cerhu > rec.* > rec.moto

Isidro W Sherwood II (03/02/2020, 18h41)
"jcfer" a écrit:

> Il a quand même équipé l'arrière d'un pneu plus adéquat à la région :-)


"Oh yeah I was planning on riding on some patchy terrain ..."
Ce pneu en eu pour 5 500 bornes.
Il en est content.

"I do stupid things on an annual basis haha!
....I love riding really really really long distances!" (sic et resic)

Seule petite déception:
Khardung La n'est pas le plus haut col routier du monde.
Pas si loin ils ont plus haut.
Mais une route militaire stratégique sur une frontière en armes.

Route qui n'est pas ouverte à la circulation civile.
yamo' (03/02/2020, 18h52)
Salut,

Le Moustique a tapoté le 29/01/2020 21:06:
> Le 29/01/2020 à 18:20, yamo' a écrit :
>> Une excuse de moins pour les NC;)

> Euh, il me semble qu'il a participé à plusieurs NC (on doit retrouver
> sans mal son pseudo et/ou son nom dans les listes d'inscrits), avec sa
> 125 Sandow, et en se tapant des kilométrages qui feraient peur à
> certains (dont moi)...


Alors, ça devait être une NC entre 2003 et 2016!
Thalie (03/02/2020, 20h34)
Isidro W Sherwood II a présenté l'énoncé suivant :
> L'altitude du panneau: 5 602m est optimiste.
> La "vraie" altitude du col, diffère de celle du panneau.


rhaaa, déjà que dans les Andes j'étais bleue...
Isidro W Sherwood II (04/02/2020, 12h08)
"Thalie" a écrit:

> rhaaa, déjà que dans les Andes j'étais bleue...


Par la route, Colombie ou Ladakh
Pas certain que la moto hyper sportive tournant à 13 000 t/min
soit le véhicule ad-hoc.
Compte tenu, entre autres, des différences culturelles
dans les habitudes routières que nous avons
en Macronistan Occidental face à l'autochtone.

Ébouriffant aussi le trajet par la voie des airs,
dans le temps.

DC3 épave volante, enfin volante ... en Colombie,
De Havilland vintage sur l'Himalaya.
Aucune de ces vénérables reliques n'étant pressurisée,
ces braves aéronefs zigzaguaient entre les parois.
Non seulement en lacets mais aussi yoyotant
brinqueballant de toute la membrure,
car l'air, supposé porteur, semble raréfié,
et pas calme du tout, le long des sommets andins.

En ces lieux, que ce soit par la route ou dans l'air,
le nuancier macronien.ne se décline ainsi:
Pâle: Jusque là ça passe.
Vert.e (de trouille): PUUuut'...
Bleu.e: Privation d'oxygène
un peu tard (du 14 juillet)
pour d'inutiles ou stériles inquiétudes.
vincent (24/02/2020, 21h24)
Isidro W Sherwood II <parasite> wrote:
> "Thalie" a écrit:
>> rhaaa, déjà que dans les Andes j'étais bleue...

> Par la route, Colombie ou Ladakh
> Pas certain que la moto hyper sportive tournant à 13 000 t/min
> soit le véhicule ad-hoc.


Surtout vu son état :)
Ce sont des nids d'autruche, pas de poule qu'il y a
Isidro W Sherwood II (25/02/2020, 11h33)
"vincent" a écrit:

> Isidro W Sherwood II <parasite> wrote:


>> Par la route, Colombie ou Ladakh...


> Surtout vu son état :)
> Ce sont des nids d'autruche, pas de poule qu'il y a


Pas convaincu par l'autruche, oiseau des Andes.

On doit aussi connaitre la taxonomie du trou routier
en montagne.

Le trou débouché, aussi nommé: éboulis,
lorsque la route s'effondre dans le ravin.

¡No pasarán! ¡No anidarán!

Le trou avec fond, toujours rempli d'eau.

Quand la poule y niche, il s'agit d'une poule mouillée.

La surface de la flaque d'eau jaunâtre approche celle de la route.
Aborder le piège sans l'avoir sondé au préalable,
peut occasionner la surprise.

N'oublions pas non plus l'immortel quatrain
décrivant la route de montagne
de la mère ibère des contrées andines:

"Les autocars, en montagne
Souvent culbutent, patatras
Mais c'est surtout en Espagne
Que l'on voit le car en bas"
vincent (25/02/2020, 19h42)
Le 25/02/2020 à 10:33, Isidro W Sherwood II a écrit :
> "vincent"  a écrit:
>> Isidro W Sherwood II <parasite> wrote:
>>> Par la route, Colombie ou Ladakh...

>> Surtout vu son état :)
>> Ce sont des nids d'autruche, pas de poule qu'il y a

> Pas convaincu par l'autruche, oiseau des Andes.


Exact, mais je préfère les autruches aux vautours :)
Isidro W Sherwood II (25/02/2020, 20h28)
"vincent" a précisé:

> Exact, mais je préfère les autruches aux vautours :)


Les locaux andins disent condor.
Le pédant amérindien, distingue l'urubu.
Tout aussi laid mais plus petit.

L'autruche, bien qu'insipide, est comestible.
Cuite, ça va de soi.

J'émets la plus grande réserve pour le vautour.
Même bien cuisiné ou tenaillé par la faim.

Je me garderai donc d'exprimer une préférence
pour l'un ou l'autre grand oiseau.


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 15h32. | Privacy Policy