cerhu > linux.debian.user.french

Basile Starynkevitch (07/07/2019, 08h50)
On 7/7/19 8:00 AM, Basile Starynkevitch wrote:
>> On 7/7/19 7:52 AM, Basile Starynkevitch wrote:
>> On 7/7/19 7:39 AM, steve wrote:
>>> Je ne réponds pas exactement à ta question mais plutôt à ton besoin. Pas vraiment, cf ci-dessous.


> J'ai oublié de préciser que je ne tiens pas tant que ça à utiliser
> vmime /spécifiquement/. J'ai juste besoin de coder, en C++ ou tout
> autre language compilé sympa (notamment Ocaml, SBCL, Go, Rust ; mais
> j'ai l'esprit ouvert vers autre chose, en restant allergique à Python
> & PHP), une mini-application Web en  GPLv3+ ou mieux, qui envoie du
> mél en HTML5 -que je sais générer- avec des pièces jointes.
> Probablement dans le style de cet exemple de libonion
> <https://github.com/davidmoreno/onion/tree/master/examples/ofileserver>
> (ou de celui
> <https://github.com/davidmoreno/onion/tree/master/examples/fileserver>
> là).


Mon véritable besoin, le voici. Ça concerne en réalité la paix de mon
ménage, et mes échanges avec ma chère et tendre épouse,
Corinne-Elisabeth, psychologue-psychothérapeute. Nous sommes
heureusement mariés depuis 41 ans :-) déjà. Elle n'y connaît rien en
bureautique, mais tolère Linux par amour pour moi. Moi je suis un geek
intransigeant sur le logiciel libre et Linux. Et ma tendre moitié ne
sait même pas ce qu'est une ligne de commande. Même aussi simple que
(pour les geeks ici) ls
<http://man7.org/linux/man-pages/man1/ls.1.html>, ssh
<http://man7.org/linux/man-pages/man1/ssh.1.html>, scp
<http://man7.org/linux/man-pages/man1/scp.1.html>, cp
<http://man7.org/linux/man-pages/man1/cp.1.html>, mv
<http://man7.org/linux/man-pages/man1/mv.1.html>, mkdir
<http://man7.org/linux/man-pages/man1/mkdir.1.html>, rm
<http://man7.org/linux/man-pages/man1/rm.1.html> ... D'ailleurs, s'il y
a quelque geek ici pour me faire des leçons de pédagogie Linuxienne avec
son conjoint, je suis preneur. Des notions comme un répertoire, un
processus, un programme sont trop difficiles pour ma chère épouse... Car
l'informatique (et c'est humain, compte tenu de l'échec social de cette
discipline et de cette technologie), elle s'en fout (et je peux tout à
fait comprendre).

Je vais présenter la chose sur un mode de sketch humoristique. Les deux
personnages sont moi Basile (B:) et mon épouse Corinne-Elisabeth (C-E:).
C'est, à quelque mots près, un vécu concret et récent, à peine édulcoré
ou remanié. En fait, j'avais changé, par précaution, le vieux disque dur
de 5 ans qui contient ses chères (dans tous les sens du mot) données. Et
les plus importantes données -celles qui ont le plus de valeur pour
elle- concernent évidemment son métier de psychothérapeute (il s'agit de
la santé des gens, donc il faut être sérieux), et sont confidentiels (et
bien évidemment, même moi je n'y accède pas: je n'ai aucune envie de
farfouiller dans des fichiers en relation avec ses patients à elle).

Pour l'anecdote, j'ai été juré de cours d'Assises. Ma tendre moitié m'a
dit qu'elle aurait presque aimé être à ma place (pour comprendre le
psychisme de l'accusé - une affaire sordide de viol). Moi, ça m'a
traumatisé d'être juré : j'en ai mal dormi pendant plusieurs nuits. Je
n'en dirais pas plus, j'ai prêté serment, et selon ce serment je suis
"un homme probe et libre", mais psychologiquement, il m'a coûté. On s'en
remet.

