cerhu > comp.sys.* > comp.sys.atari

pascal WIJSBROEK (12/04/2019, 18h13)
Le vendredi 12 avril 2019 12:19:54 UTC+2, Screetch a écrit :
> Marrant que tu dénigres autant l'Amstrad PC 1512 (...)


Un réflexe probablement... D'autant que ses arguments sont exactement les mêmes qui font la qualité des ST de l'époque : parler de"radinerie" (propos que je n'ai strictement JAMAIS JAMAIS JAMAIS entendu à l'époque) alors que précisément c'était un ordinateur qui coûtait moins cher que tous ses concurrents est assez savoureux.

> Pour moi, j'ai toujours vu le PC 1512 comme une sorte d'Atari ST avec un x86, et une compatibilité DOS, orientée pros (les gamers avaient plus intérêt d'avoir un Atari ST ou un Amiga à l'époque).


Et puis c'était un PC. Tu voulais un disque dur ? Il suffisait d'acheter une carte "disque dur" à loger dans un slot, et pouf !

> Les ordinateurs pros coûtaient un bras à l'époque et Amstrad a permis de baisser drastiquement les coûts pour que chacun (ou presque) puisse se lancer. Tout comme l'Atari ST (et l'Amiga un peu plus tard quand il a fini par coûter moins cher que les Atari ST). En critiquantainsi Amstrad, tu critiques finalement les même valeurs qui ont fait le succès de l'Atari ST.


Merci.

> De la même manière, aujourd'hui, je ne cherche pas à avoirune machine à 1500 ? qui casse la baraque quand je me monte une machine à 500 ? sous Linux, suffisante pour mes besoins, quand ce n'est pas un Raspberry Pi, sous Linux également, pour des projets DIY (borne d'arcade, robot).


Attention : le RPI n'est pas considéré par FLC comme un vrai ordinateur, mais comme un "bricolage" au sens péjoratif du terme.
Oui oui... une machine pas chère, avec une communauté incroyable et un nombre de projets pléthorique, qui ne tourne pas sous Windows, qui est l'incarnation même de ce que les termes "open source" veulent vraiment dire, dont le processeur n'est pas Intel, bref : une machine qui nepeut que plaire aux amateurs d'alternatives est en fait détestéepar FLC.

Ne me demande pas pourquoi, à ce jour rien de cohérent n'est sorti de son cerveau à ce sujet.
Francois LE COAT (12/04/2019, 18h15)
Salut,

Screetch écrit :
> Marrant que tu dénigres autant l'Amstrad PC 1512, alors que c'est certainement un des micros les plus proches des valeurs de l'Atari ST. En plus, ils se partagent la même interface graphique, le GEM. Les tarifs del'Amstrad CPC ont permis aux pros de s'équiper de machines compatiblesIBM (et aux logiciels pros du DOS) à moindre frais (3 x moins cher quela concurrence), c'est difficile de faire mieux en "Power without the price" ! Ce n'était pas une foudre de guerre (comme l'Atari ST finalement), mais il tenait la route !
> Pour moi, j'ai toujours vu le PC 1512 comme une sorte d'Atari ST avec un x86, et une compatibilité DOS, orientée pros (les gamers avaient plus intérêt d'avoir un Atari ST ou un Amiga à l'époque).
> Et l'Amstrad CPC était loin d'être différent, puisque son OS était le CP/M (de Digital Research comme le GEM de l'Atari ST). Et cela en faisait un réel point fort puisque cette compatibilité à un des OS professionnel les plus importants de l'époque a permis de lancer des applications super importantes de l'époque ! Grâce à mon Amstrad CPC 6128, j'étais l'un des deux seuls de la classe à pouvoir manipuler Multiplan et D-Base II en dehors des cours, ce qui nous donnait un réel avantage sur les autres. L'autre personne utilisait un PC 1512 d'ailleurs (Nathalie, si tu me lis ^^).
> Les ordinateurs pros coûtaient un bras à l'époque et Amstrad a permis de baisser drastiquement les coûts pour que chacun (ou presque) puisse se lancer. Tout comme l'Atari ST (et l'Amiga un peu plus tard quand il a fini par coûter moins cher que les Atari ST). En critiquant ainsi Amstrad, tu critiques finalement les même valeurs qui ont fait le succès de l'Atari ST.
> De la même manière, aujourd'hui, je ne cherche pas à avoir une machine à 1500 ¤ qui casse la baraque quand je me monte une machine à500 ¤ sous Linux, suffisante pour mes besoins, quand ce n'est pas un Raspberry Pi, sous Linux également, pour des projets DIY (borne d'arcade, robot).


