cerhu > misc.* > misc.transport.urbain

Tanguy Ortolo (29/04/2020, 09h26)
Le premier ministre français a présenté hier le plan de déconfinement
aux députés. En matière de transports, il est visiblement prévu :

- de limiter les déplacements libres en automobile à 100 km du domicile,
et d'exiger une attestation au-delà ;
- de limiter l'offre ferroviaire longue distance, et de rendre les
réservations obligatoires ;
- de rendre obligatoire le port du masque dans les transports en
commun ;
- de ramener l'offre de transport en commun jusqu'à un niveau proche de
son fonctionnement nominal, tout en limitant sa capacité, de façon à
ce que les voyageurs soient plus espacés.

Il faudrait que je regarde son discours à l'Assemblée, mais j'ai bien
l'impression qu'il n'y a là-dedans rien à propos de vélo. Or, pour avoir
moins de gens dans les transports en commun, il n'y a pas à ma
connaissance que trois éléments de solution, qui devraient être promus
tous ensemble : télétravail, étalement des horaires et vélotaf.
Stéphane CARPENTIER (29/04/2020, 10h33)
Bonjour,

Le 29-04-2020, Tanguy Ortolo <tanguy> a écrit :
[..]
> moins de gens dans les transports en commun, il n'y a pas à ma
> connaissance que trois éléments de solution, qui devraient être promus
> tous ensemble : télétravail, étalement des horaires et vélotaf.


Je ne l'ai pas écouté et je n'ai pas l'intention de l'écouter il est
beaucoup trop long. J'ai cherché un truc à lire dessus mais je n'ai rien
trouvé.

En attendant, des gens qui l'ont vu m'ont dit que maintenant il n'y
aurait plus besoin de dérogation pour sortir de chez soi. Ils m'ont
parlé de déplacement à 100km du domicile mais n'ont pas spécifié la
voiture. J'ai supposé que ça voulait dire que c'était aussi pareil à
vélo et qu'il fallait que je fasse attention à ne pas m'éloigner de
plus de 100km de chez moi.

Maintenant, entre ce que j'ai entendu et les mesures que tu décris, j'ai
l'impression qu'ils ont considéré que les gens à vélo, pieds et autre
trottinette allaient être limités par leurs moyen de transport dans leur
rayon d'action.

Après, ce n'est que mon interprétation, et si certains trouvaient des
textes pour infirmer/confirmer ça m'intéresserait.
kw (29/04/2020, 10h54)
On 29-04-2020, Tanguy Ortolo wrote:
[..]
> moins de gens dans les transports en commun, il n'y a pas à ma
> connaissance que trois éléments de solution, qui devraient être promus
> tous ensemble : télétravail, étalement des horaires et vélotaf.


Il n'a rien dit à propos du vélo, en revanche E.Borne a confirmé à
plusieurs reprises qu'ils aideraient les collectivités à aménager des
pistes. Ca reste de l'incitatif comme d'hab et donc à ceux qui savent
déjà y faire. Tant pis pour ceux qui restent habituellement à la traine...
Tanguy Ortolo (29/04/2020, 11h27)
Stéphane CARPENTIER, 2020-04-29 10:33+0200:
> En attendant, des gens qui l'ont vu m'ont dit que maintenant il n'y
> aurait plus besoin de dérogation pour sortir de chez soi. Ils m'ont
> parlé de déplacement à 100km du domicile mais n'ont pas spécifié la
> voiture. J'ai supposé que ça voulait dire que c'était aussi pareil à
> vélo et qu'il fallait que je fasse attention à ne pas m'éloigner de
> plus de 100km de chez moi.


C'est probable, et ça devrait être pareil en train.

> Maintenant, entre ce que j'ai entendu et les mesures que tu décris, j'ai
> l'impression qu'ils ont considéré que les gens à vélo, pieds et autre
> trottinette allaient être limités par leurs moyen de transport dans leur
> rayon d'action.