Le contexte, c'est que bien évidemment j'ai installé -il y a plusieurs
années- un script (à base de rsync pour les connaisseurs) pour
sauvegarder chaque heure (via crontab) tous les fichiers de ma tendre
moitié sur mon ordinateur (un gros desktop avec 12To de disque, un
processeur AMD2970WX à 24 coeurs, et 64 gigaoctets de RAM: mon épouse
est adorable de m'avoir laissé acheter ça). Donc elle n'a perdu aucune
donnée.

C-E: j'ai besoin de faire une déclaration fiscale. C'est urgent
(pour demain). Chéri, tu peux me retrouver un fichier qui est
archivé sur ton ordinateur?

B: Oui bien sûr. Il s'appelle comment ce fichier? :-)

C-E: Mais je n'en sais rien, mon chéri, tu vois, il apparaissait en
bas à gauche de mon écran.... :-\

B: /<soupirs énervés, car mon épouse a tout de même 980 000 fichiers
accumulés sur 25 ans en 46Giga octets.... et bien sûr, je ne mets
pas mon nez dedans; ses fichiers sont confidentiels ...>/ >:o mais
j'ai besoin d'un nom de fichier !

C-E: Mais j'ai oublié son nom! Et ça apparaît où, ce nom de fichier,
sur mon écran?

La dessus, on fait une scène de ménage.... (pas très grave, on s'aime
beaucoup quand même).

Alors, je veux éviter de répéter cette scène de ménage dans quelques
années. Son disque à elle va certainement replanter un jour ou l'autre,
ou bien elle va perdre un fichier important par fausse manip (ça
m'arrive aussi, mais moi :-) je fais mes sauvegardes et elle compte sur
moi pour les siennes).

J'ai pensé à faire une application web qui offre les fonctionnalités
d'un "file manager" graphique distant (via ssh & scp), pour parler
moderne. Car ma tendre moitié arrive à utiliser des applications web
comme /gmail/ ou la déclaration professionnelle de revenus ou à
l'URSSAF. Moi je n'utilise /jamais/ de file manager (car la ligne de
commande est tellement plus pratique, et j'ai professionnellement appris
Unix en 1987 sur SunOS3.2, en lisant les pages de man de la section 1 à
la section 9). Vous connaissez quelque chose? En plus, je suis maniaque:
je déteste PHP et Python. Et bien sûr, je veux un logiciel libre (je
pourrais passer quelques heures à le développer, mais ça ne m'amuse guère).

Vos suggestions constructives sont bien venues.

Librement
Bernard Schoenacker (07/07/2019, 09h20)
----- Mail original -----

> De: "Basile Starynkevitch" <basile>
> À: debian-user-french
> Envoyé: Dimanche 7 Juillet 2019 08:44:44
> Objet: interface web à ssh + scp


> On 7/7/19 8:00 AM, Basile Starynkevitch wrote:


> La dessus, on fait une scène de ménage.... (pas très grave, on s'aime
> beaucoup quand même).


> Alors, je veux éviter de répéter cette scène de ménage dans quelques
> années. Son disque à elle va certainement replanter un jour ou
> l'autre, ou bien elle va perdre un fichier important par fausse
> manip (ça m'arrive aussi, mais moi :-) je fais mes sauvegardes et
> elle compte sur moi pour les siennes).


[..]
> logiciel libre (je pourrais passer quelques heures à le développer,
> mais ça ne m'amuse guère).
> Vos suggestions constructives sont bien venues.