Le slogan "The Power Without the Price" a été inventé par ATARI et Jack
Tramiel pour se démarquer du monde compatible IBM/PC. Les PC de l'époque
de l'ATARI ST étaient non seulement chers, mais peu performants. Le Mac
était puissant mais cher. L'ATARI ST a été lancé en apportant de la
puissance de calcul pour le plus grand nombre, à un prix acceptable.

L'Amstrad était certes peu cher par rapport à un PC classique, mais il
était surtout bas de gamme, et très peu performant. Son seul attrait
était d'être compatible IBM/PC. Il bénéficiait donc du marketing PC
comme argument de vente.

Mais si l'on voulait de la puissance, il fallait s'offrir un Macintosh,
un Amiga ou un ATARI ST. L'avantage de l'ATARI, c'est que son prix était
remarquablement abordable. Puis, il faut se rappeler aussi que l'on
était en 1986, et qu'il faudra attendre 10 ans pour voir s'imposer sur
les PC l'interface graphique et la souris, avec Win95. Ça n'était pasun
standard pour le PC de cette époque. Le GEM du PC-1512 ne possédait
pas plus d'applications phares, que le Windows des débuts.

Alors en 1986 l'ATARI ST, pour un prix très abordable, représentait le
futur de l'informatique. Il était d'une conception avant-gardiste, et
était destiné au plus grand nombre, c'est à dire aux particuliers.
C'est Jack Tramiel qui a imposé sa façon de voir à tout le monde,
notamment sur la manière de conquérir le grand public. Il ne me semble
pas me tromper en disant que c'est la cause de son départ de Commodore.
pascal WIJSBROEK (12/04/2019, 18h28)
Le jeudi 11 avril 2019 21:15:08 UTC+2, Francois LE COAT a écrit :

> Mais dans ce cas là tu peux aller discuter sur fr.comp.sys.ordinosaures


Mékilékon ! Tu affirmes à tort qu'Atari est responsable de l'univers et des lois de la physique, je te répond juste que tu "oublies" que moult machines ont forgé l'informatique telle que nous la connaissons aujourd'hui.

Il ne s'agit pas de dire qu'Atari n'a pas une part importante dans le processus, il s'agit de rappeler que certains jalons ont été posés antérieurement au ST. Et qu'à ce titre l'Amstrad CPC est une brique fondatrice de l'adoption des ordinateurs par un public qui trouvaient jusqu'à présent trop compliqués les machines proposées.

Tu comprends mieux ou je recommence ?

> Je te souhaite bien du courage, parce que lorsque j'ai évoqué mon ZX81,
> l'assemblée s'est bien foutu de moi.


Oui mais c'est parce que tu dis n'importe quoi. Et que tu ne sais pas discuter sans tenter d'écraser tes contradicteurs d'une condescendance fortmal à propos vu le monceau de conneries que tu es capable d'aligner à chaque message.

> Je suis dans la discussion en train de parler de Jack Tramiel, de
> l'ATARI ST et de ses concurrents. Comme tu l'as dit, il y avait
> l'Amiga. Il y avait aussi le Macintosh, et éventuellement l'Amstrad.


Non. Tu ne discute pas. Tu viens expliquer que toutes les machines autre qu'Atari (période ST) sont trop chères et pourries. Et que leurs utilisateurs sont des radins idiots.

> Mais je suis entrain de parler des vrais ordinateurs, hein ! Parce
> que l'ATARI ST a joué un rôle très particulier sur le marché.