Sans doute, je m'inquiétais plutôt du manque de plan pour favoriser le
vélotaf. Idéalement, j'espère que ce sera franchement évoqué lors d'une
adresse aux français, avec quelque chose du genre : « la situation
risque d'être difficile dans les transports en commun, aussi nous
encourageons tous ceux qui le peuvent à se rendre au travail à pied ou à
vélo ». Avec des ordres donnés aux préfets pour faire mettre en place
des pistes cyclables pour cela.
kw (29/04/2020, 11h36)
On 29-04-2020, Tanguy Ortolo wrote:
> Stéphane CARPENTIER, 2020-04-29 10:33+0200:
> C'est probable, et ça devrait être pareil en train.
> vélotaf. Idéalement, j'espère que ce sera franchement évoqué lors d'une
> adresse aux français, avec quelque chose du genre : « la situation
> risque d'être difficile dans les transports en commun, aussi nous
> encourageons tous ceux qui le peuvent à se rendre au travail à pied ou à
> vélo ». Avec des ordres donnés aux préfets pour faire mettre en place
> des pistes cyclables pour cela.


[..]

Je pense qu'on est en train d'assister à une sorte de révolution
énorme et une accélération qui était totalement inimaginable. On est
dans une période qui est totalement inédite, tout le monde du vélo
est complètement ébahi

Pierre Serne... confier par le gouvernement une mission destinée à
favoriser les déplacements à vélo lors du futur déconfinement

Mais pour l'instant la volonté n'est que du côté des collectivités. Dans
ces cas là les préfets ont toujours freinés, à voir si ça change pour
cette occasion ?
Stéphane CARPENTIER (29/04/2020, 12h26)
Le 29-04-2020, Tanguy Ortolo <tanguy> a écrit :
> Sans doute, je m'inquiétais plutôt du manque de plan pour favoriser le
> vélotaf.


Je n'ai pas cherché d'info là-dessus car pour moi le travail à vélo
n'est pas une solution envisagée. Paris est trop nul pour le vélo. Le
vélo c'est pour sortir de Paris, c'est surtout pour ça que j'ai plus
écouté les 100 km en essayant de voir comment ça pouvait s'appliquer à
mon cas.
Stéphane CARPENTIER (29/04/2020, 12h33)
Le 29-04-2020, kw <kaeshiwasa> a écrit :
> [..]
> Je pense qu'on est en train d'assister à une sorte de révolution
> énorme et une accélération qui était totalement inimaginable. On est
> dans une période qui est totalement inédite, tout le monde du vélo
> est complètement ébahi


Je demande à voir. Pour moi, 150km en région parisienne, c'est pas
énorme. C'est grand la région parisienne et il y a plein de pistes
cyclables. Elles sont nulles et squattées par les piétons mais sont là.

L'importance est mise sur Paris et la petite couronne, mais le problème
est que les axes d'améliorations sont à apporter principalement hors de
la petite couronne.
Tanguy Ortolo (29/04/2020, 13h12)
Stéphane CARPENTIER, 2020-04-29 12:26+0200:
> Je n'ai pas cherché d'info là-dessus car pour moi le travail à vélo
> n'est pas une solution envisagée. Paris est trop nul pour le vélo. Le
> vélo c'est pour sortir de Paris, c'est surtout pour ça que j'ai plus
> écouté les 100 km en essayant de voir comment ça pouvait s'appliquer à
> mon cas.


Vous devez vivre dans un univers parallèle alors. Cela fait un moment
que je me déplace à Paris et en Île-de-France à vélo. Il y a dix ans,
j'aurais bien émis cet avis : ce n'est pas terrible, mais ça passe, à
condition d'avoir l'habitude. Aujourd'hui, avec les bidirectionnelles
qui viennent d'être ouvertes, je trouve ça vachement bien au contraire.
On peut et on doit toujours faire mieux évidemment.

Enfin, il y a toujours le métro pour ceux qui préfèrent être serrés et
bien exposés au covid. Et la voiture pour ceux qui aiment faire des
bouchons.
Stéphane CARPENTIER (29/04/2020, 18h25)
Le 29-04-2020, Tanguy Ortolo <tanguy> a écrit :
> Stéphane CARPENTIER, 2020-04-29 12:26+0200:
> Vous devez vivre dans un univers parallèle alors. Cela fait un moment
> que je me déplace à Paris et en Île-de-France à vélo. Il y a dix ans,
> j'aurais bien émis cet avis : ce n'est pas terrible, mais ça passe, à
> condition d'avoir l'habitude. Aujourd'hui, avec les bidirectionnelles
> qui viennent d'être ouvertes, je trouve ça vachement bien au contraire.
> On peut et on doit toujours faire mieux évidemment.