> Librement


bonjour,

pour le transfert de fichiers via sftp je pense à midnight commander

les autres alternatives en mode graphique :

gnome-commander - gestionnaires de fichiers pour GNOME
gnome-commander-data - Data files for GNOME Commander
gnome-commander-dbg - Debugging symbols for gnome-commander

krusader - Gestionnaire de fichiers à deux volets (dans le style de Commander)

merci

slt
bernard
Pierre Malard (07/07/2019, 11h40)
Bonjour,

Je ne veux pas m?immiscer dans les scènes de ménages ;-) mais je vais tenter de répondre à la dernière partie sur l?interface de transfert. C?est peut-être par un biais que tu peux résoudre ton problème ; enfin espéronsle?
Nous avons a peu près le même problème sur le réseau dont on s?occupe et je pense qu?on a apporté une réponse aux recherches dans les sauvegardes de façon opérationnelle. Nous sauvegardons le contenu des « home dir »de nos utilisateurs (qui se trouvent sur un serveur sous Linux) offrant un partage NFS/Samba et souhaitions qu?il puissent seuls récupérer leurs sauvegardes simplement sans besoin d?ajouter le moindre outil spécial et quelque soit l?OS sous lequel ils travaillent. Dis nous si cela peu convenir à ton cas.

Voilà, si j?ai bien compris :
- le poste de C-E tourne sous Linux (ça simplifie le travail)
- tu effectue les sauvegardes via « rsync »
- tu voudrais qu?elle puisse fouiller dans les sauvegardes seule depuis le clicaudrôme de son navigateur de fichiers
Ça, c?est pour être sûr de bien avoir compris.

Voilà la solution qu?on a adoptée :
- sauvegardes des données via le paquet « rsnapshot »
- partage de la racine de sauvegarde en lecture seule via NFS/Samba
- configuration des postes client pour qu?ils montent automatiquement la racine de sauvegarde au boot

RSnapShot est juste un paquet habillant RSync pour assurer des sauvegardes incrémentales dont on défini la récurrence (horaire, journalière, hebdomadaire, mensuelle, ?). Il a l?avantage de laisser la possibilité de définir le nombre d?historique à conserver pour chaque pas. Pour nos sauvegardes de « HomeDir », cela fonctionne comme ceci sur la conservation d'historique :
- Sauvegardes horaires : 1 jour
- Sauvegardes journalières : 1 semaine
- Sauvegardes hebdomadaires : 1 mois
- Sauvegardes mensuelles : 1 an
- Sauvegardes annuelles : selon espace disponible, si besoin, on efface les plus vielles.
C?est un peu le principe du « Time Machine » d?Apple sous Mac OS X. D?ailleurs leur système utilise également RSync.

L?arborescence des répertoires de l?espace de sauvegarde se présente comme ceci :
/
hourly.0?hourly.23 daily.0?daily.6 weekly.0?weekly.3 ? ? ? ?

Tout est en anglais mais on peut comprendre facilement. Chaque répertoire désigné sur sa base de sauvegarde contient une image exacte de la totalité de ce qui est sauvegardé. Cela ne prend que le minimum de place car la répétition des fichiers n?ayant pas bougé ne se fait que par lien d'inode. Une fois le système amorcé (1ère sauvegarde complète) les saurvegardes successives ne sont que des « différentielles ».. Il n?y a donc pas de doublons. Il me semble même que selon le FS utilisé, RSync sait effectuer une comparaison sur le contenu du fichier et non plus seulement sur le fichier (à vérifier [..] et [..]

L?avantage de l?utilisation de RSync (rsnapshot) réside dans le fait que le stockage des données sauvegardées le sont sous un format directement utilisable par n?importe quel gestionnaire de fichiers quelque soit l?OS. Il n?y a pas de stockage sous une forme « optimisée » uniquement lisible par un logiciel spécifique. L?autre avantage est que tout ça existe en standard sous toutes les distributions *NIX (Linux, FreeBSD, ?, et même Mac OS X).

Le point noir avec les sauvegardes concerne toujours la restauration ;-)

Nous avons choisi de partager en lecture seule (garantir l?intégrité des sauvegardes) la racine de sauvegarde en NFS ou via Samba pour les PC sous Windows et de monter ce partage sur chaque poste en standard (« R: » pour Windows, « /mnt/Sauvegardes » pour les ¨NIX). La confidentialité des répertoires est garantie par le fait que chaque utilisateur ne peut parcourir que les répertoires lui appartenant ou pour lesquels il est laissé la visibilité.

