cerhu > linux.debian.user.french

humbert.olivier.1 (14/06/2019, 18h10)
Bonsoir/bonjour à toutes et tous.

(Debian Stretch, à jour ici)

Hier, j'ai fait du tri dans mes clefs USB et leurs contenus.
J'ai tout mis sur mon disque dur, et j'ai reformaté les clefs USB (avec GParted 0.25.0) en fat32.
En fat32 car certaines étaient en ext4, et d'autres en fat, et çan'était pas pratique lorsque j'avais besoin de me servir d'un autre système d'exploitation.

Ensuite, j'ai réintégré mes données du disque dur vers les clefs USB en les triant/copiant/collant.

Dans l'ensemble, pas de soucis, sauf avec une clef USB.
Dans celle ci, j'avais placé 3 répertoires dans la racine, et effectué des ajouts/suppressions de fichiers dans ces dossiers.
Ensuite je l'ai démontée.

Lorsque j'ai voulu la remonter, plus rien.
Je veux dire par là, que la clef n'a pas montée du tout.

Quand je la branche, dmesg me dit ceci :

[331425.040018] usb 3-3: new high-speed USB device number 65 using ehci-pci
[331425.160032] usb 3-3: New USB device found, idVendor=090c, idProduct=1000
[331425.160035] usb 3-3: New USB device strings: Mfr=1, Product=2, SerialNumber=0
[331425.160038] usb 3-3: Product: USB DISK
[331425.160040] usb 3-3: Manufacturer: SMI Corporation
[331425.161654] usb-storage 3-3:1.0: USB Mass Storage device detected
[331425.161873] scsi host6: usb-storage 3-3:1.0
[331428.149862] scsi 6:0:0:0: Direct-Access FLASH Drive SM_USB20 1100 PQ: 0ANSI: 4
[331428.156460] sd 6:0:0:0: Attached scsi generic sg2 type 0
[331428.157214] sd 6:0:0:0: [sdb] 15360000 512-byte logical blocks: (7.86 GB/7.32 GiB)
[331428.158087] sd 6:0:0:0: [sdb] Write Protect is off
[331428.158095] sd 6:0:0:0: [sdb] Mode Sense: 43 00 00 00
[331428.158959] sd 6:0:0:0: [sdb] No Caching mode page found
[331428.158961] sd 6:0:0:0: [sdb] Assuming drive cache: write through
[331428.188107] sd 6:0:0:0: [sdb] Attached SCSI removable disk

Et il n'y a pas de sdb1 dans /dev/, just un sdb

Quand je branche une autre clef (exactement le même modèle), elleaussi formatée en fat32, dmesg me dit ceci :

[331681.056017] usb 3-3: new high-speed USB device number 69 using ehci-pci
[331681.175681] usb 3-3: New USB device found, idVendor=090c, idProduct=1000
[331681.175684] usb 3-3: New USB device strings: Mfr=1, Product=2, SerialNumber=0
[331681.175686] usb 3-3: Product: USB DISK
[331681.175688] usb 3-3: Manufacturer: SMI Corporation
[331681.176112] usb-storage 3-3:1.0: USB Mass Storage device detected
[331681.176981] scsi host6: usb-storage 3-3:1.0
[331682.404602] scsi 6:0:0:0: Direct-Access FLASH Drive SM_USB20 1100 PQ: 0ANSI: 4
[331682.411544] sd 6:0:0:0: Attached scsi generic sg2 type 0
[331682.411571] sd 6:0:0:0: [sdb] 15360000 512-byte logical blocks: (7.86 GB/7.32 GiB)
[331682.412307] sd 6:0:0:0: [sdb] Write Protect is off
[331682.412310] sd 6:0:0:0: [sdb] Mode Sense: 43 00 00 00
[331682.412929] sd 6:0:0:0: [sdb] No Caching mode page found
[331682.412931] sd 6:0:0:0: [sdb] Assuming drive cache: write through
[331682.417719] sdb: sdb1
[331682.420461] sd 6:0:0:0: [sdb] Attached SCSI removable disk

et là, le sdb1 est bien présent et je peux monter le systèmede fichier et y avoir accès normalement.