D'abord, les feux trop nombreux, déjà c'est chiant parce que comme
c'est prévu pour les voitures, je n'arrive pas en même temps et je me
les cognes sensiblement tous au rouge. Passer la moitié de son temps à
l'arrêt ça me gonfle, je comprends que ça plaise à certains. Mais vu le
nombre de cyclistes qui grillent allègrement les feux par rapport au
nombre de ceux qui s'arrêtent avec moi, je suis loin d'être le seul à
être gonflé par les feux.

Je ne choisis pas mes déplacements en fonction des pistes cyclables mais
en fonction de l'endroit où je dois aller. Du côté de Barbès/Gare du
nord/gare de l'est, c'est squatté par les piétons, à moins d'être dans
un univers parallèle effectivement. Du côté de la Chapelle, la piste
cyclable, dans un sens, ça passe mais dans l'autre sens, soit c'est
dangereux soit c'est illégal (en gros il y a un créneau d'une dizaines
de secondes quand le bonhomme est rouge) ou alors il faut attendre un
tram pour passer lorsque tous les feux sont rouges mais ça marche pas
toujours.

Et là, pour faire Porte de Clignancourt -- Vélizy il y a trop de points
noirs pour que je l'envisage. Et ce serait beaucoup plus long qu'en
transports en commun. Et il faudrait que je vois pour les vêtements et
pour prendre une douche au boulot.

Quand je veux me promener, je sors de Paris et là, je choisis. Pas
vraiment en fait, de ce que j'ai vu la seule sortie correcte de Paris,
c'est le canal de l'Ourq et une fois que j'en suis sorti je peux enfin
rouler normalement.

Il y a deux ans, en rentrant de vacances, je n'ai pas pu rentrer par le
RER du côté de Dourdan car la voie était cassée et j'ai du rouler pour
rejoindre un arrêt plus proche de paris, c'était juste insupportable.
L'année dernière, du côté de Melun, pour le vélo c'était une blague.

> bien exposés au covid.


On va éviter ce sujet parce que ça va dérailler et ce serait pas pas en
charte.
Tanguy Ortolo (30/04/2020, 11h17)
Tanguy Ortolo, 2020-04-29 09:26+0200 (fr.misc.transport.velo):
> Il faudrait que je regarde son discours à l'Assemblée, mais j'ai bien
> l'impression qu'il n'y a là-dedans rien à propos de vélo. Or, pour avoir
> moins de gens dans les transports en commun, il n'y a pas à ma
> connaissance que trois éléments de solution, qui devraient être promus
> tous ensemble : télétravail, étalement des horaires et vélotaf.


Bon, il y aura finalement quelque chose de prévu : un plan national de
20 millions d'euros pour financer la remise en état des vélos à hauteur
de 50 euros par personne et des places de stationnement temporaires.

La création d'aménagements cyclables et piétonniers temporaires sera
également dispensée d'autorisations préalables, notamment de celle des
Architectes des bâtiments de France.

[..]

Outre le fait que l'investissement de 20 millons d'euros est tout à fait
ridicule dans le budget de crise, je remarque toutefois trois choses
positives :

- il y a enfin quelque chose d'officiel et d'encourageant, même si ça
reste pour le moment plus faible qu'une franche déclaration
explicite : « pour le déconfinement, autant que possible,
déplacez-vous à vélo » ;
- la dispense d'autorisation des ABF est un message très fort qui va
vraiment permettre de mettre en place des aménagements qui étaient
complètement bloqués ;
- on peut espérer un effet cliquet, avec la mise en place
d'infrastructure temporaires, qui après quelques mois seront peut-être
difficiles à enlever et devront alors être pérennisées.
Discussions similaires
En Ile-de-France, bientôt des pistes cyclables « spécial déconfinement »

Réorganisqation des transports à 93 Tremblay-en-France

[Le Monde] En Ile-de-France, les transports s'enfoncent dans la crise


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 14h24. | Privacy Policy