Voilà. Il y a donc les "vrais" ordinateurs. Ceux avec un autocollant Atari (et encore : Atari ST), et les autres. Tous les autres.
Ce qui est :
- faux
- crétin
- révisionniste

L'informatique n'est pas née d'Atari. On serait tous très contents de discuter VRAIMENT de ce passé glorieux et de ce qui nous a poussé à adopter des machines 8 bit puis 16 bit. Ce qui n'est pas ton cas.

Tu ne sais pas parler. Tu es systématiquement agressif et ne sait rienévoquer sans dénigrer et sans chier sur les utilisateurs qui "osent" utiliser autre chose qu'Atari.

En général à ce point de la discussion tu pars dans un délire complotiste avec des bouts de Facebook dedans, car selon ta théorie aucun individu normalement constitué ne peut travailler avec une machine qui n'est pas Atari.

> Comme d'habitude tu détournes la conversation, parce que ça t'arranges.


Pas du tout. C'est toi qui refuse tout début du commencement d'une discussion. Tu n'es là que pour rappeler à quel point tu as fait évoluer l'informatique tout seul avec tes machines, et que si on a eu le malheur de faire d'autres choix on est des moins que rien.

Avec n'importe quel autre interlocuteur on aurait pu rappeler à quel point la scène démo d'Atari a été nourrie par les prouesses d'Amstrad.
Et la porosité des univers aussi. Le processeur sonore des deux machines était quasi identique, et des portages ont été possible.

Pareil entre Amiga et Atari d'ailleurs. Quand des démomaker Amiga ont tenté des trucs sur Atari, ils ont réussi à bousculer des limites et fait évoluer la scène en entier.

Et par effet de bord des jeux du commerce en ont bénéficié.

Etc.etc. Ce monde était passionnant et riche. Alors forcément quand toi tu arrives avec tes arguments d'enfant de 8 ans comme quoi l'informatique est mauvaise sauf chez Atari, et que tu considères l'informatique comme un créationniste avec Atari au début du monde sans rien avant et sans rien après, tu passes pour un guignol.

Je te rassure : à ce niveau de mauvaise foi et de mensonge, tu passes désormais systématiquement pour un guignol.
pascal WIJSBROEK (12/04/2019, 18h33)
Le vendredi 12 avril 2019 18:15:05 UTC+2, Francois LE COAT a écrit :

> C'est Jack Tramiel qui a imposé sa façon de voir à tout lemonde,
> notamment sur la manière de conquérir le grand public. Il ne mesemble
> pas me tromper en disant que c'est la cause de son départ de Commodore.


Jack Tramiel a été viré de Commodore par son conseil d'administration parce qu'il vendait les C64 à perte.
pehache (12/04/2019, 20h31)
Le 11/04/2019 à 21:15, Francois LE COAT a écrit :
> Mais dans ce cas là tu peux aller discuter sur fr.comp.sys.ordinosaures
> Je te souhaite bien du courage, parce que lorsque j'ai évoqué mon ZX81,
> l'assemblée s'est bien foutu de moi.


On s'est foutu de toi ? Ca alors, c'est incroyable.
Francois LE COAT (13/04/2019, 13h00)
Salut,

pascal écrit :
> Et puis c'était un PC. Tu voulais un disque dur ? Il suffisait d'acheter une carte "disque dur" à loger dans un slot, et pouf !


Éh, guignol ! L'Amstrad n'avait pas de disque dur, et il n'était pas
prévu d'en rajouter un. D'ailleurs pourquoi aurait-on voulu un disque
dur, qui coûtait plus cher que le PC-1512 lui-même ?

Tu possèdes parfaitement les arguments définitifs pour vendre un PC,
mais qui ont tués le marché des Macintosh, Amiga et ATARI. C'est une
argumentation à laquelle je ne suis pas sensible, et je ne l'ai
jamais été. En revanche, toi tu en a vendu du PC, c'est clair !

ATARIstiquement vôtre =)
pehache (13/04/2019, 13h28)
Le 13/04/2019 à 13:00, Francois LE COAT a écrit :
> Salut,
> pascal écrit :
>> Et puis c'était un PC. Tu voulais un disque dur ? Il suffisait
>> d'acheter une carte "disque dur" à loger dans un slot, et pouf !