Si je lance gparted sur /dev/sdb de la clef me posant un soucis, il me dit que la clef n'a pas de partition formatée, voir le fichier joint "gparted-clef-prob.png".
Gparted sur /dev/sdb de la clef ne posant pas de soucis, il me dit que la clef possède une partition fat32, voir le fichier joint "gparted-clef-normal.png".

Alors 2 choses :
- je suis curieux de savoir ce qui a bien pu se passer, d'autant plus que j'y ai eu accès lorsque j'ai copié des fichiers dessus après son formatage.
- j'aimerai beaucoup pouvoir récupérer les fichiers de la clef posant un soucis, la terre ne s'arrêtera probablement pas de tourner si je n'y parviens pas, mais j'avais plusieurs travaux en cours dessus et des informations dont j'ai besoin.

Une idée pour m'assister avec ce soucis ?

Bonne soirée/journée à tout le monde,
Olivier
Basile Starynkevitch (14/06/2019, 18h20)
On 6/14/19 6:04 PM, humbert.olivier.1 wrote:
[..]
> Dans celle ci, j'avais placé 3 répertoires dans la racine, et effectué
> des ajouts/suppressions de fichiers dans ces dossiers.
> Ensuite je l'ai démontée.


*Une clef USB, ça s'use* (électroniquement). *C'est un consommable
jetable.* L'usure est matérielle et ne dépend pas beaucoup du système de
fichiers (certains sont paraît-il plus amicaux avec les clefs que
d'autres) ou du système d'exploitation.

La rumeur dit que les clefs pas chères (la plupart du commerce) ne
supporte pas plus d'une douzaine d'écritures complètes (sur 90% de sa
capacité).

A ta place, je jetterai une clef défaillante. Ton temps, et la valeur
des données sauvegardées dessus, valent bien plus que le prix de la clef
neuve. Si tu crains des atteintes à des données confidentielles,
bouzilles la clef avec un marteau. En plus, ça défoule!

Librement.
Belaïd (14/06/2019, 18h20)
Bonjour,

Essai de récupérer la partition perdu avec photorec par exemple....

Le ven. 14 juin 2019 18:05, <humbert.olivier.1> a écrit :
[..]
humbert.olivier.1 (14/06/2019, 18h50)
Bonjour Belaïd", et merci pour ce conseil.

Je n'avais pas encore utilisé ce programme jusqu'à maintenant.
En fait, je viens de récupérer les fichiers (1273 fichiers, 3,8Go) sur mon disque dur grâce à testdisk.

Maintenant, il ne me reste plus qu'à comprendre s'il s'agit d'un problème de la clef (au quel cas, je ne pourrais pas continuer à l'utiliser et appliquerai une méthode proche de celle de Basile), où si c'est dû à une mauvaise manipulation de ma part.

En tout cas, grand merci, je suis content d'avoir pu remettre la main sur mes données.
Bonne soirée/journée.
Olivier

PS : et un gros bravo aux personnes derrière testdisk/photorec si elles nous lisent ici.

À: "Belaïd MOUNSI" <oblivion.ikiub>
Cc: "DUF" <debian-user-french>
Envoyé: Vendredi 14 Juin 2019 18:12:28
Objet: Re: Clef USB - disparition de données

Bonjour,

Essai de récupérer la partition perdu avec photorec par exemple....

Le ven. 14 juin 2019 18:05, < [ mailto:humbert.olivier.1 | humbert.olivier.1 ] > a écrit :

Bonsoir/bonjour à toutes et tous.

(Debian Stretch, à jour ici)

Hier, j'ai fait du tri dans mes clefs USB et leurs contenus.
J'ai tout mis sur mon disque dur, et j'ai reformaté les clefs USB (avec GParted 0.25.0) en fat32.
En fat32 car certaines étaient en ext4, et d'autres en fat, et çan'était pas pratique lorsque j'avais besoin de me servir d'un autre système d'exploitation.

Ensuite, j'ai réintégré mes données du disque dur vers les clefs USB en les triant/copiant/collant.

Dans l'ensemble, pas de soucis, sauf avec une clef USB.
Dans celle ci, j'avais placé 3 répertoires dans la racine, et effectué des ajouts/suppressions de fichiers dans ces dossiers.
Ensuite je l'ai démontée.

