cerhu > comp.sys.* > comp.sys.atari

pehache (10/04/2019, 07h47)
Le 09/04/2019 à 21:25, Francois LE COAT a écrit :

> De mon point de vue, l'ATARI ST a révolutionné l'informatique, parce
> que l'on pouvait s'offrir un ordinateur d'un excellent rapport qualité/
> prix. Et cette révolution informatique, on la doit exclusivement à Jack
> Tramiel. Il a fait le pari de la démocratisation. Beaucoup d'autres
> l'ont suivi ensuite. L'informatique d'avant Tramiel était inaccessible.


C'est bien sûr totalement faux, car dès la fin des années 70 il existait
des vrais ordinateurs sous la barre des 1000$.

Tramiel a participé à cette démocratisation, il n'en a pas eu l'exclusivité.

> Ça a été un combat qui lui a fait des inimitiés dans le milieu.


Source ?

> Il
> y a encore aujourd'hui une certaine gêne à se revendiquer ATARIste.


Normal, le fanboyisme est une maladie mentale. C'est bien d'en avoir
conscience.
Francois LE COAT (10/04/2019, 19h30)
Salut,

pascal écrit :
>> Je considère que c'est Jack Tramiel qui a démocratisé l'ordinateur.

> Certes, mais tu considères mal. Il y a au moins autant de "démocratisation" (sinon plus) dans les Amstrad que dans les ST.


Je ne suis pas d'accord. Amstrad c'est simplement un PC bas de gamme.

Alors que l'ATARI ST s'appelle le "Jackintosh". C'est à dire que le
ST correspond à une puissance identique au Macintosh, pour un prix
divisé par deux. Sans faire aucune concession aux performances, la
maîtrise des coûts tout au long de la chaîne de conception, permet
pour le ST de fabriquer une sorte de "clone" à la portée de tous.

Lorsque Xavier Niel propose un internet à bas coût, ça n'est pas
pour un moindre débit, hein ! Alors que l'Amstrad utilise des
composants hyper-rentabilisés, pour une machine aux performances
réduites. L'ATARI ST n'est pas une machine bas de gamme. Elle a
les performances du Macintosh, c'est à dire selon mes benchmarks à
cette époque, dix fois plus rapide qu'un PC professionnel HP Vectra.

Le ST est un ordinateur qui possède un excellent rapport qualité/prix.
pascal WIJSBROEK (10/04/2019, 23h04)
Le mercredi 10 avril 2019 19:30:19 UTC+2, Francois LE COAT a écrit :

> Je ne suis pas d'accord. Amstrad c'est simplement un PC bas de gamme.


Mon. Dieu.
Djamé (10/04/2019, 23h37)
> Je considère que c'est Jack Tramiel qui a démocratisé l'ordinateur.

Alan Sugard a telephoné, il dit qu'il a vendu des millions d'Amstrad pas cher
avec un moniteur inclus dedans avant que le ST ne baisse son pris à
3000 balles.
Djamé (10/04/2019, 23h39)
> Puis Jack Tramiel était originaire de Pologne, et
> il avait une certaine préoccupation pour le marché européen.


arrête de dire n'importe quoi, de son point de vue l'Europe a laissé
bruler sa famille dans des camps et quand Treblinka a été libéré il s'est
barré aux etats unis et il a eu bien raison.
Il ne pensait qu'à foutre un doigt à l'histoire et il a eu bien raison.
pascal WIJSBROEK (11/04/2019, 07h37)
Le mercredi 10 avril 2019 23:37:36 UTC+2, Djamé a écrit :
> > Je considère que c'est Jack Tramiel qui a démocratisé l'ordinateur.

> Alan Sugard a telephoné, il dit qu'il a vendu des millions d'Amstradpas cher
> avec un moniteur inclus dedans avant que le ST ne baisse son pris à
> 3000 balles.


Oui mais toi tu utilises des faits réels. N'oublie pas que l'univers de FLC ressemble un peu au nôtre, mais pas complètement.
Par exemple pour FLC les Amstrad sont -je cite- "des PC bas de gamme".

N'oublie pas que pour FLC la réalité s'arrête à ce qu'il a acheté, pas à ce qui a marché. Les Amstrad n'ont jamais réellement existé, le C64 est une légende urbaine, et je ne parle même pas des MSX.

D'aucun appellent ça du révisionnisme. Je penche plutôt pourde la connerie.
pehache (11/04/2019, 08h19)
Le 10/04/2019 à 19:30, Francois LE COAT a écrit :
> Salut,
> pascal écrit :
>>> Je considère que c'est Jack Tramiel qui a démocratisé l'ordinateur.

