cerhu > linux.debian.user.french

ajh-valmer (16/02/2020, 14h10)
Je me permets d'envoyer cette info, car il y a du vrai...

Objet : Loi Avia : une arme de censure massive

Chère Madame, cher Monsieur,

Si la loi Avia est définitivement adoptée, tout ce que vous pourrez lire,
écrire et regarder sur les réseaux sociaux sera strictement contrôlé...
... et automatiquement censuré.
L'examen de la loi Avia va reprendre dans 12 jours au Sénat.
Il n'y a pas de temps à perdre.

Pour défendre votre liberté d'expression et d'information, s'il vous plaît,
signez la pétition "Contre la censure généralisée sur Internet" !

La loi Avia obligera les réseaux sociaux à supprimer, en moins de24 heures,
tous les contenus "manifestement illicites"... ou supposés tels.

Et elle contient un mécanisme de "signalement" qui en fera une arme decensure
massive :
- Un média partage un article ou une vidéo sur les réseauxsociaux.

- Un internaute quelconque, qui n'est pas d'accord ou qui est indisposé,
décrète qu'à son avis, c'est un contenu "illicite", et il le"signale" en
cliquant simplement sur un bouton.

- Aussitôt, le compte à rebours est enclenché : les réseaux sociaux ont 24
heures pour traiter la plainte du délateur, sous peine de lourdes sanctions
financières.

Le "signalement", c'est l'outil favori de la bien-pensance, des activistes de
l'indignation permanente et de la délation citoyenne.

Nul doute que les réseaux sociaux en recevront des milliers et des milliers
tous les jours.

Nul doute, non plus, sur le résultat de cette avalanche de "signalements"
impossibles à analyser en 24 heures : pour éviter tout risque de poursuites,
les réseaux sociaux censureront à tour de bras, au moindre signalement, sans
aucun discernement.

Et comme il suffira qu'UNE SEULE PERSONNE "signale" un article ou une vidéo
pour enclencher le compte à rebours de la censure...

... le rouleau compresseur du politiquement correct écrasera tout sur les
réseaux sociaux.

Les débats libres sur des sujets sensibles comme l'immigration et l'islam, la
PMA et la GPA, seront automatiquement filtrés et censurés.

Et toute l'information que vous trouverez sur les réseaux sociaux sera
complètement biaisée.

Contre cette censure généralisée sur Internet, nous devons absolument
défendre, tous ensemble, la liberté d'expression et d'informationdes
Français. Pour cela, s'il vous plaît, signez la pétition !

Dans un pays démocratique comme la France, une atteinte si grave à la liberté
d'expression et d'information, c'est proprement effarant.

Cette fois-ci, le Gouvernement va tellement loin dans la censure, qu'il a
mobilisé contre lui l'ONU, la Commission européenne, la Commission nationale
consultative des droits de l'homme... et même des associations antiracistes
et LGBT.

Cette loi liberticide fait l'unanimité contre elle !
Malgré tout, Emmanuel Macron s'obstine :

Après avoir imposé la loi dite "anti-fake-news" pour contrôler
l'information,...

Après avoir annoncé lors de ses v?ux la possible révision de la loi de 1881,
qui protège jusqu'à présent la liberté de la presse,...

            ... il s'attaque à Internet via les réseaux sociaux, où des médias
indépendants comme Boulevard Voltaire défient la pensée unique.

            Nous devons absolument susciter une gigantesque vague de
protestation dans tout le pays contre la censure généraliséesur Internet,
avant la nouvelle lecture de la loi au Sénat le 26 février 2020.

Et pour mener à bien ce combat essentiel, votre soutien sera déterminant.

Nous avons déjà recueilli plus de 40 000 signatures contre la loiAvia.
Aidez-nous, s'il vous plaît, à doubler ce chiffre !

D'abord, si vous ne l'avez pas encore fait, signez vite la pétition :

Signez la pétition :
[..]
nicolas.patrois (16/02/2020, 15h00)
Le 16/02/2020 13:06:51, ajh-valmer a écrit :

> Je me permets d'envoyer cette info, car il y a du vrai...


> Objet : Loi Avia : une arme de censure massive


[?]

> Signez la pétition :
> [..]


Il n?y a vraiment personne d?autre qu?eux contre cette loi ?

nicolas patrois : pts noir asocial
Dethegeek (16/02/2020, 15h10)
Bonjour,

Non, il n'y a pas qu'eux. La quadrature du net diffuse aussi quelque chose à ce sujet.

