cerhu > linux.debian.user.french

steve (19/12/2018, 08h10)
Le 17-12-2018, à 21:53:19 +0100, Pascal Hambourg a écrit :

>Le 17/12/2018 à 17:25, steve a écrit :
>C'est une très mauvaise idée de donner des noms de périphériques non
>persistants comme étiquettes de système de fichiers. Quand ça ne se
>passe pas comme tu veux, l'étiquette "sda1" se retrouve sur /dev/sdc1.
>Pas génial pour la clarté. Une étiquette devrait être représentative
>du contenu, pas de la position du contenant. Comme le titre d'un livre
>: aurait-on l'idée de nommer un livre à partir de sa position sur
>l'étagère et de la position de l'étagère dans la bibliothèque ?


Tout à fait d'accord. J'ai fait un mauvais copié-collé dans ce message.

Correct est:

$ pwd
/dev/disk/by-label
$ ll -l
total 0
lrwxrwxrwx 1 root root 10 déc 14 21:40 BOOT -> ../../sda1
lrwxrwxrwx 1 root root 9 déc 14 21:40 HOME -> ../../md1
lrwxrwxrwx 1 root root 10 déc 14 21:40 RACINE -> ../../sda5
lrwxrwxrwx 1 root root 10 déc 14 21:40 TMP -> ../../sda7
lrwxrwxrwx 1 root root 10 déc 14 21:40 USR -> ../../sda6
lrwxrwxrwx 1 root root 9 déc 14 21:40 VAR -> ../../md0

>Non, pas possible. On ne peut renommer que les interfaces réseau. Si
>les labels et UUID ne conviennent pas, au mieux on peut créer des
>liens symboliques (alias) persistants qui pointent vers les noms de
>périphériques canoniques. C'est ce que fait implicitement LVM avec les
>noms de volumes logiques.


Merci pour la précision.
steve (19/12/2018, 08h10)
Le 17-12-2018, à 21:34:02 +0100, Pascal Hambourg a écrit :

>Le 17/12/2018 à 15:47, steve a écrit :
>Certains périphériques comme les lecteurs de carte mémoire peuvent
>aussi être nommés /dev/sd*. Ou un problème lors de l'initialisation
>d'un disque peut le faire détecter plusieurs fois, avec un nom
>différent chaque fois.


Oui, tout à fait d'accord. Mais comme il ne parlait que d'un seul disque
(sans préciser l'existence d'autres types de cartes mémoire), je ne
voyais pas vraiment comment c'était possible.
Pascal Hambourg (19/12/2018, 08h10)
Le 19/12/2018 à 07:03, steve a écrit :
> Le 17-12-2018, à 21:34:02 +0100, Pascal Hambourg a écrit :
> Oui, tout à fait d'accord. Mais comme il ne parlait que d'un seul disque
> (sans préciser l'existence d'autres types de cartes mémoire), je ne
> voyais pas vraiment comment c'était possible.


Pas besoin qu'une carte mémoire soit insérée, il suffit que le lecteur
soit présent, comme les lecteurs intégrés aux ordinateurs connectés via
un port USB interne.
Michel (19/12/2018, 10h50)
Le 19/12/2018 à 07:10, Pascal Hambourg a écrit :
> Le 19/12/2018 à 07:03, steve a écrit :
> Pas besoin qu'une carte mémoire soit insérée, il suffit que le lecteur
> soit présent, comme les lecteurs intégrés aux ordinateurs connectés via
> un port USB interne.


l'OP parlait d'une imprimante allumée ou éteinte durant le boot, et
certaines imprimantes disposent d'un lecteur de cartes SD intégré qui
peut provoquer ce type d'effet de bord.

Michel
HERMITE OURS rebelle (19/12/2018, 23h10)
USB port mtp

Android 4

Linux-

Provenance : Courrier<https://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=550986> pour Windows 10

________________________________
De : robomod <robomod> de la part de Michel <cft1>
Envoyé : Wednesday, December 19, 2018 9:21:21 AM
À : debian-user-french
Objet : Re: souci imprimante usb (fdisk -l , hddtemp )

Le 19/12/2018 à 07:10, Pascal Hambourg a écrit :
> Le 19/12/2018 à 07:03, steve a écrit :
> Pas besoin qu'une carte mémoire soit insérée, il suffit que le lecteur
> soit présent, comme les lecteurs intégrés aux ordinateurs connectés via
> un port USB interne.


l'OP parlait d'une imprimante allumée ou éteinte durant le boot, et
certaines imprimantes disposent d'un lecteur de cartes SD intégré qui
peut provoquer ce type d'effet de bord.

Michel

Discussions similaires
Souci imprimante sur TSE 2000

Disques SATA et hddtemp, smartmontools, ...

Souci d'imprimante avec XP

hddtemp


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 17h41. | Privacy Policy