>> Certes, mais tu considères mal. Il y a au moins autant de
>> "démocratisation" (sinon plus) dans les Amstrad que dans les ST.

> Je ne suis pas d'accord. Amstrad c'est simplement un PC bas de gamme.


Ah bon, l'Amstrad CPC était un compatible PC ? On en apprend de ces trucs
ici...

> Alors que l'ATARI ST s'appelle le "Jackintosh". C'est à dire que le
> ST correspond à une puissance identique au Macintosh, pour un prix
> divisé par deux. Sans faire aucune concession aux performances, la
> maîtrise des coûts tout au long de la chaîne de conception, permet
> pour le ST de fabriquer une sorte de "clone" à la portée de tous.
> Lorsque Xavier Niel propose un internet à bas coût, ça n'est pas
> pour un moindre débit, hein !


Free n'a pas été le premier à proposer un accès internet à un prix
abordable, même s'il joué un rôle important dans ce mouvement. Mais si
tu veux bien enlever ta casquette de conconsommateur une minute, tu peux
aussi te demander à quel prix social cela c'est fait : Iliad est connu
pour pressurer et harceler ses salariés. Et le bas coût s'est aussi
accompagné d'un service client de basse qualité.

> Alors que l'Amstrad utilise des
> composants hyper-rentabilisés,


Faux.

> pour une machine aux performances
> réduites. L'ATARI ST n'est pas une machine bas de gamme. Elle a
> les performances du Macintosh, c'est à dire selon mes benchmarks à
> cette époque, dix fois plus rapide qu'un PC professionnel HP Vectra.
> Le ST est un ordinateur qui possède un excellent rapport qualité/prix.


Ton problème c'est que tu es visiblement incapable d'apprécier quelque
chose sans en faire obligatoirement un objet de dévotion, voire une raison
de vivre, et sans détester tout le reste.

Ici je pense que tout le monde sera d'accord sur le fait que l'Atari ST fut
une super machine, ou que Tramiel a joué un rôle important dans la
démocratisation de l'informatique. Mais les gens équilibrés mentalement
sont capables de se rendre compte qu'il y a eu des choses bien en dehors
d'Atari, ou que d'autres que Tramiel ont aussi participé à la
démocratisation de l'informatique.

Car même si ça te troue le cul, Bill Gates par exemple a bien plus
participé à cette démocratisation, le jour où il a cassé les prix en
proposant à IBM le MS-DOS à un prix 4 plus faible que l'offre de Digital
avec CP/M. Il avait compris que l'ordinateur personnel pouvait devenir un
marché de masse et qu'il s'y retrouverait sur le volume.
pascal WIJSBROEK (11/04/2019, 09h01)
Le jeudi 11 avril 2019 08:20:10 UTC+2, pehache a écrit :

> Ah bon, l'Amstrad CPC était un compatible PC ? On en apprend de ces trucs
> ici...


N'oublie pas que si FLC n'a pas possédé une machine, elle n'a aucune valeur. Ni historique, ni pratique.

> Free n'a pas été le premier à proposer un accès internet à un prix
> abordable, même s'il joué un rôle important dans ce mouvement. Mais si
> tu veux bien enlever ta casquette de conconsommateur une minute, tu peux
> aussi te demander à quel prix social cela c'est fait : Iliad est connu
> pour pressurer et harceler ses salariés. Et le bas coût s'est aussi
> accompagné d'un service client de basse qualité.


Vrai. Mais Orange et ses prix pas particulièrement compétitifs n'est pas non plus un modèle du genre pour ses salariés...

> > Alors que l'Amstrad utilise des
> > composants hyper-rentabilisés,

> Faux.


Pour le CPC6128 si : le choix du lecteur 3 pouces a été dicté uniquement parce qu'ils en avaient un stock pas cher.

Mais si on doit chercher la machine qui a fait la bascule geek/grand publicc'est bien l'Amstrad qui est en haut du podium.
Et crois bien qu'à l'époque ça me faisait bouillir ! J'avaisun 800XL au moins aussi bon techniquement, mais Hhhhhhebdogiciel ne publiait que pour l'Amstrad !

> Ici je pense que tout le monde sera d'accord sur le fait que l'Atari ST fut
> une super machine, ou que Tramiel a joué un rôle important dansla
> démocratisation de l'informatique. Mais les gens équilibrés mentalement
> sont capables de se rendre compte qu'il y a eu des choses bien en dehors
> d'Atari, ou que d'autres que Tramiel ont aussi participé à la
> démocratisation de l'informatique.