[..]

Le 16 février 2020 13:51:17 GMT+01:00, nicolas.patrois a écrit :
[..]
Dethegeek (16/02/2020, 15h40)
Pour alimenter le constat sur la situation de cette loi : [..]

Le 16 février 2020 13:06:51 GMT+01:00, ajh-valmer <ajh.valmer> a écrit :
[..]
Gaëtan Perrier (16/02/2020, 16h20)
Le dimanche 16 février 2020 à 13:51 +0100, nicolas.patrois a écrit :
> Le 16/02/2020 13:06:51, ajh-valmer a écrit :
> > Je me permets d'envoyer cette info, car il y a du vrai...
> > Objet : Loi Avia : une arme de censure massive

> [?]
> > Signez la pétition :
> > [..]

> Il n?y a vraiment personne d?autre qu?eux contre cette loi ?


C'est qui "boulevard-voltaire" ?
k6dedijon (17/02/2020, 08h40)
Bonjour Gaëtan,
Boulevard Voltaire est devenu un torchon depuis la fin 1990 en se faisant le prosélyte de la théorie du complot.

Cassis

----- Mail d'origine -----
De: Gaëtan Perrier <gaetan.perrier>
À: debian-user-french
Envoyé: Sun, 16 Feb 2020 15:17:45 +0100 (CET)
Objet: Re: [HS] Loi Avia : le contrôle tous azimuts, un danger réel de censures

Le dimanche 16 février 2020 à 13:51 +0100, nicolas.patrois a écrit :
> Le 16/02/2020 13:06:51, ajh-valmer a écrit :
> > Je me permets d'envoyer cette info, car il y a du vrai...
> > Objet : Loi Avia : une arme de censure massive

> [?]
> > Signez la pétition :
> > [..]

> Il n?y a vraiment personne d?autre qu?eux contre cette loi ?


C'est qui "boulevard-voltaire" ?

Gaëtan
nicolas.patrois (17/02/2020, 10h10)
Le 17/02/2020 07:38:20, k6dedijon a écrit :

> Bonjour Gaëtan,
> Boulevard Voltaire est devenu un torchon depuis la fin 1990 en se
> faisant le prosélyte de la théorie du complot.


Tu sembles avoir confondu Boulevard Voltaire et le réseau Voltaire (qui, oui, est devenu complotiste vers cette période-là).
Boulevard Voltaire est cependant en gros du même bord politique.

nicolas patrois : pts noir asocial
Philippe (18/02/2020, 15h10)
Bonjour la liste !

la haine étant un sentiment et non un fait, elle ne peut constituer un délit et être traitée par la justice.

L'expression de ce sentiment n'est en revanche pas acceptable dans un organe de presse, en kiosque ou en ligne.

Les éditeurs de presse en ligne, qui utilisent des contenus générés par leurs utilisateurs (UGC —Users Generated Content)
pour leur activité doivent adopter des mesures éditoriales pour empêcher la diffusion de l'expression du sentiment de haine.

C'est l'objet de la loi Avia, quand bien même elle repose sur des considérants biaisés : difficile pour le juge français d'agir sur
l'éditeur dont le modèle économique repose sur la permissivité (permettre à quiconque d'éditer un contenu), puissant et situé
dans un pays étranger.

Paix et amour,

Ph. Gras
Yoann LE BARS (18/02/2020, 19h50)
Salut à tous?!

Le 18/02/2020 à 14:07, Philippe a écrit :
> C'est l'objet de la loi Avia, quand bien même elle repose sur des considérants biaisés : difficile pour le juge français d'agir sur
> l'éditeur dont le modèle économique repose sur la permissivité (permettre à quiconque d'éditer un contenu), puissant et situé
> dans un pays étranger.


Certes, cependant c?est bien le travail du juge que de trancher des cas
difficile, leur formation prend tout cela en compte.

Tout le problème de la loi Avia, c?est que justement, contre toutes les
recommandations qui ont été émises, elle se passe d?un juge. C?est
extrêmement problématique.

À bientôt.
BERTRAND Joel (18/02/2020, 20h10)
Yoann LE BARS a écrit :
> Salut à tous?!
> Le 18/02/2020 à 14:07, Philippe a écrit :
>> C'est l'objet de la loi Avia, quand bien même elle repose sur des considérants biaisés : difficile pour le juge français d'agir sur
>> l'éditeur dont le modèle économique repose sur la permissivité (permettre à quiconque d'éditer un contenu), puissant et situé
>> dans un pays étranger.

