cerhu > comp.sys.* > comp.sys.atari

Francois LE COAT (04/06/2020, 19h15)
Salut,

OL écrit :
> Cela ne t'ai peut être pas venu à l'esprit que tu est le seul que cela a
> intéressé et qui installe des outils de développement sur sa machine,
> peu de monde veut compiler ses logiciels, c'est un truc de Linuxien
> principalement. Ce n'est pas trop un truc de personnes qui achètent une
> console de jeu!


J'aime bien développer sur des machines destinées aux joueurs de jeux
vidéo. Sinon, ça ressemblerait trop à une activité professionnelle.
Jusqu'à présent les consoles n'étaient programmables que par des
professionnels, alors que l'ATARI VCS est ouverte aux amateurs. Il
y a des chances pour qu'une communauté de développeurs ATARI renaisse.

>> Faire fonctionner STonX et ARAnyM sous SunOS et Solaris, pourquoi serais
>> je le seul à l'avoir fait ?

> Sans doute le seul à y voir un intérêt et avoir la machine!


Oui, et je ne regrette pas cette expérience avec STonX et ARAnyM.

> Ah oui là tu m'intéresses, compiler sous Windows Aranym au tout début
> cela n'a pas été trivial, j'y ai passé quelques jours et j'ai misles
> mains dans le camboui (pas attendu que quelqu'un d'autre le fasse à ma
> place), non ce n'est pas trivial car l'outil pour porter Aranym est un
> monstre, il n'est pas simplement fourni comme visual studio, c'est
> quasiment un petit système qui s'installe, il faut vraiment vouloir pour
> installer un tel système, autant sous Linux tout est fourni presque par
> défaut autant là non.


Je le sais bien, car j'ai aussi eu affaire à Cygwin. Mais dire que l'on
peut compiler n'importe quel soft sous GNU/Linux simplement est faux.
Déjà parce que la plupart des distributions GNU/Linux n'installent pas
tous les éléments de développements, et qu'il faut donc les installer.
D'autre part il existe beaucoup de manières différentes pour construire
un logiciel, du classique "./configure;make" au "qmake;make" etc. sans
compter qu'il faut s'y retrouver dans les innombrables bibliothèques.

>> Là je suis d'accord, ça n'est pas un
>> challenge. La VCS n'est pas un "vulgaire PC".

> Bah si


Non. Même si l'on voulait Windows sur VCS, il faudrait l'installer.

>> Là tu parles d'une machine préinstallée avec Windows.

> Mon Linux est un simple PC aussi, il n'était pas dessus je l'ai installé


Le Vaio aussi. J'ai installé Mandriva, Kubuntu et Mageia en double-boot.

>> Le genre de choses qui est connu
>> par 90% des utilisateurs sur la planète. Un Mac n'est pas un "vulgaire
>> PC".

> Si le hard est le même.


Si l'on veut Windows sur un Mac, il faut l'installer.

>> Une Linux Box n'est pas un "vulgaire PC".

> Aussi


Non, car une Linux Box ne fonctionne pas principalement sous Windows.

>> "Vulgaire" veut dire que
>> c'est connu du plus grand nombre. C'est la définition même de Windows.

> Oui ca c'est vrai mais on te parle de hard pas de système.


A quoi bon distinguer les matériels par leur hardware, puisque l'on
parle d'une seule et même architecture de PC. Il y a pourtant une
différence entre un PC, un Mac, un Amiga, un ATARI, même aujourd'hui.
Parce que pour certaines machines, Windows est optionnel. Pas pour le
"vulgaire PC" qui est pré-installé avec Windows et enrichit Microsoft.

> On sait parfaitement pourquoi, pour dire j'ai porté le premier je vous
> suis supérieur ( en fait on aimerait que tu sois le premier pour une
> simple raison c'est que tu l'auras acheté et que tu auras acheté enfin
> de compte un vulgaire PC et que tu ne saura pas quoi trop en faire
> encore moins que tes 3 ou 4 xbox)


Je m'en fous d'être le seul ou le premier sur le coup. Ce qui
m'intéresse c'est de contribuer pour une cause à laquelle je crois.
Je pense qu'une communauté de développement ATARI peut ré-émerger.
Parce que la communauté actuelle des utilisateurs et des développeurs
est beaucoup trop réduite, faute de matériel ATARI. Elle est âgée!
OL (04/06/2020, 21h30)
Salut

J'avoue pour une fois tu ne répond pas des trucs totalement stupides
alors je répond.

> Salut,
> OL écrit :
> J'aime bien développer sur des machines destinées aux joueurs de jeux
> vidéo. Sinon, ça ressemblerait trop à une activité professionnelle.


C'est un choix, pourquoi pas.

> Jusqu'à présent les consoles n'étaient programmables que par des
> professionnels, alors que l'ATARI VCS est ouverte aux amateurs. Il
> y a des chances pour qu'une communauté de développeurs ATARI renaisse.


Non il n'y aura pas cela, car dessus il y aura quoi ? Un Linux comme les
autres, ni plus ni moins ce sera la même chose que ce qui existe déjà,
pas de système maison, rien, alors que des personnes l'utilisent pour
programmer, sans doute, qu'il y ai une communauté spécifique qui fera
autre chose que du Linux, cela ne se fera pas. Il n'y a aucune logique là
dedans.