> Éh, guignol ! L'Amstrad n'avait pas de disque dur, et il n'était pas
> prévu d'en rajouter un.


Tu parles par expérience personnelle parce que tu en as eu un, ou bien
tu dis *encore* une connerie ?
pehache (13/04/2019, 14h36)
Le 13/04/2019 à 13:00, Francois LE COAT a écrit :
> Salut,
> pascal écrit :
>> Et puis c'était un PC. Tu voulais un disque dur ? Il suffisait
>> d'acheter une carte "disque dur" à loger dans un slot, et pouf !

> Éh, guignol ! L'Amstrad n'avait pas de disque dur, et il n'était pas
> prévu d'en rajouter un.


Première connerie, mais ça tout le monde l'avait compris.

> D'ailleurs pourquoi aurait-on voulu un disque
> dur, qui coûtait plus cher que le PC-1512 lui-même ?


Et deuxième connerie pour tenir compagnie à la première.

"The cheapest of the range was priced at £399 with a single floppy disk
drive and the most expensive was £949 with a 20MByte hard disk. [...]
Amstrad was shocked to discover that they were selling more of the hard
disk model than cheaper machine. Users soon learned that the extra money
was well worth it."

"Le modèle le moins cher coûtait 399£ with un unique lecteur de
disquettes, et le plus cher coûtait 949£ avec un disque dur de 20Mo.
[...] Amstrad fut surpris en constatant que le modèle avec disque dur se
vendait mieux que les modèles moins chers. Les utilisateurs avaient vite
compris que le coût supplémentaire valait la peine"

[..]
pascal WIJSBROEK (13/04/2019, 16h51)
Le samedi 13 avril 2019 13:00:19 UTC+2, Francois LE COAT a écrit :

> Éh, guignol ! L'Amstrad n'avait pas de disque dur, et il n'était pas
> prévu d'en rajouter un.


Si si.

> D'ailleurs pourquoi aurait-on voulu un disque
> dur, qui coûtait plus cher que le PC-1512 lui-même ?


Hummm... ah c'est pas facile... pour avoir un disque dur ? (Et non c'était pas plus cher que la machine)
Et il y a même eu des 1512 avec disque dur d'origine : [..]

> Tu possèdes parfaitement les arguments définitifs pour vendre un PC,
> mais qui ont tués le marché des Macintosh, Amiga et ATARI. C'est une
> argumentation à laquelle je ne suis pas sensible, et je ne l'ai
> jamais été. En revanche, toi tu en a vendu du PC, c'est clair !


Mon dieu que tu es con sans déconner...

Tu sais qu'on parle d'un passé révolu ? Tu réagis comme si on était devant le magasin et que j'essayais de convaincre un acheteur de prendre un 1512...

Tu es vraiment complètement malade.
Francois LE COAT (13/04/2019, 17h15)
Salut,

pascal écrit :
> Et il y a même eu des 1512 avec disque dur d'origine :[..]


Mais l'Amdtrad que j'ai utilisé n'avait pas de disque dur. Le Macintosh,
l'Amiga, l'ATARI ST n'avaient pas de disque dur en 1986. C'était des
machines peu chères, alors que le disque dur était très cher, pour des
capacités restreintes. Il a fallu intégrer les travaux d'Albert Fert sur
la magnéto-résistance géante pour fabriquer des disques dur de grande
capacité, et avec un coût moindre. J'ai longtemps travaillé sans disque
dur. Pour dire que l'aspect modulaire du PC n'était qu'un argument de
vente bidon. Un argument destiné à tuer la concurrence. Ça a marché!
Aujourd'hui on se trouve avec un monopole des GAFAM sur l'informatique.
pascal WIJSBROEK (13/04/2019, 18h17)
Le samedi 13 avril 2019 17:15:17 UTC+2, Francois LE COAT a écrit :

> Mais l'Amdtrad que j'ai utilisé n'avait pas de disque dur.