> Certes, cependant c?est bien le travail du juge que de trancher des cas
> difficile, leur formation prend tout cela en compte.


Mouarf.

Ça fait plus de dix ans que je défends des gens devant les tribunaux.
Le jour où je trouverai un magistrat connaissant le droit et
l'appliquant, je le ferai empailler. Les seuls, en France, qui le
respectent à peu près, ce sont les magistrats de la juridiction pénale.
Les autres... il faut leur tordre le bras pour que ça arrive.

Pour la petite histoire, je leur balance actuellement dans la figure le
141-3 du code de l'organisation judiciaire histoire d'avoir une simple
mise en état des dossiers ! Sinon, ça passe à la trappe, alors que c'est
le b-a-ba de la procédure.

> Tout le problème de la loi Avia, c?est que justement, contre toutes les
> recommandations qui ont été émises, elle se passe d?un juge. C?est
> extrêmement problématique.


Certes. Mais juste en dessous de la juridiction pénale se trouve la
juridiction administrative en terme de respect du droit. Dans les TJ,
c'est beaucoup, mais lors beaucoup plus aléatoire. J'ai des dossiers
pleins dans lesquels les magistrats des TJ violent ouvertement le code
de procédure avant, pendant et après l'audience, naturellement en toute
impunité parce que pour le leur faire remarquer, il faut se constituer
avec... un avocat du barreau local que vous ne trouverez jamais.

JKB
Yoann LE BARS (18/02/2020, 20h30)
Salut à tous?!

Le 18/02/2020 à 18:56, BERTRAND Joel a écrit :
>     Certes. Mais juste en dessous de la juridiction pénale se trouve la
> juridiction administrative en terme de respect du droit. Dans les TJ,
> c'est beaucoup, mais lors beaucoup plus aléatoire. J'ai des dossiers
> pleins dans lesquels les magistrats des TJ violent ouvertement le code
> de procédure avant, pendant et après l'audience, naturellement en toute
> impunité parce que pour le leur faire remarquer, il faut se constituer
> avec... un avocat du barreau local que vous ne trouverez jamais.


Qu?il y ait des juges incompétents, c?est certain. Que la procédure ne
soit pas toujours respectée, ça l?est également. Au demeurant, est-ce
que ça arrangerait quoique ce soit de se passer définitivement d?un juge
et de s?en remettre à des sociétés privées pour faire appliquer la loi??

Ceci sachant que sur le sujet particulier, à savoir les expressions de
haine, les divers réseaux sociaux ont clairement établis qu?ils ne sont
pas capable de les réguler ? voir les analyses de la Quadrature du net :

[..]
[..]

Donc, le système judiciaire est loin d?être parfait, c?est entendu. La
bonne solution est-elle donc de s?en passer??

Cela dit, cela fera perdre de la pertinence à la profession d?avocat?

À bientôt.
BERTRAND Joel (18/02/2020, 20h40)
Yoann LE BARS a écrit :
> Salut à tous?!
> Le 18/02/2020 à 18:56, BERTRAND Joel a écrit :
> Qu?il y ait des juges incompétents, c?est certain. Que la procédure ne
> soit pas toujours respectée, ça l?est également. Au demeurant, est-ce
> que ça arrangerait quoique ce soit de se passer définitivement d?un juge
> et de s?en remettre à des sociétés privées pour faire appliquer la loi??


Ben, entre nous, c'est kif kif, hein. Seuls ceux qui n'ont pas affaire
à la justice tous les jours peuvent garder quelques illusions. Là, pour
la petite histoire, je suis en train de démerder une situation bien
plantée par un avocat et une cour d'appel (alors que les pièces sont
indiscutables). Problème : la décision a la force de la chose jugée avec
tout ce que ça implique et risque de ruiner plusieurs familles. Au moins
avec une boîte privée, tu n'as pas ce risque.

> Ceci sachant que sur le sujet particulier, à savoir les expressions de
> haine, les divers réseaux sociaux ont clairement établis qu?ils ne sont
> pas capable de les réguler ? voir les analyses de la Quadrature du net :
> [..]
> [..]
> Donc, le système judiciaire est loin d?être parfait, c?est entendu. La
> bonne solution est-elle donc de s?en passer??


