cerhu > sci.* > sci.chimie

vs the voice pharmaceuti-kids (22/08/2019, 11h34)
slt !

quand on fait évaporer de l'alcool iosopropylique (au bain marie, donc à
100 ° environ), reste-t-il un résidus quelconque ?

parce que .. je ne distille rien, mais je fais évaporer mon DAB mon
huile de cabanis, dissoute dans de l'alcool pour l'extraire de la PLANTE
DE JAH qui a trempé dans l'alcool pendant 30 secondes ...

a votre avis de chimistes, est-ce que je risque de fumer un reste de cet
alcool ?

Bien sur ca ne sent rien et ca ne se voit pas ... c'est de l'alcool
dénaturé, meme pendant l'évaporation ca ne sent pas, donc .. difficile
de deviner la réponse.

Merci les chimistes (en herbe) !

Ne vous inquiettez pas le dab est inoffensif et si je fais ça c'est
uniquement par soucis d'hygiene, parce que fumer des tetes d'épingles de
cabanis pur est surement moins toxique que de s'envoyer la plante
entiere au narguilé ou au chichon.
Bruno (23/08/2019, 08h52)
vs the voice pharmaceuti-kids a pensé très fort :
> slt !
> quand on fait évaporer de l'alcool iosopropylique (au bain marie, donc à 100
> ° environ), reste-t-il un résidus quelconque ?


ben, s'il est pur, il ne reste rien

> parce que .. je ne distille rien, mais je fais évaporer mon DAB mon huile de
> cabanis, dissoute dans de l'alcool pour l'extraire de la PLANTE DE JAH qui a
> trempé dans l'alcool pendant 30 secondes ...


késske c'est le dab ?!
vs the voice pharmaceuti-kids (24/08/2019, 01h39)
Le 23/08/19 à 08:52, Bruno a écrit :
> vs the voice pharmaceuti-kids a pensé très fort :
> ben, s'il est pur, il ne reste rien
> késske c'est le dab ?!


c'est de l'huile, par le chauffement de la matière pour évaporer
l'alcool les cristaux éclatent et se liquéfient, en fait ils libèrent
leur huile;

pour preuve, si on met la matière sous une presse de 20 tonnes et qu'on
chauffe légerement, la meme huile sort de son support, car les cellules
éclatent et liberent leur contenu;

sans presse de 20 tonnes, ce qui compte est de décoller le cristal de sa
matiere pour le récolter et jeter le reste, d'où le lavage à l'alcool
qui le décolle (très drole mais exact) et le chauffage pour évaaporer
l'alcool.

si vraiment tout l'alcool est évaporé il reste la meme huile qu'à la
presse, mais elle aura chauffé un peu plus ... c'est tout bénéfice parce
que ca fait monter le taux de thc et ça tue le taux de cbd, le soporifique.

là où j'ai des doutes c'est .. comment savoir si finalement il ne reste
pas de l'alcool prisonnier de l'huile, est-ce possible ? c'est de
l'huile épaisse, très collante, très épaisse.
Ray_Net (24/08/2019, 11h09)
In article <qjptf2$337$1>, inutile says...
[..]
> qui le décolle (très drole mais exact) et le chauffage pour évaaporer
> l'alcool.
> si vraiment tout l'alcool est évaporé il reste la meme huile qu'à la
> presse, mais elle aura chauffé un peu plus ... c'est tout bénéfice parce
> que ca fait monter le taux de thc et ça tue le taux de cbd, le soporifique.
> là où j'ai des doutes c'est .. comment savoir si finalement il ne reste
> pas de l'alcool prisonnier de l'huile, est-ce possible ? c'est de
> l'huile épaisse, très collante, très épaisse.


