cerhu > comp.sys.* > comp.sys.atari

pascal WIJSBROEK (13/01/2019, 14h15)
Atari a promis une console VCS pour capitaliser sur la mode retro.

Et du coup...
[..]
Francois LE COAT (13/01/2019, 15h10)
Salut,

pascal écrit :
> Atari a promis une console VCS pour capitaliser sur la mode retro.
> Et du coup...
> [..]


Il y a eu la guéguerre ATARI/Amiga. Il va y avoir celle ATARI/Amico.
Mais il me semble que Amico c'est résolument du rétro-gaming, alors
que l'ATARI VCS vise une clientèle vraiment beaucoup plus large.
Arachide (13/01/2019, 15h25)
Le 13/01/2019 à 13:15, pascal WIJSBROEK a écrit :
> Atari a promis une console VCS pour capitaliser sur la mode retro.
> Et du coup...
> [..]


Annoncée pour le 10/10/2020 !
Ca fera peut-être du mal à Atari, les gens attendront la console
concurrente pour acheter la meilleure.
(Si l'une ou l'autre sort effectivement!)

Guillaume.
Doug713705 (13/01/2019, 21h35)
Le 2019-01-13, Arachide nous expliquait dans
fr.comp.sys.atari
(<q1fe7n$gln$1>) :

> Le 13/01/2019 à 13:15, pascal WIJSBROEK a écrit :
> Annoncée pour le 10/10/2020 !
> Ca fera peut-être du mal à Atari, les gens attendront la console
> concurrente pour acheter la meilleure.
> (Si l'une ou l'autre sort effectivement!)


Au moins eux ont monté l'équipe avant de faire la comm' et ont décidé de
placer les micros là où ils seront efficaces: au plus près du joueur et
donc dans le joypad.

De là à penser qu'avec 6 joypads la console pourrait fournir de l'hexaphonie,
il n'y a qu'un pas que seul FLC pourra franchir sans sourciller.

Toujours est-il que, toutes proportions gardées, je crois nettement plus en
ce projet que celui d'Atari.

Là où c'est drôle c'est que leur catalogue reprendra une partie des
vieux jeux Atari !

M'est avis que ça casse un peu le business model de l'AtariVCS qui
espérait se refaire en tapant dans le haut du panier au prétexte de
l'histoire de la marque: Jeux pas chers, pas d'achat in-app, matériel
~30% moins cher que la VCS (mais visiblement moins performant).

Ça ressemble bien plus à ce qu'on est en droit d'espérer d'une
rétro-console moderne qui n'essaie pas de péter plus haut que son cul.

Mais comme tu le dis si bien, "si l'une ou l'autre sort effectivement"...
pascal WIJSBROEK (14/01/2019, 15h11)
Le dimanche 13 janvier 2019 14:10:08 UTC+1, Francois LE COAT a écrit :

> Il y a eu la guéguerre ATARI/Amiga. Il va y avoir celle ATARI/Amico.


Aucune chance. la première console à sortir remplira la niche "nostalgie", les suivantes finiront dans les soldes des supermarchés.

> Mais il me semble que Amico c'est résolument du rétro-gaming, alors
> que l'ATARI VCS vise une clientèle vraiment beaucoup plus large.


Non. Le positionnement visé dans les deux cas c'est les nostalgiques.
L'erreur d'Atari c'est de vouloir transformer un produit au départ essentiellement prévu pour ranimer cette fibre en "machine à tout faire".

Et la *seule* raison c'est parce que c'est possible. C'est d'ailleurs pour ça qu'il y a des frictions dans le discours du chef de projet et du patron d'Atari.

Le patron voit une machine au potentiel "large", alors il promet tout et n'importe quoi : on pourra jouer, mais comme le hardware est un ordinateur alors on pourra aussi en faire un ordinateur.

Or plus tu élargis le potentiel, moins tu le rend efficace pour sa vocation première : jouer à des jeux vidéo, et plus précisément : jouer à des vieux jeux vidéo.

A une époque lointaine on pouvait acheter des moteurs d'aspirateur quipouvaient se transformer en sèche-cheveux et autres gadgets soufflants ou aspirants.
Tu achèterais toi un aspirateur qui peut aussi sécher les cheveux?
La réponse est non.

Et pour les consoles c'est pareil : plus l'usage est défini, plus c'est facile à vendre.