Lorsque j'ai voulu la remonter, plus rien.
Je veux dire par là, que la clef n'a pas montée du tout.

Quand je la branche, dmesg me dit ceci :

[331425.040018] usb 3-3: new high-speed USB device number 65 using ehci-pci
[331425.160032] usb 3-3: New USB device found, idVendor=090c, idProduct=1000
[331425.160035] usb 3-3: New USB device strings: Mfr=1, Product=2, SerialNumber=0
[331425.160038] usb 3-3: Product: USB DISK
[331425.160040] usb 3-3: Manufacturer: SMI Corporation
[331425.161654] usb-storage 3-3:1.0: USB Mass Storage device detected
[331425.161873] scsi host6: usb-storage 3-3:1.0
[331428.149862] scsi 6:0:0:0: Direct-Access FLASH Drive SM_USB20 1100 PQ: 0ANSI: 4
[331428.156460] sd 6:0:0:0: Attached scsi generic sg2 type 0
[331428.157214] sd 6:0:0:0: [sdb] 15360000 512-byte logical blocks: (7.86 GB/7.32 GiB)
[331428.158087] sd 6:0:0:0: [sdb] Write Protect is off
[331428.158095] sd 6:0:0:0: [sdb] Mode Sense: 43 00 00 00
[331428.158959] sd 6:0:0:0: [sdb] No Caching mode page found
[331428.158961] sd 6:0:0:0: [sdb] Assuming drive cache: write through
[331428.188107] sd 6:0:0:0: [sdb] Attached SCSI removable disk

Et il n'y a pas de sdb1 dans /dev/, just un sdb

Quand je branche une autre clef (exactement le même modèle), elleaussi formatée en fat32, dmesg me dit ceci :

[331681.056017] usb 3-3: new high-speed USB device number 69 using ehci-pci
[331681.175681] usb 3-3: New USB device found, idVendor=090c, idProduct=1000
[331681.175684] usb 3-3: New USB device strings: Mfr=1, Product=2, SerialNumber=0
[331681.175686] usb 3-3: Product: USB DISK
[331681.175688] usb 3-3: Manufacturer: SMI Corporation
[331681.176112] usb-storage 3-3:1.0: USB Mass Storage device detected
[331681.176981] scsi host6: usb-storage 3-3:1.0
[331682.404602] scsi 6:0:0:0: Direct-Access FLASH Drive SM_USB20 1100 PQ: 0ANSI: 4
[331682.411544] sd 6:0:0:0: Attached scsi generic sg2 type 0
[331682.411571] sd 6:0:0:0: [sdb] 15360000 512-byte logical blocks: (7.86 GB/7.32 GiB)
[331682.412307] sd 6:0:0:0: [sdb] Write Protect is off
[331682.412310] sd 6:0:0:0: [sdb] Mode Sense: 43 00 00 00
[331682.412929] sd 6:0:0:0: [sdb] No Caching mode page found
[331682.412931] sd 6:0:0:0: [sdb] Assuming drive cache: write through
[331682.417719] sdb: sdb1
[331682.420461] sd 6:0:0:0: [sdb] Attached SCSI removable disk

et là, le sdb1 est bien présent et je peux monter le systèmede fichier et y avoir accès normalement.

Si je lance gparted sur /dev/sdb de la clef me posant un soucis, il me dit que la clef n'a pas de partition formatée, voir le fichier joint "gparted-clef-prob.png".
Gparted sur /dev/sdb de la clef ne posant pas de soucis, il me dit que la clef possède une partition fat32, voir le fichier joint "gparted-clef-normal.png".

Alors 2 choses :
- je suis curieux de savoir ce qui a bien pu se passer, d'autant plus que j'y ai eu accès lorsque j'ai copié des fichiers dessus après son formatage.
- j'aimerai beaucoup pouvoir récupérer les fichiers de la clef posant un soucis, la terre ne s'arrêtera probablement pas de tourner si je n'y parviens pas, mais j'avais plusieurs travaux en cours dessus et des informations dont j'ai besoin.

Une idée pour m'assister avec ce soucis ?