Si l?utilisateur veut récupérer un fichier ou un ensemble de données, il lui suffit de parcourir les répertoires de sauvegardes en remontrant dans le temps avec l?outil de son choix (« Explorer » Windows, « Finder » Mac OS X, «Navigateur de fichiers » de Gnome, ligne de commande ;-) depuis le point de montage des sauvegardes et de copier les fichiers à récupérer par un simple glissé/déposé où ils veulent sur leur poste. En plus les utilisateurs peuvent utiliser les outils de recherche de leur cliquaudrôme préféré.

Si cela peut convenir à ta chère et tendre? Mais je pense que dans le cas de ses impôts, il va falloir faire une recherche sur le contenu?

PS 1 :
J?ai vu la question sur tes services mails. Est-ce résolu ?
Parce que j?ai le même problème chez moi et tout se comporte comme si mes opérateurs (Orange, maintenant Bouygues) filtraient le trafic SMTP sortant.

PS 2 :
Un petit clin d??il d?un partenaire étant aussi tombé dans Unix grâce à SunOS à la fin des années 80? et qui n?en est jamais sorti ;-)
[..]
Jean-Michel OLTRA (07/07/2019, 12h30)
Bonjour,

Le dimanche 07 juillet 2019, Basile Starynkevitch a écrit...

> J'ai oublié de préciser que je ne tiens pas tant que ça à utiliser vmime
> /spécifiquement/. J'ai juste besoin de coder, en C++ ou tout autre language
> compilé sympa (notamment Ocaml, SBCL, Go, Rust ; mais j'ai l'esprit ouvert
> vers autre chose, en restant allergique à Python & PHP), une
> mini-application Web en  GPLv3+ ou mieux, qui envoie du mél en HTML5 -que je
> sais générer- avec des pièces jointes. Probablement dans le style de cet


Java + Spring Framework MVC + Thymeleaf ?
hamster (07/07/2019, 13h00)
Le 07/07/2019 à 08:44, Basile Starynkevitch a écrit :
> C-E: j'ai besoin de faire une déclaration fiscale. C'est urgent
> (pour demain). Chéri, tu peux me retrouver un fichier qui est
> archivé sur ton ordinateur?
> B: Oui bien sûr. Il s'appelle comment ce fichier? :-)
> C-E: Mais je n'en sais rien, mon chéri, tu vois, il apparaissait
> en bas à gauche de mon écran.... :-\
> B: /<soupirs énervés, car mon épouse a tout de même 980 000
> fichiers accumulés sur 25 ans en 46Giga octets.... et bien sûr, je
> ne mets pas mon nez dedans; ses fichiers sont confidentiels ...>/
> C-E: Mais j'ai oublié son nom! Et ça apparaît où, ce nom de
> fichier, sur mon écran?


Donc en gros, quant tu a fait une sauvegarde avec rsync, tu a sauvegardé
une information qui lui est inutile (le nom du fichier) mais tu n'a pas
sauvegardé l'information qui lui est utile : la position dans la
fenetre. C'est donc ta sauvegarde qui est incomplète.

J'aime bien retourner la situation, ca perme de mieux faire ressortir
les problèmes. Imagine que ca soit elle qui ait mis en place un système
de sauvegarde de ton ordi sur le sien. Un système qui copie tes fichiers
avec leur emplacement dans la fenêtre du "file manager" mais pas leur
nom? Tu serais bien embêté ensuite pour les retrouver en ligne de
commande. Ca donnerait une conversation du genre :
- peux me retrouver un fichier qui est archivé sur ton ordinateur?
- Oui bien sûr. Il est placé ou sur l'écran ce fichier ?
- Mais je n'en sais rien, ma chérie, tu vois, il s'appelle "tartempion"
- /<soupirs énervés...>/ mais j'ai besoin d'un emplacement dans la fenêtre !
- Mais j'ai oublié l'emplacement ! Et ça apparaît où, cet emplacement,
dans mon terminal ?