Tiens dans la série "communication efficace" il y a aussi l'absence totale de spécification hardware.
Et c'est pas un défaut : l'idée c'est pas de dire "regardez mon beau moteur", mais "regardez ce qui fonctionne".

C'est là qu'Atari joue mal. A par toi, tout le monde se fout de savoirce qu'il y aura sous le capot. A partir du moment ou les usages promis tournent bien, le reste n'est que de la branlette de geek.

Rendez-vous l'année prochaine.
Screetch (14/01/2019, 18h16)
En plus, sur un créneau bien plus généraliste, il y a une autre petite nouvelle, la Mad Box :
[..]

C'est difficile pour un nouvel arrivant qui n'a pas la bourse d'un Sony pour se faire une place... En plus, elle ne semble pas avoir de petite touche originale qui pourrait la faire sortir du lot.
pascal WIJSBROEK (14/01/2019, 19h18)
Le lundi 14 janvier 2019 17:16:22 UTC+1, Screetch a écrit :
> En plus, sur un créneau bien plus généraliste, il y a une autre petite nouvelle, la Mad Box :
> [..]
> C'est difficile pour un nouvel arrivant qui n'a pas la bourse d'un Sony pour se faire une place... En plus, elle ne semble pas avoir de petite touche originale qui pourrait la faire sortir du lot.


Yep. Mais eux ont au moins un argument "frappant" : la puissance.
Francois LE COAT (14/01/2019, 20h20)
Salut,

pascal écrit :
> Tu achèterais toi un aspirateur qui peut aussi sécher les cheveux ?
> La réponse est non.


C'est une analogie bidon avec des ustensiles ménagers. Personnellement
j'ai acheté la console PlayStation 3, pas seulement parce qu'elle
permet de jouer, mais aussi parce qu'elle est un lecteur multimédia
performant. Les jeux sur une console, on finit par en avoir fait le
tour, et si la console possède d'autres usages, qui seront utiles mis
à part jouer, c'est d'autant mieux. Il n'y a que les consoles bas
de gamme, qui ne sont dédiées qu'au jeu. De mon point de vue, ça n'a
pas d'intérêt. Je serai particulièrement attentif aux autres usages
de l'ATARI VCS, mis à part le jeu. Parce que je n'achète pas beaucoup
de matériels différents, qui ont chacun des usages restreints. Je
préfère un matériel, peut-être plus cher, mais qui est multifonction.
La PS3 dont s'inspire la VCS est assez remarquable pour ses usages.

ATARIstiquement vôtre =)
pascal WIJSBROEK (14/01/2019, 21h21)
Le lundi 14 janvier 2019 19:20:26 UTC+1, Francois LE COAT a écrit :

> C'est une analogie bidon avec des ustensiles ménagers.


Pas du tout. Et ça n'est pas une analogie.

> Personnellement
> j'ai acheté la console PlayStation 3, pas seulement parce qu'elle
> permet de jouer, mais aussi parce qu'elle est un lecteur multimédia
> performant.


L'argument qui ne va pas dans ta démonstration c'est "personnellement"..
Une société ne PEUT PAS VIVRE de tes seuls caprices.

> Les jeux sur une console, on finit par en avoir fait le
> tour,


N'importe quoi... C'est l'économie numéro 1 dans le multimédia aujourd'hui.
Tu confonds TON désintérêt pour le jeu vidéo et celui du reste de la population.

> et si la console possède d'autres usages, qui seront utiles mis
> à part jouer, c'est d'autant mieux.


Sauf que pas du tout. La PS3 était conjoncturellement un lecteur BluRay intéressant. Mais ça n'a duré qu'un court laps de temps. Précisément le temps que les lecteurs dédiés la remplacent.

Aucun autre usage n'a été majeur dans les consoles.

> Il n'y a que les consoles bas
> de gamme, qui ne sont dédiées qu'au jeu.


Sauf que personne ne se sert des autres usages dans les faits. Sony et Microsoft veulent absolument faire des centres multimédia de leurs engins,mais à ce jour ça n'a pas pris.

> De mon point de vue, ça n'a pas d'intérêt.


Est-ce que tu pourrais UNE FOIS DANS TA VIE cesser de t'utiliser en étalon des usages ? L'intérêt pour Atari et les autres marques c'est d'arriver à convaincre une majorité des utilisateurs de l'intérêt d'aller chez eux plutôt que chez le concurrent.