Bonne soirée/journée à tout le monde,
Olivier
ajh-valmer (14/06/2019, 19h00)
On Friday 14 June 2019 18:11:24 Basile Starynkevitch wrote:
> *Une clef USB, ça s'use* (électroniquement). *C'est un consommable
> jetable.* L'usure est matérielle et ne dépend pas beaucoup du système de
> fichiers (certains sont paraît-il plus amicaux avec les clefs que
> d'autres) ou du système d'exploitation.


J'ai le même problème avec des clés USB pourtant de marque et chers.

La disparition de la partition FAT32 se fait lorsque je grave une image .ISO.
Je retourne sur Gparted, et je vois une petite partition FAT16 au début (5%),
et le formatage de l'autre, 95% a disparu.

Sans certitude, le gravage sous Windows avec l'outil Rufus ne semble pas
poser ces problèmes.
Basile Starynkevitch (14/06/2019, 19h00)
On 6/14/19 6:46 PM, humbert.olivier.1 wrote:
> Bonjour Belaïd", et merci pour ce conseil.
> Je n'avais pas encore utilisé ce programme jusqu'à maintenant.
> En fait, je viens de récupérer les fichiers (1273 fichiers, 3,8Go) sur
> mon disque dur grâce à testdisk.
> Maintenant, il ne me reste plus qu'à comprendre s'il s'agit d'un
> problème de la clef (au quel cas, je ne pourrais pas continuer à
> l'utiliser et appliquerai une méthode proche de celle de Basile), où
> si c'est dû à une mauvaise manipulation de ma part.


A mon avis, il n'y a pas besoin de comprendre ça. Tu dois naturellement
soupconner une usure de la clef. Es tu prêt à passer deux heures de ton
temps pour le vérifier?

Prend aussi en compte ton propre temps (il n'est pas gratuit! /time is
money/) et surtout prend du temps pour définir puis appliquer
regulièrement une meilleure stratégie de sauvegarde.

Et considères aussi que les données sur la clef ont une probablement une
valeur pour toi (ça peut avoir juste une valeur sentimentale, comme les
photos numériques de ton dernier-né; mais ça reste valable).

Le principe de l'informatique moderne, en particulier de l'informatique
libre, c'est que l'information est facile et peu coûteuse à dupliquer,
et qu'elle a une certaine valeur.

Pour ma part, j'ai plusieurs ordinateurs sous Linux à la maison (un par
personne habitant au foyer) et les données sont dupliquées sur plusieurs
disques.

Considères aussi, que sauf si tu fais de la vidéo, le volume de tes
données personnelles est généralement petit par rapport à tes disques
(et la plupart des données de ton disque, même sous /home viennent de
l'Internet, donc sont dupliquées ailleurs).  Penses en premier lieu à la
valeur de tes données (elles se mesure en le temps et l'occasion que tu
as eu de les collecter).

Si tu développes du logiciel libre, utilise un dépôt git gratuit
(github, gitlab...).

Si tu as des données personnelles pas trop volumineuses (documents
LibreOffice ou LaTeX notamment) penses aussi à utiliser un gestionnaire
de version (notamment git). Et à lancer, automatiquement, par crontab ou
anacron, toutes les heures un script de sauvegarde. Si nécessaire, ce
script peut encrypter les données et les transmettre ailleurs (par
exemple, les envoyer sur ta boite mail).
hamster (14/06/2019, 20h10)
Le 14/06/2019 à 18:46, humbert.olivier.1 a écrit :
> Je n'avais pas encore utilisé ce programme jusqu'à maintenant.
> En fait, je viens de récupérer les fichiers (1273 fichiers, 3,8Go) sur
> mon disque dur grâce à testdisk.


Les supports materiels ont tous une durée de vie. Disque dur, clef USB,
pire encore CD, tout cela finit par rendre l'ame un jour ou l'autre.

Dans le monde de l'informatique, tout ce qui n'est pas en double sera
perdu un jour. Tout avoir en double, c'est ce qu'on appelle "faire des
sauvegardes". Bien sur, avoir un truc en double avec les deux
exemplaires sur le meme support (par exemple sur le meme disque dur) est
idiot.

Si tu a été obligé d'avoir recours a testdisk c'est que tu n'avais pas
fait de sauvegarde?
hamster (14/06/2019, 20h10)
Le 14/06/2019 à 18:54, ajh-valmer a écrit :
> La disparition de la partition FAT32 se fait lorsque je grave une
> image .ISO.