Et bien c'est exactement ce que tu a fait a ton épouse.

> J'ai pensé à faire une application web qui offre les fonctionnalités
> d'un "file manager" graphique distant (via ssh & scp), pour parler
> moderne.


Tant que tu ne sauvegarde pas l'emplacement des fichiers dans la fenetre
du "file manager", elle va avoir une jolie interface web dans laquelle
les fichiers seront alignés par ordre alphabétique et ca ne lui sera
d'aucune utilité. Ca lui fera exactement le meme effet que si on te
renommait tes fichiers avec des noms aléatoires !

> Moi je n'utilise /jamais/ de file manager (car la ligne de commande
> est tellement plus pratique)


Ah ouais, je vois le problème.

En fait c'est plus un problème de psychologie que d'informatique. La
ligne de commande c'est puissant et efficace parce que c'est très
optimisé? pour le fonctionnement d'un ordinateur.

Par contre c'est pas du tout optimisé pour le fonctionnement d'un
cerveau humain. Ca nécessite de connaitre les lignes de commande par
coeur, avec leurs options et beaucoup de rigueur dans la syntaxe. Ca
necessite de connaitre la logique de fonctionnement d'un terminal, avec
caractères spéciaux, astuces pour les échapper, etc? Ca nécessite une
bonne connaissance de l'arborescence des dossiers et des noms de
fichiers. Ca nécessite d'etre a l'aise avec le clavier. Mais ca ne
permet pas d'utiliser les fonctions avancées du cerveau humain, a
commencer par "l'accélération graphique" : reconnaissance de formes,
reconnaissances de symboles, sens de l'orientation, etc?

En gros, il y a 2 types de fonctionnement du cerveau humain. Il y a des
gens dont le cerveau fonctionne préférentiellement de facon
séquentielle. Leurs idées se suivent les unes après les autres selon un
enchainement logique, ils maitrisent la temporalité et le langage avec
aisance, ils aiment bien avoir une procédure qui marche et l'appliquer,
quand ils sont face a un problème compliqué, ils font comme disait
descartes : découper le gros problème en petits problèmes individuels
qu'on résout les uns après les autres. Ces gens la sont a l'aise avec la
ligne de commande. Je pense que tu en fait partie.

Mais il y a aussi des gens dont le cerveau fonctionne préférentiellement
de facon intuitive et globale. Leurs pensée est un magma d'idées
foisonnant dans tous les sens. Les idées ne leur viennent pas selon un
enchainement logique mais au gré d'associations d'idées parfois
surprenantes et parfois farfelues. Ils ont du mal a découper un gros
problème en petits problèmes individuels parce qu'ils ont besoin de la
vue d'ensemble, ils ont besoin d'aborder les choses par la globalité.
Ils maitrisent les topologies mieux que les séquences. Ils n'aiment pas
etres prisonniers d'une procédure mais au contraire ils aiment bien
comprendre ce qu'ils font et savoir pourquoi ils le font. Ils ne sont
pas a l'aise pour s'exprimer parce que ca leur demande de faire l'effort
de simplifier leur pensée arborescente et foisonnante pour la faire
passer par la linéarité séquentielle du langage. Ils trouvent que
repérer le 3e petit dessin en bas a gauche, ca demande tellement moins
d'effort mental que d'activer la fonction "langage" du cerveau pour lire
une chaine de caractères. Ces gens la ne sont pas du tout a l'aise avec
la ligne de commande. Je pense que ta femme en fait partie.

[..]

Je pense qu'une psychothérapeute de ta connaissance pourra t'aider a
creuser ce sujet?