C'est la valeur "seuil" qui détermine non seulement le succès de l'engin, mais aussi sa pérennité. Et tu ne peux pas t'en moquer.
Si tu achètes un jour une console Atari, tu as intérêt à ce qu'elle ai du succès.

> Je serai particulièrement attentif aux autres usages
> de l'ATARI VCS, mis à part le jeu.


Ouiiiii. Sauf que c'est une console. Et que si vous êtes juste quelques irréductibles à vous la procurer, à vous en servir, et à ne pas faire vivre la boite en achetant des jeux ou des DLC, la boite va couler, plus de MAJ, le magasin va fermer, et la console sera bonne à mettre à la benne.

Je suis dubitatif sur le succès de la console Atari PRECISEMENT parce que son positionnement est flou. Je ne veux pas qu'elle échoue, j'ai d'autres passions dans la vie que de souhaiter le malheur de mon prochain, mais je ne vois pas comment elle peut réussir à fonctionner si lesseuls qui s'y intéressent sont des gugusses dans ton genre, trèsoccupé par ses fonctionnalités annexes et pas génératrice du moindre revenu pour la boite.

> Parce que je n'achète pas beaucoup
> de matériels différents, qui ont chacun des usages restreints.


Des usages DÉDIÉS !

> Je préfère un matériel, peut-être plus cher, mais quiest multifonction.


C'est ce qu'on appelle dans le jargon très fermé des professionnels "un ordinateur".

> La PS3 dont s'inspire la VCS


Mensonge.

> est assez remarquable pour ses usages.


Mensonge.
pehache (15/01/2019, 00h13)
Le 14/01/2019 à 19:20, Francois LE COAT a écrit :
> Salut,
> pascal écrit :
> C'est une analogie bidon avec des ustensiles ménagers. Personnellement
> j'ai acheté la console PlayStation 3, pas seulement parce qu'elle
> permet de jouer, mais aussi parce qu'elle est un lecteur multimédia
> performant. Les jeux sur une console, on finit par en avoir fait le
> tour, et si la console possède d'autres usages, qui seront utiles mis
> à part jouer, c'est d'autant mieux. Il n'y a que les consoles bas
> de gamme, qui ne sont dédiées qu'au jeu. De mon point de vue, ça n'a
> pas d'intérêt.


Personnellement j'ai acheté une Renault 3008, pas seulement parce
qu'elle permet de se déplacer, mais aussi parce que les sièges sont
confortables pour boire l'apéro dans le jardin et que sont toit fait une
terrasse. Se déplacer en voiture on a vite fait le tour, et si la
voiture possède d'autres usages à part rouler, c'est tant mieux. Il n'y
a que les voitures bas de gamme qui ne sont prévues que pour rouler. De
mon point de vue ça n'a pas d'intérêt.

> Je serai particulièrement attentif aux autres usages
> de l'ATARI VCS, mis à part le jeu. Parce que je n'achète pas beaucoup
> de matériels différents, qui ont chacun des usages restreints. Je
> préfère un matériel, peut-être plus cher, mais qui est multifonction.


DU coup tu as une guitare qui fait aussi raquette de tennis ?

> La PS3 dont s'inspire la VCS


N'importe quoi.
Francois LE COAT (15/01/2019, 23h20)
Salut,

pascal écrit :
> Ouiiiii. Sauf que c'est une console. Et que si vous êtes juste quelques irréductibles à vous la procurer, à vous en servir, et à ne pas faire vivre la boite en achetant des jeux ou des DLC, laboite va couler, plus de MAJ, le magasin va fermer, et la console sera bonne à mettre à la benne.


L'ATARI VCS est une console de jeux vidéo qui n'est pas exactement
comme les autres. Car ATARI a décidé de la vendre à un prix, qui
permettra de se rémunérer sur le prix de la console elle-même, et
pas essentiellement sur les jeux vendus. Il y a aussi un usage très
particulier, qui permettra à chacun de développer ses propres
jeux, car un SDK libre sera livré avec. Ce qui fait que la VCS
va se développer pas uniquement par la vente des jeux, mais aussi
par l'apport de la communauté, ce qui ne s'était jamais tenté avant.

Alors, effectivement pour les autres consoles, les usages autres que
le jeu vidéo n'ont pas été déterminants dans leur succès. Mais pour
l'ATARI VCS, il est prévu que ça soit une partie importante du succès.
ATARI innove dans le modèle économique de sa nouvelle console, et
c'est la raison pour laquelle le système libre GNU/Linux a été choisi.