Et si tu prenais de la vodka au lieu de l'isopropilique ?
Au moins l'alcool de vodka n'est pas dénaturé.
vs the voice pharmaceuti-kids (24/08/2019, 15h16)
Le 24/08/19 à 11:09, Ray_Net a écrit :
> In article <qjptf27>, inutile says...
> Et si tu prenais de la vodka au lieu de l'isopropilique ?
> Au moins l'alcool de vodka n'est pas dénaturé.


ok mais la vodka c'est de la patate, l'éclusier récolte du 70, 80, 90 *
s'il a bien embrassé le marc (y'a surement un tuto sur yt ..),

les ° ne se traduisent pas en taux de cristaux, toute récolte est unique
au monde, c'est aussi un non-sens tout comme se tromper d'unité de
mesure et meme de base de calcul ou de taux de change ou d'estimation de
la valeur des choses, c'est erratique et autistique, pas cognitif.

ici on remplis son dé à coudre on est fétichiste mais pas givrés on a
pas besoin de se réchauffer on est pas trop près du pole-nord ...

c'etait une question de chimie celle de l'alcool face à une chaleur
juste assez haute pour l'évaporer et le temps de l'évaporer,

en reste-t-il ?
vs the voice pharmaceuti-kids (24/08/2019, 15h19)
Le 24/08/19 à 15:16, vs the voice pharmaceuti-kids a écrit :
[..]
> pas besoin de se réchauffer on est pas trop près du pole-nord  ...
> c'etait une question de chimie celle de l'alcool face à une chaleur
> juste assez haute pour l'évaporer et le temps de l'évaporer,
> en reste-t-il ?

et il est dit dans la définition que le contenu du dab est 100 % des
cristaux liquéfiés, dont les effets ne sont pas qualifiables ni
quantifiables, seule le contenu de la matière est indiqué et pur.
Bruno (26/08/2019, 09h14)
vs the voice pharmaceuti-kids avait soumis l'idée :
[..]
> matiere pour le récolter et jeter le reste, d'où le lavage à l'alcool qui le
> décolle (très drole mais exact) et le chauffage pour évaaporer l'alcool.
> si vraiment tout l'alcool est évaporé il reste la meme huile qu'à la presse,
> mais elle aura chauffé un peu plus ... c'est tout bénéfice parce que ca fait
> monter le taux de thc et ça tue le taux de cbd, le soporifique.
> là où j'ai des doutes c'est .. comment savoir si finalement il ne reste pas
> de l'alcool prisonnier de l'huile, est-ce possible ? c'est de l'huile
> épaisse, très collante, très épaisse.


je n'ai rien compris !
Bruno (26/08/2019, 09h16)
Le 24/08/2019, vs the voice pharmaceuti-kids a supposé :
> Le 24/08/19 à 11:09, Ray_Net a écrit :
> ok mais la vodka c'est de la patate, l'éclusier récolte du 70, 80, 90 * s'il
> a bien embrassé le marc (y'a surement un tuto sur yt ..),
> monde, c'est aussi un non-sens tout comme se tromper d'unité de mesure et
> meme de base de calcul ou de taux de change ou d'estimation de la valeur des
> choses, c'est erratique et autistique, pas cognitif.
> ici on remplis son dé à coudre on est fétichiste mais pas givrés on a pas
> besoin de se réchauffer on est pas trop près du pole-nord ...
> c'etait une question de chimie celle de l'alcool face à une chaleur juste
> assez haute pour l'évaporer et le temps de l'évaporer,
> en reste-t-il ?


tu dis que tu chauffe au bain-marie (soit grosso modo 10°C sous 100°C
dans le milieu chauffé soit 90°C), l'isopropanol s'évapore à 82°C. Donc
il ne reste rien à la fin. Je ne sais pas si il y a formation d'un
azéotrope... lol
Grostruc of tes esprits (26/08/2019, 18h05)
Le 26/08/19 à 09:16, Bruno a écrit :
> tu dis que tu chauffe au bain-marie (soit grosso modo 10°C sous 100°C
> dans le milieu chauffé soit 90°C), l'isopropanol s'évapore à 82°C. Donc
> il ne reste rien à la fin. Je ne sais pas si il y a formation d'un
> azéotrope... lol


non.