Oulala... deux infos de première bourre, et ça revient à ce que j'ai déjà dit : le fameux théorème FLC "si je n'ai pas possédé une machine, ou si sa configuration n'était pas exactement la mienne, alors cette machine n'existe officiellement pas".

La deuxième info intéressante c'est que pour quelqu'un qui n'a jamais eu de PC, tu annonces tranquillement que tu en a eu au moins un EN PLUS de ton Vaio.

Et euh... c'est pas toi qui affirmait "Avoir un Amstrad à cette époque, c'était le comble du radinisme !" ?

> Le Macintosh,
> l'Amiga, l'ATARI ST n'avaient pas de disque dur en 1986.


N'importe quoi... L'Atari ST avait un disque dur externe dans un énorme boitier gris. J'en avais un.
Tiens de la doc : [..]

Passons rapidement sur ta connerie, c'est quoi le rapport entre ton erreur (pas de disque dur dans le PC1512) et le disque dur des ST ? Tu essayes un double salto arrière sans entrainement...

> C'était des
> machines peu chères, alors que le disque dur était très cher, pour des
> capacités restreintes.


Les capacités restreintes non. Absolument faux. C'était la norme de l'époque.

> Il a fallu intégrer les travaux d'Albert Fert sur
> la magnéto-résistance géante pour fabriquer des disques dur de grande
> capacité, et avec un coût moindre.


Super. Et donc le rapport avec la présence des disques dur dans une machine dont tu affirmes qu'ils n'en ont pas ?

> J'ai longtemps travaillé sans disque dur.


Oui et ?

> Pour dire que l'aspect modulaire du PC n'était qu'un argument de
> vente bidon.


Mensonge. Énorme mensonge.

> Un argument destiné à tuer la concurrence. Ça a marché !


N'importe quoi...

> Aujourd'hui on se trouve avec un monopole des GAFAM sur l'informatique.


Et hop, la boucle est bouclée, tu es de retour dans tes délires à la con.
Francois LE COAT (13/04/2019, 18h48)
Salut,

pascal écrit :
> La deuxième info intéressante c'est que pour quelqu'un qui n'a jamais eu de PC, tu annonces tranquillement que tu en a eu au moins un EN PLUS de ton Vaio.


L'Amstrad PC-1512 que j'ai expérimenté (déçu) n'était pas le mien, mais
celui d'un acquéreur en Angleterre, lorsque je m'y suis rendu en 1986.
Oui, parce que Amstrad étant une marque anglaise, le PC-1512 a eu un
gros succès outre-manche. Et s'il n'avait pas de disque dur, c'est parce
que comme le précise le lien que tu as donné :

<http://www.le-grenier-informatique.fr/pages/la-collextion/amstrad-1512.html>

seul les modèles les plus récents étaient équipés de disque dur. Or il
s'agissait d'un modèle de 1986. Les ordinateurs vendus à cette époque
ne contenaient pas de disque dur. Donc la modularité des PC n'était
qu'illusoire. C'était promettre à un acquéreur de 2CV, qu'un jour il
pourrait rouler à 200km/h, en mettant un turbo-réacteur à kérosène !
Tes arguments sont fallacieux et irraisonnés. Ceux d'un bonimenteur.

ATARIstiquement vôtre =)
pascal WIJSBROEK (13/04/2019, 19h42)
Le samedi 13 avril 2019 18:48:08 UTC+2, Francois LE COAT a écrit :

> L'Amstrad PC-1512 que j'ai expérimenté (déçu) n'était pas le mien, mais
> celui d'un acquéreur en Angleterre, lorsque je m'y suis rendu en 1986.


Il n'empêche que pour quelqu'un qui n'a pas de PC tu as un certain bagage.
Ou alors... ou alors tu dirais n'importe quoi sans réellement savoir de quoi tu parles juste parce que tu es un idiot ?

Nonnnnnn.

> Oui, parce que Amstrad étant une marque anglaise, le PC-1512 a eu un
> gros succès outre-manche.


Je ne vois pas bien le rapport avec le début de ta phrase. C'est quoi le rapport avec son succès et le fait que tu l'ai "expérimenté" en Angleterre ?