Tu ne peux pas, Pascal, raisonner sur l'ATARI VCS comme s'il s'agissait
d'une console de Microsoft, Sony ou Nintendo. Ce sont des machines à
consommer du jeu vidéo "en boite", qui ne sollicitent pas la création.
ATARI mise sur l?émergence d'une communauté de développement pour le
jeu, comme elle existe déjà par ailleurs pour le système GNU/Linux,
sur ordinateur. Bien sauf que l'ATARI VCS a un hardware figé, pas
comme un PC qui est très ouvert, et que les méthodes de développements
pourront être simplifiées, pour ce matériel spécifique dédié au jeu.

Il est aussi annoncé qu'elle aura des usages multimédia, avec des
services déjà disponibles sur abonnement comme Deezer ou Spotify.
Il y aura probablement aussi des services de VOD, streaming etc.
Il est prévu que la console ait des usages différent de celui du jeu.

Nous ne serons pas quelques irréductibles à apprécier des usages autres,
puisque dès la conception ATARI prévoit que ça sera une part du succès.
pehache (15/01/2019, 23h54)
Le 15/01/2019 à 22:20, Francois LE COAT a écrit :
> Salut,
> pascal écrit :
> L'ATARI VCS est une console de jeux vidéo qui n'est pas exactement
> comme les autres. Car ATARI a décidé de la vendre à un prix, qui
> permettra de se rémunérer sur le prix de la console elle-même, et
> pas essentiellement sur les jeux vendus.


Ca m'étonnerait. A 239$ (prix actuel) elle n'est probablement pas vendue
à perte, mais je ne pense pas qu'il y ait une marge significative
dessus. Comparée aux produits des géants de la tech c'est de la petite
série sans grosses économies d'échelle.

> Il y a aussi un usage très
> particulier, qui permettra à chacun de développer ses propres
> jeux,


Comme sur n'importe quelle console.

Comme sur un PC.

Comme sur Android.

Comme sur iOS.

....très particulier en effet...

> car un SDK libre sera livré avec.


Popop, encore ton imagination galopante. Aucune info n'a été donné sur
le SDK.

> Ce qui fait que la VCS
> va se développer pas uniquement par la vente des jeux, mais aussi
> par l'apport de la communauté, ce qui ne s'était jamais tenté avant.


Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'alu.

> Alors, effectivement pour les autres consoles, les usages autres que
> le jeu vidéo n'ont pas été déterminants dans leur succès. Mais pour
> l'ATARI VCS, il est prévu que ça soit une partie importante du succès.


Elle est sympa ta boule de cristal.

> ATARI innove dans le modèle économique de sa nouvelle console, et
> c'est la raison pour laquelle le système libre GNU/Linux a été choisi.


Système libre qui sera fermé et verrouillé. Du ca pourrait bien être
n'importe quoi d'autre que ce serait pareil.

> Tu ne peux pas, Pascal, raisonner sur l'ATARI VCS comme s'il s'agissait
> d'une console de Microsoft, Sony ou Nintendo. Ce sont des machines à
> consommer du jeu vidéo "en boite",


En même temps c'est le principe d'une console.

> qui ne sollicitent pas la création.


Donc les jeux développés pour la PS3 ou autres, ce n'est pas de la
création ?

Sérieux qu'est-ce que tu peux balancer comme conneries...

> ATARI mise sur l?émergence d'une communauté de développement pour le
> jeu, comme elle existe déjà par ailleurs pour le système GNU/Linux,
> sur ordinateur. Bien sauf que l'ATARI VCS a un hardware figé, pas
> comme un PC qui est très ouvert, et que les méthodes de développements
> pourront être simplifiées, pour ce matériel spécifique dédié au jeu.


Tu nages en plein "Alice aux pays des merveilles". La VCS ne sera pas
une plateforme ouverte, elle aura un store avec sélection à l'entrée
suivant les critères décidés par Atari. Les "communautés de
développement" naissent et se développent sur des plateformes ouvertes.

> Il est aussi annoncé qu'elle aura des usages multimédia, avec des
> services déjà disponibles sur abonnement comme Deezer ou Spotify.
> Il y aura probablement aussi des services de VOD, streaming etc.
> Il est prévu que la console ait des usages différent de celui du jeu.