C'est normal. Graver une image ISO écrase les partitions présentes et
les remplace par les partitions de l'image ISO. Dis toi bien que
l'opération de graver une image ISO inclut un reformatage de la clef.
Bien sur, toutes les données présentes sur la clef sont également
écrasées par la gravure de l'image ISO.

Il ne faut graver d'image ISO que sur des clef ne contenant rien que tu
veux garder. Et pour re-utiliser une clef de facon normale après y avoir
gravé une image ISO, il faut systématiquement la reformater comme tu le
veux.
fab (15/06/2019, 09h20)
'lut,

> Prend aussi en compte ton propre temps (il n'est pas gratuit! /time is
> money/)

Ah ouais ? et qu'en sais-tu ? Tiens, comme ça... Et si c'était notre
problème justement de penser que "time is money" ?

Et si on décidait que le temps n'était plus de l'argent ? D'ailleurs,
sur cette liste, certains doivent y croire un peu, étant donné le temps
qu'ils passent à aider les passants qui passent.

Le temps n'est pas de l'argent, je n'ai jamais vu un euro tombé d'une
horloge (analogie douteuse, ok) et le temps que _je_ _décide_ de passer
sur un problème n'est pas du temps "perdu". Enfin...., à mon avis.

a+

f.

ps: sinon, quant à cette clé... je me demande pourquoi elle n'est pas
encore à la poubelle ;)
Basile Starynkevitch (15/06/2019, 10h00)
On 6/15/19 9:16 AM, fab wrote:
> 'lut,
>> Prend aussi en compte ton propre temps (il n'est pas gratuit! /time
>> is money/)

> Ah ouais ? et qu'en sais-tu ? Tiens, comme ça... Et si c'était notre
> problème justement de penser que "time is money" ?


Mais ça,*c'est le leit motiv de la société toute entière.* Je le déplore
personnellement, mais c'est comme ça. Et au boulot (je suis ingénieur
chercheur au CEA, LIST) on me le rabâche sans cesse, tous les jours.
J'ai rédigé très récemment, en en français, des remarques à ce sujet sur
ma page web perso [..] et en ce
moment même je suis en arrêt de travail pour burnout (toujours lié à la
même problématique du time is money) et RPS
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Risques_psychosociaux>.

Mais c'est toujours mon problème. Quand je développe du logiciel libre
(et je le fais aussi bien professionnellement - cf
[..] - que personnellement) c'est mon
problème principal. Je dois arbitrer sans cesse entre mon temps de
développeur (qui -aussi bien au boulot qu'à la maison- a une _valeur_)
et le temps de calcul de l'ordinateur. Quand je choisis un algorithme
compliqué (genre arbre rouge noir
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Arbre_bicolore>) ou un algorithme simple
(genre recherche sequentielle dans une liste chaînée
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_cha%C3%AEn%C3%A9e>) j'arbitre entre
mon temps de dévelopeur et celui de l'ordinateur (et les deux valent de
l'argent). Et j'ai 40 ans d'expérience à ce sujet.

Quand je choisis -ou non- d'automatiser une tâche plus ou moins
répétitive, en écrivant un script shell (sur mon PC Linux aussi bien au
boulot que chez moi), éventuellement lancé par crontab, c'est le même
problème. J'arbitre en mon temps (que je trouve avoir une valeur
certaine), et le temps de mon ordinateur (qui a une moindre valeur).

Et pour ceux d'entre nous qui sont -comme moi- membre de l'APRIL, il y a
eu des échanges forts à ce sujet. J'ai même décidé de cotiser moins à
l'APRIL et d'adhéré à l'AFUL. D'autres ont démissionnés de l'APRIL (et
je tend à les comprendre). La confusion trop fréquente, c'est de
considérer le logiciel libre comme gratuit. La FSF fait bien la
distinction. Mais les utilisateurs de Linux ou Debian, beaucoup moins.

*Et ce qui m'intéresse le plus dans une Debian, c'est les logiciels
libres /_futurs_/ qu'elle contiendrait dans quelques années ou décennies.*

> Et si on décidait que le temps n'était plus de l'argent ? D'ailleurs,
> sur cette liste, certains doivent y croire un peu, étant donné le
> temps qu'ils passent à aider les passants qui passent.