Exactement. C'est d'ailleurs le recul qui permet de passer d'excellentes soirées à se remémorer les incroyables turpitudes dont on était capable juste pour donner raison à "notre" machine.
A l'époque tout Atariste savait que l'Amiga pilonnait le ST côté jeux. Mais il aura fallu attendre de nombreuses années pour qu'on ose le dire sans crisper les mâchoires :-)

Et nier l'évidence AUJOURD'HUI n'est pas très rassurant côté santé mentale...
pehache (11/04/2019, 10h42)
Le 11/04/2019 à 09:01, pascal WIJSBROEK a écrit :
> Vrai. Mais Orange et ses prix pas particulièrement compétitifs n'est pas
> non plus un modèle du genre pour ses salariés...


Exact, mais le problème chez Orange est un peu autre : c'était une boîte
d'état (et même une administration si on remonte assez loin) dans
laquelle il n'y avait pas le stress de la concurrence et où les salariés
jouissait d'un statut très protégé. On leur a balancé la concurrence
dans les pattes en les priant de s'y adapter, et le management a voulu
imposer le changement de culture à marche forcée.

Je pense qu'être salarié "de base" chez Orange est objectivement
préférable à l'être chez Iliad, même aujourd'hui. Par contre quand tu
as travaillé 20 ou 30 ans dans un certain contexte, qu'on te demande de te
remettre complètement en cause et de changer radicalement de façon de
travailler, et qu'en plus on te fait sentir que jusqu'à maintenant tu
n'étais qu'un gros nul, qu'on te challenge avec des jeunes embauchés qui
eux sont à fond dans cette nouvelle culture, et bien ce n'est pas
évident. Beaucoup l'ont mal supporté et c'est humain.
Djamé (11/04/2019, 16h00)
On 2019-04-11 07:01:40 +0000, pascal WIJSBROEK said:

[..]
>> Pour le CPC6128 si : le choix du lecteur 3 pouces a été dicté

> uniquement parce qu'ils en avaient un stock pas cher.
> Mais si on doit chercher la machine qui a fait la bascule geek/grand
> public c'est bien l'Amstrad qui est en haut du podium.
> Et crois bien qu'à l'époque ça me faisait bouillir ! J'avais un 800XL
> au moins aussi bon techniquement, mais Hhhhhhebdogiciel ne publiait que
> pour l'Amstrad !


Tiens je dévie parce que l'autre connard me soule. Le type qui avait
fait le port homebrew complétement dingue de Space Harrier sur Atari XL
vient de sortir une update. La vidéo est bluffante.

[..]

Djamé
Francois LE COAT (11/04/2019, 18h30)
Salut,

pascal écrit :
>>> Je considère que c'est Jack Tramiel qui a démocratisé l'ordinateur.

>> Alan Sugard a telephoné, il dit qu'il a vendu des millions d'Amstradpas cher
>> avec un moniteur inclus dedans avant que le ST ne baisse son pris à
>> 3000 balles.

> Oui mais toi tu utilises des faits réels. N'oublie pas que l'univers de FLC ressemble un peu au nôtre, mais pas complètement.
> Par exemple pour FLC les Amstrad sont -je cite- "des PC bas de gamme".
> N'oublie pas que pour FLC la réalité s'arrête à ce qu'il a acheté, pas à ce qui a marché. Les Amstrad n'ont jamais réellement existé, le C64 est une légende urbaine, et je ne parle même pas des MSX.


De quoi parles-tu ? Lorsque j'ai acheté mon 1040STf en 1986, j'ai
regardé ce qu'il y avait autour de moi, notamment l'Amiga qui était
nettement plus cher ... Mais j'ai aussi connu quelqu'un qui avait
un Amstrad contemporain de mon ST, et c'était un PC-1512. Je ne
parle pas de ce qui s'est passé avant ou après la sortie du ST.
Le rapport qualité/prix du ST surpassait de loin la concurrence. Et
le ST dépassait le PC-1512, parce que l'Amstrad était bas de gamme,
et que même parmi les PC professionnels, les benchmarks étaient très
nettement en faveur du ST, par rapport au PC.

En gros, l'Amstrad s'est bien vendu, parce qu'il était certes pas
cher, mais aussi de très mauvaise qualité. C'était un compétiteur
du ST, mais pas pour sa vélocité, ni sa qualité de fabrication.
Son seul avantage était d'être compatible avec l'IBM/PC, c'est tout.