Plus précisément : c'est quoi la valeur ajoutée ? A part te faire mousser parce que tu es un extraordinaire globetrotter qui fait le tour du monde comme pour rire ?

> Et s'il n'avait pas de disque dur, c'est parce
> que comme le précise le lien que tu as donné :
> <http://www.le-grenier-informatique.fr/pages/la-collextion/amstrad-1512.html>
> seul les modèles les plus récents étaient équipés de disque dur. Or il
> s'agissait d'un modèle de 1986.


Oui mais du coup tu avais tort. Comme d'hab, c'est pas comme si tu affirmais n'importe quoi sans jamais rien vérifier.

> Les ordinateurs vendus à cette époque
> ne contenaient pas de disque dur.


Attention Salto.

> Donc la modularité des PC n'était
> qu'illusoire.


Et hop. Double salto. C'est EXACTEMENT L'INVERSE. Tu pouvais acheter un ordinateur et le faire évoluer ensuite.
Si c'est pas de la modularité, je veux bien que tu m'explique ce que tu considères comme étant de la modularité.

> C'était promettre à un acquéreur de 2CV, qu'un jour il
> pourrait rouler à 200km/h, en mettant un turbo-réacteur à kérosène !


Hein ???

> Tes arguments sont fallacieux et irraisonnés. Ceux d'un bonimenteur.


Mes arguments ? Mais il n'y a aucun argument dans ce que j'ai dit. J'ai juste exposé des faits.
Tu voulais ajouter un disque dur, tu l'ajoutais. Point final.

Tout ce que tu tentes d'inventer maintenant c'est juste pour ne pas perdre la face. Spoil : c'est raté.
Francois LE COAT (13/04/2019, 22h05)
Salut,

pascal écrit :
> Tu voulais ajouter un disque dur, tu l'ajoutais.


Tu vas sans doute m'annoncer l'échec de l'ATARI VCS, parce qu'elle
n'est pas modulaire ? J'aimerais connaître le stade ultime de ton
raisonnement ? Puisque tu m'as soutenu que c'était un PC ... Tu as
accès aux informations de l'équipe de développement. Tu en sais
donc plus que n'importe qui. Tu es dans le secret des dieux =)
pascal WIJSBROEK (13/04/2019, 23h28)
Le samedi 13 avril 2019 22:05:28 UTC+2, Francois LE COAT a écrit :

> Tu vas sans doute m'annoncer l'échec de l'ATARI VCS, parce qu'elle
> n'est pas modulaire ?


Euh... non pas du tout. Déjà parce que je n'ai pas fait de comparaison avec la VCS. Ni évoqué une quelconque supérioritéen ce sens. La modularité était un fait, c'est toi qui veut en faire un argument.

Ensuite que je sache, la VCS est tout à fait modulaire. Sauf si ils sont devenus fous, elle est équipée de ports USB. Donc on peut lui adjoindre pléthore de gadgets exotiques sans difficulté. Donc modulaire.

Tu confonds la modularité et l'insertion "in the box". Qui n'a rien à voir.

> J'aimerais connaître le stade ultime de ton
> raisonnement ?


Il n'y a aucun raisonnement. J'évoquais des faits. C'est toi qui fait des raisonnements sur la supériorité d'une machine sur une autre.
Le malade c'est toi, c'est pas moi.

> Puisque tu m'as soutenu que c'était un PC ...


Je ne soutiens rien du tout. La VCS est un PC. C'est dans le cahier des charges. Je veux bien que tu remettes le monde en question tout le temps, maislà c'est Atari qui le dit.

> Tu as
> accès aux informations de l'équipe de développement.


Comme toi. Ils publient un blog, et viennent même d'informer les bakers que la machine était mise à jour avec un processeur plus puissant. Tu l'a oublié ?

> Tu en sais
> donc plus que n'importe qui. Tu es dans le secret des dieux =)


Tu devrais reprendre tes cachets, tu oublies même la communication officielle Atari.

Discussions similaires
Jack Tramiel sa vie

rip jack tramiel

RIP Jack Tramiel

RIP Jack Tramiel


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 12h52. | Privacy Policy