Je m'associe a ta femme pour déplorer le fait qu'en informatique on fait
des interfaces graphiques dans lesquelles la dimension graphique soit
uniquement esthétique et non pas fonctionnelle. Je m'associe a ta femme
pour trouver que les fichiers qui sont brusquement alignés par ordre
alphabétique suite a une mise a jour (ou une sauvegarde), c'est
totalement inacceptable, tout comme serait inacceptable qu'ils soient
renommés aléatoirement suite a une mise a jour.

Je rêve d'un système dans lequel la position du fichier soit un moyen de
l'identifier au meme titre que son nom ou son n° d'inode. Ca veut dire
qu'on retrouve la position du fichier meme si on change de bureau ou de
"file manager", meme si on le copie sur une clef USB, meme si on le
sauvegarde. Et bien sur que quand on fasse ls -l dans un terminal, ca
nous donne le nom du fichier, ses permission, sa date de création et sa
position. Après tout, le nom du fichier est bien conservé dans toutes
ces opérations, alors pourquoi pas la position ? Je pense qu'un tel
fonctionnement nécessiterait que la position du fichier soit enregistrée
dans le système de fichiers lui meme et non pas dans les fichiers de
configuration du bureau ou du "file manager", comme c'est d'ailleurs le
cas pour le nom.
Basile Starynkevitch (07/07/2019, 16h00)
On 7/7/19 11:32 AM, Pierre Malard wrote:
> Bonjour,
> Je ne veux pas m?immiscer dans les scènes de ménages ;-) mais je vais tenter de répondre à la dernière partie sur l?interface de transfert. C?est peut-être par un biais que tu peux résoudre ton problème ; enfin espérons le?
> Nous avons a peu près le même problème sur le réseau dont on s?occupe et je pense qu?on a apporté une réponse aux recherches dans les sauvegardes de façon opérationnelle. Nous sauvegardons le contenu des « home dir » de nos utilisateurs (qui se trouvent sur un serveur sous Linux) offrant un partage NFS/Samba et souhaitions qu?il puissent seuls récupérer leurs sauvegardes simplement sans besoin d?ajouter le moindre outil spécial et quelque soit l?OS sous lequel ils travaillent. Dis nous si cela peu convenir à ton cas.

Oui, probablement. Le point technique est peut-être l'option intr du
montage NFS. Il faut que ma chère et tendre puisse travailler sur ses
fichiers même si le cable Ethernet est coupé (oiu débranché par maladresse).
> Voilà, si j?ai bien compris :
> - le poste de C-E tourne sous Linux (ça simplifie le travail)
> - tu effectue les sauvegardes via « rsync »
> - tu voudrais qu?elle puisse fouiller dans les sauvegardes seule depuis le clicaudrôme de son navigateur de fichiers
> Ça, c?est pour être sûr de bien avoir compris.


Oui  exactement

> Voilà la solution qu?on a adoptée :
> - sauvegardes des données via le paquet « rsnapshot »
> - partage de la racine de sauvegarde en lecture seule via NFS/Samba
> - configuration des postes client pour qu?ils montent automatiquement la racine de sauvegarde au boot
> RSnapShot est juste un paquet habillant RSync pour assurer des sauvegardes incrémentales dont on défini la récurrence (horaire, journalière, hebdomadaire, mensuelle, ?). Il a l?avantage de laisser la possibilité de définir le nombre d?historique à conserver pour chaque pas. Pour nos sauvegardes de « HomeDir », cela fonctionne comme ceci sur la conservation d'historique :
> - Sauvegardes horaires : 1 jour
> - Sauvegardes journalières : 1 semaine
> - Sauvegardes hebdomadaires : 1 mois
> - Sauvegardes mensuelles : 1 an
> - Sauvegardes annuelles : selon espace disponible, si besoin, on efface les plus vielles.
> C?est un peu le principe du « Time Machine » d?Apple sous Mac OS X. D?ailleurs leur système utilise également RSync.


Je vais regarder RSnapShot, merci. Je connaissais Time Machine de nom.
J'ignorais (mais m'en doutais un peu) que c'était du rsync déguisé.