Tu peux expliquer en quoi ca fera gagner de l'argent à Atari, ça ? Pour
prélever des commissions sur ce genre de services il faut être en
position de force, et pas un petit poucet. Tu es au courant que Netflix
a décidé de ne plus verser de commission à Apple ? Alors tu crois qu'ils
vont en verser à Atari ?

En plus tous ces services sont accessibles aujourd'hui sur les box des
FAI, sur les télés connectées, sur les Apple TV, les boîtiers Android...
Qui va aller acheter une VCS pour ça ?

> Nous ne serons pas quelques irréductibles à apprécier des usages autres,
> puisque dès la conception ATARI prévoit que ça sera une part du succès.


Ah c'est sûr que si c'est prévu...
pascal WIJSBROEK (16/01/2019, 01h30)
Le mardi 15 janvier 2019 22:20:42 UTC+1, Francois LE COAT a écrit :

> L'ATARI VCS est une console de jeux vidéo qui n'est pas exactement
> comme les autres. Car ATARI a décidé de la vendre à un prix, qui
> permettra de se rémunérer sur le prix de la console elle-même, et
> pas essentiellement sur les jeux vendus.


C'est moi ou tu le fait exprès ? C'est quelle partie dans "le seuil qui permettra la rentabilité" que tu ne comprends pas ?

Admettons qu'Atari fasse 100 euros de benef sur chaque console. Ce qui serait énorme, mais admettons.
Pour arriver à rentrer dans leurs frais, à financer le cloud, et à gagner un peu de blé tu crois qu'ils doivent vendre combien de fois la console ?

C'est ça le seuil de viabilité.

Et même : si aucun jeu n'est vendu, qu'est ce qu'ils vont faire les développeurs de jeux ? Ils vont se barrer. Et qu'est ce qu'ils vont faire les acheteurs potentiels ? Il vont acheter la PS5.

Le jeu n'est pas qu'une source directe de bénéfice, c'est aussi ce qui fait vendre la console.

> Il y a aussi un usage très
> particulier, qui permettra à chacun de développer ses propres
> jeux, car un SDK libre sera livré avec.


Oui et ? C'est quoi qui va rapporter de l'argent à Atari dans cette partie ?

> Ce qui fait que la VCS
> va se développer pas uniquement par la vente des jeux, mais aussi
> par l'apport de la communauté, ce qui ne s'était jamais tenté avant.


A part sur la Playstation 1, on en a déjà causé ici. Avec unsuccès... relatif.

Quant à la partie "communauté", non seulement c'est super naïf que d'espérer que des fans surgi de nulle part vont déserterles plateformes majeures pour investir un terrain aussi hasardeux, mais qu'est ce que tu crois qu'elle va pondre qui va justifier une console précise ?

Alors que les développements seront strictement identiques au monde PC"classique" ?

> Alors, effectivement pour les autres consoles, les usages autres que
> le jeu vidéo n'ont pas été déterminants dans leur succès.


Ah ! Merci de l'admettre.

> Mais pour
> l'ATARI VCS, il est prévu que ça soit une partie importante du succès.


Certes, mais pourquoi ça marcherait chez Atari alors que ça a échoué chez les ténors du marché ?

> ATARI innove dans le modèle économique de sa nouvelle console


N'importe quoi... Reprenons les choses dans l'ordre :
- D'abord NON les concurrents ne vendent pas leurs machines à perte. C'est une légende urbaine
- Ensuite pourquoi les concurrents ne cherchent-ils pas à gagner de l'argent sur les consoles en les vendant plus chères ?

Tout simplement parce qu'ils ont des tonnes de "gros" jeux à proposer.Du coup ils sont certains de rentrer dans leurs frais.

Chez Atari rien de tout ça : aucune grosse licence signée, seuls sont assurés pour l'instant des vieilleries issues du catalogue original, avec j'imagine des remake pour faire la blague.

Donc effectivement ils n'ont pas trop le choix : comme ils ne sont pas certain d'arriver à en vendre suffisamment, ils ne peuvent pas se permettre de perdre trop d'argent sur chaque console. Sauf que ça crée uncercle vicieux : moins de consoles vendues car plus chère, donc moinsd'attrait pour les développeurs de jeux, donc moins de consoles vendues... etc.

> et c'est la raison pour laquelle le système libre GNU/Linux a été choisi.


