnelles sans accord de celle-ci suffit à qualifier une faute en
faute grave, peu importe l'usage qui en est fait !

Serge

"Christophe Dang Ngoc Chan" a écrit dans le message de groupe de
discussion : ps4hla$3na$1...

Le travail effectué sur le temps de travail avec le matériel de
l'entreprise appartient à l'entreprise.

Donc, contribuer notablement à un article de Wikipédia, c'est publier
sans son accord du travail appartenant à l'entreprise ce qui constitue
une faute réelle et sérieuse -- /a priori/ simple puisque, s'agissant
normalement d'information sourcées donc déjà disponibles publiquement,
il n'y a pas de nuisance à l'entreprise si tant est que les tâches
normales sont bien effectuées et donc que le temps passé ne se traduit
pas par une baisse de rendement ou de qualité du travail.

En revanche, l'entreprise retient une violation de la clause de
confidentialité puisque l'article portant sur un domaine de
l'entreprise, elle considère que les informations sont disponibles en
interne dans l'entreprise (alors même qu'elles sont disponible librement
sur le Web).

Ce dernier point me semble plutôt litigieux ; le cas échéant,
pourrait-il transformer la faut en faute grave ?
Christophe Dang Ngoc Chan (22/11/2018, 01h33)
Bonjour,

Le 21/11/2018 à 11:10, Serge a écrit :
> Le simple fait d'utiliser le matériel de l'entreprise à des fins
> personnelles sans accord de celle-ci suffit à qualifier une faute en
> faute grave, peu importe l'usage qui en est fait !


Ah ? Une faute sans préjudice pour l'employeur et qui n'est pas
incompatible avec le maintien du salarié dans l'entreprise durant le
préavis, peut être une faute grave ?
Christophe Dang Ngoc Chan (02/12/2018, 22h57)
Le salarié a finalement écopé de trois jours de mise à pied.

Il a attendu la réponse quasiment tout le mois réglementaire (une vraie
torture).

Pourquoi si longtemps ? Son cas est remonté jusqu'aux directeurs
généraux (la dizaine de personnes qui gèrent le groupe de 5 000 personne
dans le monde). Certaines de ses personnes-là semblent réellement
persuadées que la publication de donnée déjà publiques, qui ne sont pas
sa propriété intellectuelle et ne sont en rien spécifique au domaine de
l'entreprise, est susceptible de porter préjudice à l'entreprise?

Autant dire qu'il est passé à deux doigts du licenciement.
Discussions similaires
contribuer

Contribuer à Debian

Contribuer?

De l'intérêt à contribuer


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 05h38. | Privacy Policy