Mais moi aussi j'ai les gens "gratuitement", par exemple sur Debian
French, et encore plus sur stackoverflow: voir
[..] pour les
détails.

Mais je temps que je passe n'est pas gratuit. Jamais. Car j'ai choisi et
arbitré de faire une chose plutôt qu'une autre.

> Le temps n'est pas de l'argent, je n'ai jamais vu un euro tombé d'une
> horloge (analogie douteuse, ok) et le temps que _je_ _décide_ de
> passer sur un problème n'est pas du temps "perdu". Enfin...., à mon avis.


*Ce n'est pas du temps perdu, c'est du temps gagné. *Mais par ce fait
même, *ce temps a de la valeur. *Car tu pourrais décider de passer ton
temps sur un autre problème. Par exemple pour moi Basile, les systèmes
reflexifs persistents sont importants. Pour d'autres, non. Certains
prefèrent passer le temps à manifester pour le climat (et ils ont
raison!). Et dans nos sociétés (et ça je le déplore) la seule mesure de
la valeur, c'est l'argent.

Un autre exemple; je vais à la poste; j'attends 30 minutes. J'ai mal au
genou, et l'attente m'est douloureuse. Et ce n'est pas de la faute de la
guichetière si j'attends autant. Il y a 20 ans, je n'attendais pas
autant à la poste. Il faut faire comprendre aux décideurs que le temps
d'attente du client, c'est aussi de l'argent.

Car nous sommes dans une société où tout ce qui n'est pas mesuré (en
euro) et n'est pas dans un tableur (ou un système d'information à la
SAP) n'existe pas. C'est faux, ça existe quand même (mais les managers
s'en foutent). Et c'est pour ça que mon temps -aussi- c'est de l'argent.
Je déplore que tout soit devenu monétisé, mais c'est comme ça.

Au boulot, j'ai "vu" une tentative de suicide, dans le bâtiment
NanoInnov où je travaille, en rapport avec ce problème (plus
précisément, la TS au eu lieu 15 secondes après que je sois sorti du
bâtiment). Moi même, je suis en ce moment même en arrêt de travail RPS
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Risques_psychosociaux>. Donc j'y suis
sensible. J'espère ne pas me suicider au travail dans les 3 ou 4 années
qui me restent avant la retraite. Hélàas, je suis à peu près sûr -en
tout cas c'est très probable- d'y voir, dans les mois ou années qui
viennent, d'autres tentatives de suicide.

On peut regarder les résultats des élections récentes (par exemple pour
nos députés au parlement européen), et l'incompétence de nos politiciens
(quels que soient leur bord, leur carrière politique prime sur l'intérêt
collectif). Ce n'est pas gai (et l'abstention des électeurs non plus).

Comme je l'ai raconté sur la liste APRIL (et je me suis fait allumé,
inutile de recommencer le débat ici, je n'y joue plus!), je crois que
Jean Tirole <https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Tirole> a finement
analysé la chose dans son livre /Économie du bien commun/; je ne suis
pas d'accord avec les opinions politiques de J.Tirole (et il n'est pas
responsable si des politiciens suivent son avis; les responsables sont
ces politiciens, élus) mais je trouve l'analyse qu'il en fait très juste
(même si je n'approuve pas toutes les mesures économiques qu'il préconise).

> ps: sinon, quant à cette clé... je me demande pourquoi elle n'est pas
> encore à la poubelle ;)


Et elle devrait être martellée... Pour la rendre illisible.
Ph. Gras (15/06/2019, 12h50)
Salut la liste !

>>> Prend aussi en compte ton propre temps (il n'est pas gratuit! /time is money/)

>> Ah ouais ? et qu'en sais-tu ? Tiens, comme ça... Et si c'était notre problème justement de penser que "time is money" ?

> Mais ça, c'est le leit motiv de la société toute entière. Je le déplore personnellement, mais c'est comme ça. Et au boulot (je suis ingénieur chercheur au CEA, LIST) on me le rabâche sans cesse, tous les jours. J'ai rédigé très récemment, en en français, des remarques à ce sujet sur ma page web perso [..] et en ce moment même je suis en arrêt de travail pour burnout (toujours lié à la même problématique du time is money) et RPS.