N'importe quoi...

> Tu ne peux pas, Pascal, raisonner sur l'ATARI VCS comme s'il s'agissait
> d'une console de Microsoft, Sony ou Nintendo.


Ben si je peux. La machine est une console. Prévue pour faire tourner des jeux dessus. Avec des options multimédia. Et un boot secondaire pour les bricoleurs.

A part le dernier point, le cahier des charges est strictement celui des concurrents. En plus cher.

> Ce sont des machines à
> consommer du jeu vidéo "en boite", qui ne sollicitent pas la création.


Oui, c'est l'idée du "positionnement".

> ATARI mise sur l?émergence d'une communauté de développement pour le
> jeu, comme elle existe déjà par ailleurs pour le système GNU/Linux,
> sur ordinateur.


Faux. Si c'était le cas alors le développement serait possible dans le mode natif de la console. Or selon les dires du chef développeurça n'est pas du tout à l'ordre du jour.

> Bien sauf que l'ATARI VCS a un hardware figé, pas
> comme un PC qui est très ouvert, et que les méthodes de développements
> pourront être simplifiées, pour ce matériel spécifique dédié au jeu.


Je ne voudrais pas que tu tapes du pieds en argumentant tes talents de développeur, mais ça fait bien longtemps que les créateurs de jeux ne s'inquiètent plus de l'ouverture des machines.
Un jeu est aujourd'hui développé avec des couches d'abstraction dont tu n'a manifestement pas idée.

La seule partie "intéressante" c'est que la puissance de la machine étant définie une fois pour toute, il n'y aura aucune surprise avec la puissance rendue à l'écran.

Et c'est tout. Ca va juste éviter d'intégrer un menu pour régler la résolution et les filtres.

> Il est aussi annoncé qu'elle aura des usages multimédia, avec des
> services déjà disponibles sur abonnement comme Deezer ou Spotify.


Exactement comme les consoles actuelles.

> Il y aura probablement aussi des services de VOD, streaming etc.


Exactement comme les consoles actuelles.

> Il est prévu que la console ait des usages différent de celui du jeu.


Exactement comme les consoles actuelles.

> Nous ne serons pas quelques irréductibles à apprécier des usages autres,
> puisque dès la conception ATARI prévoit que ça sera une part du succès.


Ah oui. Alors si Atari le dit, c'est forcément la vérité et ils vont réussir là ou les autres se plantent avec les mêmesoptions.
Bien joué Atari.
Francois LE COAT (16/01/2019, 21h05)
Salut,

pascal écrit :
>> ATARI innove dans le modèle économique de sa nouvelle console
>> et c'est la raison pour laquelle le système libre GNU/Linux a étéchoisi.

> N'importe quoi...


Non, tu remarqueras que GNU/Linux n'a été le choix d'aucun autre
constructeur. Le seul, Sony avec sa PlayStation 3, qui a tenté le
double-boot y a renoncé, parce qu'économiquement c'était ruiner le
principe sur lequel repose la vente de sa console. Pour adopter
GNU/Linux nativement sur sa nouvelle console VCS, ATARI a revu
entièrement le modèle économique sur lequel repose ses ventes. On
ne vend pas du logiciel libre comme l'on vendrait du logiciel
propriétaire, sans devoir se soumettre à des questions de licences
libres, qui sont contraignantes. L'intérêt pour le client d'ATARI,
à l'instar des ordinateurs sous GNU/Linux, c'est que la console
ne sera pas soumise à un rythme d'obsolescence comme le sont toutes
les consoles des autres constructeurs.

L'ATARI VCS entame une carrière dont la longévité sera bien plus
poussée. Une console classique nait, se vend et meure dans un
délai d'une dizaine d'années, qui ne correspond pas à la durée de
vie en fonction du matériel électronique. On se retrouve souvent
avec un objet qui est devenu inutile, parce que le constructeur
l'a décidé, pour optimiser ses ventes, et faire place à la nouveauté.
Mais cela n'a aucun sens, puisqu'il s'agit d'obsolescence programmée.

Le choix des concepteurs de GNU/Linux est de ne pas se soumettre à
un rythme d'obsolescence commercial, et de soutenir le maintien en
fonctionnement des matériels plus anciens. Le progrès technologique
du matériel actuel, ne justifie plus un tel rythme d'obsolescence
commerciale. Adopter GNU/Linux pour ATARI, c'est garantir à sa console
VCS une longévité commerciale importante. La rentabilité des ventes,
se fera donc aussi sur la durée de vie plus longue de la console VCS.