mais il y un point de matérialisation, ensuite ça dure encore jusqu'à
sec (mou-collant).

puis ca reste comme ça. du miel dur qui coule.
Bruno (27/08/2019, 08h44)
Grostruc of tes esprits a utilisé son clavier pour écrire :
> Le 26/08/19 à 09:16, Bruno a écrit :
> non.
> mais il y un point de matérialisation, ensuite ça dure encore jusqu'à sec
> (mou-collant).
> puis ca reste comme ça. du miel dur qui coule.


?! donc tu fais macérer quelque chose dans l'isopropanol... quoi ?
Jo Engo (27/08/2019, 10h39)
Le Tue, 27 Aug 2019 08:44:59 +0200, Bruno a écrit :

> ?! donc tu fais macérer quelque chose dans l'isopropanol... quoi ?


Lis le fil, et tu sauras.
Bruno (27/08/2019, 12h00)
Jo Engo a pensé très fort :
> Le Tue, 27 Aug 2019 08:44:59 +0200, Bruno a écrit :
>> ?! donc tu fais macérer quelque chose dans l'isopropanol... quoi ?
>> Lis le fil, et tu sauras.


ce n'est pas clair du tout ! on parle de dab (distributeur automatique
de billets ?)
Jo Engo (27/08/2019, 14h55)
Le Tue, 27 Aug 2019 12:00:52 +0200, Bruno a écrit :

>> Lis le fil, et tu sauras.

> ce n'est pas clair du tout ! on parle de dab (distributeur automatique
> de billets ?)


Il ne te reste plus qu'à lire entièrement le paragraphe (je ne
connaissais pas le terme DAB et je n'en comprend pas non plus le sens
exact)
Bruno (27/08/2019, 15h10)
Il se trouve que Jo Engo a formulé :
> Le Tue, 27 Aug 2019 12:00:52 +0200, Bruno a écrit :
>>> Lis le fil, et tu sauras.

>> ce n'est pas clair du tout ! on parle de dab (distributeur automatique
>> de billets ?)

> Il ne te reste plus qu'à lire entièrement le paragraphe (je ne
> connaissais pas le terme DAB et je n'en comprend pas non plus le sens
> exact)


ben je reprends :"
c'est de l'huile, par le chauffement de la matière pour évaporer
l'alcool les cristaux éclatent et se liquéfient, en fait ils libèrent
leur huile;

pour preuve, si on met la matière sous une presse de 20 tonnes et qu'on
chauffe légerement, la meme huile sort de son support, car les cellules
éclatent et liberent leur contenu;

sans presse de 20 tonnes, ce qui compte est de décoller le cristal de
sa matiere pour le récolter et jeter le reste, d'où le lavage à
l'alcool qui le décolle (très drole mais exact) et le chauffage pour
évaaporer l'alcool.

si vraiment tout l'alcool est évaporé il reste la meme huile qu'à la
presse, mais elle aura chauffé un peu plus ... c'est tout bénéfice
parce que ca fait monter le taux de thc et ça tue le taux de cbd, le
soporifique.

là où j'ai des doutes c'est .. comment savoir si finalement "

je n'y comprends RIEN ! lol
Jo Engo (27/08/2019, 15h23)
Le Tue, 27 Aug 2019 15:10:28 +0200, Bruno a écrit :

> je n'y comprends RIEN ! lol


En fait il s'agit de substances dont il est interdit en France de dire du
bien, même si c'est la stricte vérité.

Discussions similaires
Alcool et grossesse, oui mais l'alcool cuit ?

faire de l'alcool ethylique à 70° à partir d'alcool à 90°

quand l'alcool n'est pas de l'alcool, seulement de l'alcool...

memoire qui s'evapore !


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 19h58. | Privacy Policy