Le solution est de rendre les magistrats, parquet comme siège,
responsables devant les électeurs (et directement responsables devant
leurs pairs parce que seul l'état est responsable de leurs actes, charge
à lui de lancer une procédure récusatoire, ce qu'il ne fait quasiment
jamais !).
Philippe (18/02/2020, 21h00)
Salut la liste !

Les juges ont déjà suffisamment de travail pour condamner les gilets jaunes, il faut les soulager un peu.

Bonne soirée,

Ph. Gras
nicolas.patrois (18/02/2020, 21h20)
Le 18/02/2020 19:30:25, BERTRAND Joel a écrit :

> Le solution est de rendre les magistrats, parquet comme siège,
> responsables devant les électeurs (et directement responsables devant
> leurs pairs parce que seul l'état est responsable de leurs actes,
> charge
> à lui de lancer une procédure récusatoire, ce qu'il ne fait quasiment
> jamais !).


Heu, non merci.
Je ne sais pas ce qui est le pire entre des juges responsables devant je nesais trop qui comme aujourd?hui en France et des juges élus par le quidam moyen (on voit ce que ça peut donner aux États-Unis là où c?est appliqué, des juges démagogues).
Privatiser la justice ? Je ne vois pas où serait le progrès.

nicolas patrois : pts noir asocial
Yoann LE BARS (18/02/2020, 21h20)
Salut à tous?!

Le 18/02/2020 à 19:30, BERTRAND Joel a écrit :
>     Ben, entre nous, c'est kif kif, hein. Seuls ceux qui n'ont pas
> affaire à la justice tous les jours peuvent garder quelques illusions.


Est-ce vraiment se bercer d?illusion que d?être conscient que le
système judiciaire n?est pas parfait, mais que de penser que la solution
n?est pas de supprimer purement et simplement le système judiciaire??

> Là, pour la petite histoire, je suis en train de démerder une situation
> bien plantée par un avocat et une cour d'appel (alors que les pièces
> sont indiscutables). Problème : la décision a la force de la chose jugée
> avec tout ce que ça implique et risque de ruiner plusieurs familles. Au
> moins avec une boîte privée, tu n'as pas ce risque.


Avec une entreprise privée, on sait déjà ce qui se passe. Ainsi,
Youtube ne respecte pas le droit d?auteur et élimine des contenus
parfaitement en accord avec la loi, même celle de Californie. Il n?y a
pas de recours, le contenu est immédiatement censuré et le créateur n?a
que ses yeux pour pleurer. C?est utilisé par les /majors/ pour ne même
pas autoriser la moindre citation, ce qui est déjà problématique, mais
également pour censurer tout discours critique ? voir par exemple les
mésaventures de Clément FREZE
([..]) ou de Temps mort
([..]). Dans ces cas, pas de
juge, pas d?avocat, juste de la censure.

Si on demande aux réseaux sociaux de régler eux-mêmes le problème des
messages de haines, on sait pertinemment (de nombreuses expériences vont
dans ce sens) qu?ils ne pourront rien faire d?autre que de supprimer
tout message au moindre signalement et qu?il n?y aura pas de recours.

Bon, au moins, non seulement serait-on débarrassé des juges, mais aussi
des avocats?

>     Le solution est de rendre les magistrats, parquet comme siège,
> responsables devant les électeurs (et directement responsables devant
> leurs pairs parce que seul l'état est responsable de leurs actes, charge
> à lui de lancer une procédure récusatoire, ce qu'il ne fait quasiment
> jamais !).


Ah?! Je constate que la solution proposée n?est pas de se débarrasser
des juges?

Encore une fois, le problème avec la loi Avia, c?est que clairement il
n?y aura pas de recours, fût-il difficile : un signalement vaudra
immédiatement une suppression, pas le moindre avocat ne pourra servir à
quoi que ce soit, et tout discours critique sera extrêmement fragile.

Encore une fois, nous sommes tout à fait d?accord que le système
judiciaire est très imparfait. Cependant, est-ce vraiment une raison
pour instaurer une censure systématique et sans le moindre recours??

À bientôt.

Discussions similaires
nombre réel d'élément dans un contrôle list box

Lagardère s'active tous azimuts

Supprimer sans danger tous les Correctifs de XP ?

Autoroutes autorisées aux vélos ( et pas de danger réel )


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 18h20. | Privacy Policy