Tu n'as pas bien compris encore Pascal, l'impact du choix de GNU/Linux
pour la VCS du constructeur ATARI. Et pour cause, personne à part lui
n'a envisagé le système, dans le cadre de la vente de jeux vidéo. C'est
un bouleversement dans la manière de jouer sur les écrans, qui va
révolutionner le marché. Tout comme GNU/Linux a changé l'ordinateur,
de la manière de le vendre, à la manière de l'utiliser. Il va falloir
avec GNU/Linux inventer de nouveaux usages, de nouvelles manières
de consommer. Des quantités d'utilités possibles d'une console de jeux
vidéo ne sont pas explorées pour des contraintes commerciales. Ça ne
sera pas le cas pour l'acquéreur d'une console ATARI VCS sous GNU/Linux.
pascal WIJSBROEK (16/01/2019, 21h45)
Le mercredi 16 janvier 2019 20:05:03 UTC+1, Francois LE COAT a écrit :

> >> ATARI innove dans le modèle économique de sa nouvelle console
> >> et c'est la raison pour laquelle le système libre GNU/Linux a été choisi.

> > N'importe quoi...

> Non,


Je ne conteste pas que la console soit sous Linux, ce que je conteste c'estton interprétation : "la raison pour ce choix c'est pour innover dansle modèle économique".

C'est strictement n'importe quoi.

> tu remarqueras que GNU/Linux n'a été le choix d'aucun autre
> constructeur.


Ça n'est pas non plus le choix d'Atari. Ils prennent effectivement un GNU/Linux, mais ça ne sera plus qu'un Linux au final. Un truc fermé et propriétaire.

D?ou le double boot.

> Le seul, Sony avec sa PlayStation 3, qui a tenté le
> double-boot y a renoncé, parce qu'économiquement c'était ruiner le
> principe sur lequel repose la vente de sa console.


Non. C'était de la maintenance lourde pour un gadget dont strictement personne ne se servait, et aussi (et surtout) une faille énorme dans la protection du hardware.

Le principe c'est de vendre des jeux. OtherOS n'empêchait pas de vendre des jeux.

> Pour adopter
> GNU/Linux nativement sur sa nouvelle console VCS, ATARI a revu
> entièrement le modèle économique sur lequel repose ses ventes.


- C'est pas GNU/Linux
- Ils ont REVU quoi ???

> On ne vend pas du logiciel libre comme l'on vendrait du logiciel
> propriétaire, sans devoir se soumettre à des questions de licences
> libres, qui sont contraignantes.


C'est bien pour ça que ça ne sera pas sous licence GNU. Tu crois vraiment qu'ils vont livrer les sources avec la machine ? Ça fait partie des obligations GNU.

> L'intérêt pour le client d'ATARI,
> à l'instar des ordinateurs sous GNU/Linux, c'est que la console
> ne sera pas soumise à un rythme d'obsolescence comme le sont toutes
> les consoles des autres constructeurs.


N'importe quoi...

Si il y a UN endroit ou le terme d'obsolescence n'a pas de valeur c'est bien dans les consoles de jeu.
Elles ne sont renouvelées QUE quand elles sont vraiment rincées, et que les technologies marquent le pas.

La console Atari aurait donc des composants magiques pour empêcher la carte graphique et le processeur de souffrir de la comparaison avec des ordinateurs récents ?

Je sais le pouvoir que tu accordes à l'autocollant, mais il ne faut quand même pas déconner.

> L'ATARI VCS entame une carrière


Non. Toujours pas.

> dont la longévité sera bien plus poussée.


Euh... pourquoi donc ???

> Une console classique nait, se vend et meure dans un
> délai d'une dizaine d'années, qui ne correspond pas à la durée de
> vie en fonction du matériel électronique.


Alors déjà elle ne "meurt" pas. Tu devrais causer à FLC, il a un parc de PS3 dont il a l'air très content.
Ensuite la durée de vie correspond strictement à celle d'un ordinateur classique. Et c'est pour rattraper les évolutions parallèles que les consoles s'adaptent.