[..]
> Parce que j?ai le même problème chez moi et tout se comporte comme si mes opérateurs (Orange, maintenant Bouygues) filtraient le trafic SMTP sortant.
> PS 2 :
> Un petit clin d??il d?un partenaire étant aussi tombé dans Unix grâce à SunOS à la fin des années 80? et qui n?en est jamais sorti ;-)

A ça fait plaisir de se retrouver entre "vielliards" (façon de parler,
je n'ai que 60 ans mais plus toutes mes dents :-) ... Certaines sont en
titane) ... J'aime bien le coté "anciens combattants" :-) Nostalgie,
nostalgie, quand tu nous tiens.... :-):-D
> Pierre Malard
> « C'est bien plus beau lorsque c'est inutile »
> E Rostand - "Cyrano de Bergerac"
> |\ _,,,---,,_
> /,`.-'`' -. ;-;;,_
> |,4- ) )-,_. ,\ ( `'-'
> '---''(_/--' `-'\_) ?r


Assurément. Mais perl, je n'ai pas connu, sauf quelques scripts de dix
lignes.
Basile Starynkevitch (07/07/2019, 16h40)
On 7/7/19 3:51 PM, Basile Starynkevitch wrote:
> On 7/7/19 11:32 AM, Pierre Malard wrote:
> Oui, probablement. Le point technique est peut-être l'option intr du
> montage NFS. Il faut que ma chère et tendre puisse travailler sur ses
> fichiers même si le cable Ethernet est coupé (oiu débranché par
> maladresse).


Ah, le poids des ans, et la vieillesse..... L'option intr (voir nfs(5)
<http://man7.org/linux/man-pages/man5/nfs.5.html> pour les détails) est
abandonnée depuis le noyau linux 2.6.25... Il y a des jours où je me
sens vieux :-[ C'est dur de vieillir :-)

Pour les vieux comme moi, je pensais (sauf si je suis devenu gâteux, à
mon grand âge :-), c'est à considérer sérieusement ;-) ....) à l'option
intr du montage NFS de SunOS4....

En Linux moderne, j'ai mis dans le /etc/fstab de la machine hermes (sous
Ubuntu 18.04) de ma chère épouse

## rimski est l' ordinateur de Basile bureau rose
## dessus /xtra contient la sauvegarde
rimski:/xtra /Rimski_Xtra nfs nfsvers=3,bg,ro,nolock,soft,fsc

Ca convient, comme remplacement approximatif de feu l'option intr ? Plus
prosaïquement, je cherche un montage NFS qui soit gentil vis à vis des
occasionnels mais peu évitables débranchements intempestifs de câble
Ethernet. Je dois publiquement avouer que ma chère épouse est plus
maniaque que moi de l'aspirateur :-) mais nul n'est parfait.

Librement....
Pierre Malard (08/07/2019, 15h40)
Salut,

Je crois que l?option « soft » est la plus « gentille » effectivement. Par contre, si cela pose problème quand même, tu peux travailler en NFSv4 sur TCP avec une valeur «retrans » plus grande. Il va te falloir lire la section « TRANSPORT METHODS » du man?

Mais, ceci étant, tant que t achète et tendre n?utilisera pas le montage de restauration elle ne devrait pas avoir trop de messages foireux ou de blocages si tu utilise l?option « soft ». Il n?y aura de « NFS time out still trying? » qui tue que si elle va dessus alors que son câble est débranché.

Sinon, l?autre solution serait d?ouvrir un partage CIFS/SMB mais là, cela signifie également l?installationd?un serveur Samba avec toute la légèreté du truc et, question performances, ce n?est pas NFS?

Désolé de ne pas pouvoir t?aider plus.
[..]

Discussions similaires
plus de redirection mail chez Gandi ?

Hebergement sans être connecté chez eux..

Configuration DNS chez gandi

MX Mail secondaire chez Gandi


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 15h49. | Privacy Policy