Quand on est salarié, on est payé au temps passé. Donc le temps, c'est de l'argent et inversement.

Bon week-end de farniente,

Ph. Gras
Yann Serre (15/06/2019, 13h40)
Bonjour,

Le 15/06/2019 à 12:43, Ph. Gras a écrit :
> Salut la liste !
>>>> Prend aussi en compte ton propre temps (il n'est pas gratuit!/time is money/)
>>> Ah ouais ? et qu'en sais-tu ? Tiens, comme ça... Et si c'était notre problème justement de penser que "time is money" ?

>> Mais ça, c'est le leit motiv de la société toute entière. Je le déplore personnellement, mais c'est comme ça. Et au boulot (je suis ingénieur chercheur au CEA, LIST) on me le rabâche sans cesse, tous les jours. J'ai rédigé très récemment, en en français, des remarques à ce sujet sur ma page web persohttp://starynkevitch.net/Basile/index.html et en ce moment même je suis en arrêt de travail pour burnout (toujours lié à la même problématique du time is money) et RPS.

> Quand on est salarié, on est payé au temps passé. Donc le temps, c'est de l'argent et inversement.
> Bon week-end de farniente,
> Ph. Gras


Sans opposer les uns aux autres, il y a aussi les indépendants.

Prendre quelques heures pour défricher un sujet, apprendre une nouvelle
compétence, accumuler de l'expérience, c'est un investissement.

Si on ne fait plus rien de ces nouvelles connaissances après, oui, c'est
du temps perdu.

Si on n'en fait rien mais que le sujet est intéressant et qu'on y prend
du plaisir intellectuel, c'est du temps de loisir. Et peut-on dire que
le temps de loisir est du temps perdu ? :)

Si on exploite cette nouvelle compétence pour résoudre plus facilement
un autre problème comparable sans avoir recours à un spécialiste, on
commence à gagner de l'argent.

Si on exploite cette nouvelle compétence pour vendre une prestation,
alors le temps investi en formation ou en auto-formation peut se
transformer en source de rémunération.

Voilà, le bac philo, c'est lundi !!! :)

Yann
Basile Starynkevitch (15/06/2019, 13h50)
On 6/15/19 1:31 PM, Yann Serre wrote:
> Sans opposer les uns aux autres, il y a aussi les indépendants.
> Prendre quelques heures pour défricher un sujet, apprendre une
> nouvelle compétence, accumuler de l'expérience, c'est un investissement.
> Si on ne fait plus rien de ces nouvelles connaissances après, oui,
> c'est du temps perdu.
> Si on n'en fait rien mais que le sujet est intéressant et qu'on y
> prend du plaisir intellectuel, c'est du temps de loisir. Et peut-on
> dire que le temps de loisir est du temps perdu ? :)


*Le temps de loisir, c'est du temps gagné, pas perdu. Donc il a une valeur.
*

Et à notre triste époque, le seul moyen d'exprimer la valeur de ce
temps, c'est de lui attribuer un prix. D'où le slogan /time is money/
que j'aime bien.

Et le /time is money/ s'applique évidemment aussi quand j'administre mon
Linux Debian sur mon ordinateur à la maison.
[..]
Ph. Gras (15/06/2019, 15h20)
Salut la iiste !

>> Sans opposer les uns aux autres, il y a aussi les indépendants.
>> Prendre quelques heures pour défricher un sujet, apprendre une nouvelle compétence, accumuler de l'expérience, c'est un investissement.


Un investissement, c'est de l'argent ;-)

> Le temps de loisir, c'est du temps gagné, pas perdu. Donc il a une valeur.


Bah, ouais…

Bon courage,

Ph. Gras
Yann Serre (15/06/2019, 16h50)
Le 15/06/2019 à 15:14, Ph. Gras a écrit :
> Un investissement, c'est de l'argent;-)


Qui est supposé rapporter plus ensuite :)))))

Discussions similaires
Fwd: Re: Clef USB - disparition de données

Nom, mot-clef, données personnelles

[Danger] mysterieuse disparition de clef et relations

disparition de données


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 15h43. | Privacy Policy