Tiens : la 4K fait souffrir les actuelles consoles, c'est même un argument de la Mad Box. Du coup tu sais déjà que la prochaine génération devra cracher du 4K natif en 60Hz. Donc le jour de l'avenement du 8k, la console Atari aura les mêmes souci que ses concurrentes. Ni plus, ni moins.

> On se retrouve souvent
> avec un objet qui est devenu inutile, parce que le constructeur
> l'a décidé, pour optimiser ses ventes, et faire place à lanouveauté.


Oui mais ça c'est un argument CONTRE la console VCS. Si tu prends un ordinateur "classique", tu sais que la machine aura la durée de vie quetu veux bien lui accorder, en dehors de toute contrainte de MAJ.

Une console qui repose sur le Cloud n'a pas cette pérennité. Quand Atari en aura assez de payer des serveurs et de maintenir le magasin de téléchargement, ta console sera bonne pour la casse.

Et c'est pas une critique anti-Atari, c'est EXACTEMENT ce qui se passe sur PC avec les jeux en réseau. Quand la marque ferme les serveurs, les jeux pourtant payés une fortune sont bons à jeter.

Là ça sera plus simple : c'est la console en entier que tu pourras jeter.

> Mais cela n'a aucun sens, puisqu'il s'agit d'obsolescence programmée..


Oui, mais tu en sera en partie responsable.
Tu dis déjà que tu ne compte pas acheter de jeux. Donc pas faire vivre l'écosystème.

Petite question donc : Comment Atari va financer ses serveurs ?
> Le choix des concepteurs de GNU/Linux est de ne pas se soumettre à
> un rythme d'obsolescence commercial, et de soutenir le maintien en
> fonctionnement des matériels plus anciens.


Ce qui n'a strictement aucun rapport avec la console.

> Le progrès technologique
> du matériel actuel, ne justifie plus un tel rythme d'obsolescence
> commerciale.


Ce qui n'a strictement aucun rapport avec la console.

> Adopter GNU/Linux pour ATARI, c'est garantir à sa console
> VCS une longévité commerciale importante.


Linux, pas GNU/Linux. Et je veux bien que tu m'explique en quoi ça garanti une quelconque longévité.
La console est un produit fini. Tu crois que l'OS va faire évoluer le matos ?

Question subsidiaire : tu crois qu'Atari aura les moyens de payer des équipes de développeur une fois les debugs terminé ?

> La rentabilité des ventes,
> se fera donc aussi sur la durée de vie plus longue de la console VCS..


N'importe quoi...

Quand la VCS sera en face de consoles en 8k native, tu penses que des gugusses vont continuer à l'acheter ?

> Tu n'as pas bien compris encore Pascal, l'impact du choix de GNU/Linux
> pour la VCS du constructeur ATARI.


Manifestement c'est toi qui n'a pas bien compris...

> Et pour cause, personne à part lui
> n'a envisagé le système, dans le cadre de la vente de jeux vidéo.


Et pour cause.

> C'est un bouleversement dans la manière de jouer sur les écrans, qui va
> révolutionner le marché.


Révolutionner... n'importe quoi.

> Tout comme GNU/Linux a changé l'ordinateur,
> de la manière de le vendre, à la manière de l'utiliser.


Quand tu reviendras sur terre, tu verras que Windows est toujours l'OS majeur sur les ordinateurs de type PC. Et que Linux y est toujours aussi anecdotique.

> Il va falloir
> avec GNU/Linux inventer de nouveaux usages, de nouvelles manières
> de consommer.


Tu raisonnes comme les pontes d'Atari, tu es mûr. La console va sans doute sortir un jour, et tu affirmes déjà que ses usages sont encore à définir.
D'avance bonne chance.

> Des quantités d'utilités possibles d'une console de jeux
> vidéo ne sont pas explorées pour des contraintes commerciales.


N'importe quoi... Sur les consoles récentes tu as moult usage annexe (dont Deezer et Spotify), donc sans "contrainte commerciale", et pourtant les acheteurs s'en cognent complètement.

Et c'est NORMAL : une console c'est une console. Un "truc à tout faireun jour quand on aura inventé des usages à définir" çan'intéresse personne.

> Ça ne
> sera pas le cas pour l'acquéreur d'une console ATARI VCS sous GNU/Linux.


Tu vas être déçu à un point...

Discussions similaires
La guerre est déclarée !

La guerre est déclarée !

La guerre des consoles

[KL4] La guerre des sexes est déclarée


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 20h02. | Privacy Policy