Des machines pas chères, il y en a toujours eu. Il me semble que
parmi les plus bas de gamme, l'Amstrad remporte la palme du "cheap".
Avoir un Amstrad à cette époque, c'était le comble du radinisme !

ATARIstiquement vôtre =)
pascal WIJSBROEK (11/04/2019, 20h58)
Le jeudi 11 avril 2019 18:30:18 UTC+2, Francois LE COAT a écrit :

> De quoi parles-tu ?


De l'Amstrad CPC, banane !
Francois LE COAT (11/04/2019, 21h15)
Salut,

pascal écrit :
>> De quoi parles-tu ?

> De l'Amstrad CPC, banane !


Mais dans ce cas là tu peux aller discuter sur fr.comp.sys.ordinosaures
Je te souhaite bien du courage, parce que lorsque j'ai évoqué mon ZX81,
l'assemblée s'est bien foutu de moi.

Je suis dans la discussion en train de parler de Jack Tramiel, de
l'ATARI ST et de ses concurrents. Comme tu l'as dit, il y avait
l'Amiga. Il y avait aussi le Macintosh, et éventuellement l'Amstrad.
Mais je suis entrain de parler des vrais ordinateurs, hein ! Parce
que l'ATARI ST a joué un rôle très particulier sur le marché.

Comme d'habitude tu détournes la conversation, parce que ça t'arranges.

ATARIstiquement vôtre =)
Screetch (12/04/2019, 12h19)
Le jeudi 11 avril 2019 18:30:18 UTC+2, Francois LE COAT a écrit :

> Des machines pas chères, il y en a toujours eu. Il me semble que
> parmi les plus bas de gamme, l'Amstrad remporte la palme du "cheap".
> Avoir un Amstrad à cette époque, c'était le comble du radinisme !


Marrant que tu dénigres autant l'Amstrad PC 1512, alors que c'est certainement un des micros les plus proches des valeurs de l'Atari ST. En plus,ils se partagent la même interface graphique, le GEM. Les tarifs de l'Amstrad CPC ont permis aux pros de s'équiper de machines compatibles IBM (et aux logiciels pros du DOS) à moindre frais (3 x moins cher quela concurrence), c'est difficile de faire mieux en "Power without the price" ! Ce n'était pas une foudre de guerre (comme l'Atari ST finalement), mais il tenait la route !

Pour moi, j'ai toujours vu le PC 1512 comme une sorte d'Atari ST avec un x86, et une compatibilité DOS, orientée pros (les gamers avaient plus intérêt d'avoir un Atari ST ou un Amiga à l'époque).

Et l'Amstrad CPC était loin d'être différent, puisque son OSétait le CP/M (de Digital Research comme le GEM de l'Atari ST). Et cela en faisait un réel point fort puisque cette compatibilité à un des OS professionnel les plus importants de l'époque a permis de lancer des applications super importantes de l'époque ! Grâce à mon Amstrad CPC 6128, j'étais l'un des deux seuls de la classe à pouvoir manipuler Multiplan et D-Base II en dehors des cours, ce quinous donnait un réel avantage sur les autres. L'autre personne utilisait un PC 1512 d'ailleurs (Nathalie, si tu me lis ^^).

Les ordinateurs pros coûtaient un bras à l'époque et Amstrada permis de baisser drastiquement les coûts pour que chacun (ou presque) puisse se lancer. Tout comme l'Atari ST (et l'Amiga un peu plus tard quand il a fini par coûter moins cher que les Atari ST). En critiquant ainsi Amstrad, tu critiques finalement les même valeurs qui ont fait lesuccès de l'Atari ST.

De la même manière, aujourd'hui, je ne cherche pas à avoir une machine à 1500 ? qui casse la baraque quand je me monte unemachine à 500 ? sous Linux, suffisante pour mes besoins, quand ce n'est pas un Raspberry Pi, sous Linux également, pour des projetsDIY (borne d'arcade, robot).
Screetch (12/04/2019, 12h22)
"Les tarifs de l'Amstrad CPC ont permis aux pros de s'équiper de machines compatibles IBM"

Vous aurez, bien entendu rectifié Amstrad CPC en Amstrad PC dans ce contexte... Je passe tellement de temps à écrire sur l'Amstrad CPC avec mon projet de bouquin que c'est devenu un réflexe au clavier...

Discussions similaires
Jack Tramiel sa vie

rip jack tramiel

RIP Jack Tramiel

RIP Jack Tramiel


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 16h57. | Privacy Policy