>>> Faire fonctionner STonX et ARAnyM sous SunOS et Solaris, pourquoi serais
>>> je le seul à l'avoir fait ?

>> Sans doute le seul à y voir un intérêt et avoir la machine!

> Oui, et je ne regrette pas cette expérience avec STonX et ARAnyM.


Tant mieux

>> Je le sais bien, car j'ai aussi eu affaire à Cygwin. Mais dire que l'on

> peut compiler n'importe quel soft sous GNU/Linux simplement est faux.
> Déjà parce que la plupart des distributions GNU/Linux n'installent pas
> tous les éléments de développements, et qu'il faut donc les installer.
> D'autre part il existe beaucoup de manières différentes pour construire
> un logiciel, du classique "./configure;make" au "qmake;make" etc. sans
> compter qu'il faut s'y retrouver dans les innombrables bibliothèques.


Pour Aranym il n'y a pas franchement de librairie particulière de base à
part SDL et l'installation de ce qu'il faut pour compiler c'est fait en
quelques clicks généralement, ceux qui programment ou aime tripatouiller
un peu ont déjà tout installé, les autres de toute façon ne le feront
pas car pas d'intérêt, comme je n'ai pas d'intérêt à tout recompiler
ce qui tourne sur ma machine.

>>> Là je suis d'accord, ça n'est pas un
>>> challenge. La VCS n'est pas un "vulgaire PC".

>> Bah si

> Non. Même si l'on voulait Windows sur VCS, il faudrait l'installer.


Tu es dans l'erreur un PC c'est un certain standard hard, Windows tourne
dessus comme il tourne sur ARM. Un PC n'est pas plus vulgaire avec Windows
que sous autre chose, c'est un PC.

>>> Là tu parles d'une machine préinstallée avec Windows.

>> Mon Linux est un simple PC aussi, il n'était pas dessus je l'ai installé

> Le Vaio aussi. J'ai installé Mandriva, Kubuntu et Mageia en double-boot.


Tout cela ?! Faut croire que Linux n'est pas super de ton point de vu.

> Si l'on veut Windows sur un Mac, il faut l'installer.
> Non, car une Linux Box ne fonctionne pas principalement sous Windows.


Il n'y a pas si longtemps que cela tu nous serinais avec le PC et leur
processeur dyslexique avec le diable Intel et le démon Microsoft,
aujourd'hui ce que je vois c'est que tu t'es assis sur ta ritournelle
maintenant que tu as ton PCMAC. Il n'y a que les idiots qui ne changent
pas d'avis dit t'on, la différence entre ton matériel et le reste du
monde est plus que tenue mais faut garder une certaine supériorité dans
tes propos. Ce que je trouve extra dans tes discours c'est que l'on en
viendrais presque à adorer ce que tu détestes!

> A quoi bon distinguer les matériels par leur hardware, puisque l'on
> parle d'une seule et même architecture de PC. Il y a pourtant une
> différence entre un PC, un Mac, un Amiga, un ATARI, même aujourd'hui.
> Parce que pour certaines machines, Windows est optionnel. Pas pour le
> "vulgaire PC" qui est pré-installé avec Windows et enrichit Microsoft.


Tu peux virer Windows sans aucun soucis, et tant bien même il aurait
encore Windows dessus cela n'a rien de vulgaire qui a un sens péjoratif
marqué, tout au plus pourrait dire un PC grand public et là encore ce
serait faux vu que l''essentiel des softs professionnels tournent dessus.
Bref à part dire un PC sous Windows habituel, je vois mal comment on
pourrait le qualifier.

>> Je m'en fous d'être le seul ou le premier sur le coup. Ce qui

> m'intéresse c'est de contribuer pour une cause à laquelle je crois. C'est bien
> Je pense qu'une communauté de développement ATARI peut ré-émerger.


Elle ne ré-emergera pas avec cette machine pour une simple raison il
faudrait un système spécifique dessus, ou un hard spécifique, ce qui
n'est pas le but.

> Parce que la communauté actuelle des utilisateurs et des développeurs
> est beaucoup trop réduite, faute de matériel ATARI. Elle est âgée !


Oui et alors? Ton PC avec logo Atari, fera tourner un émulateur qui
tourne déjà partout, pas de quoi agréger une communauté. Les seuls
machines qui sont dans l'esprit c'est la firebee et peut être un jours la
vampire.
Pascal Wijsbroek (04/06/2020, 21h30)
Le 04/06/2020 à 19:15, Francois LE COAT a écrit :

> J'aime bien développer sur des machines destinées aux joueurs de jeux
> vidéo.


Il est vrai que tu as une looooongue expérience de... de une machine en
tout. Et tu peux nous rappeler ce que tu as "développé" sur ta PS3 ? Que
je sache tu as juste recompilé un truc que TU n'a pas développé. Sur
lequel TU n'a rien fait d'autre.

> Sinon, ça ressemblerait trop à une activité professionnelle.


Encore la magie de l'autocollant.

> Jusqu'à présent les consoles n'étaient programmables que par des
> professionnels, alors que l'ATARI VCS est ouverte aux amateurs.


Tu as encore oublié de prendre tes cachets pour la mémoire... On a
déjà eu l'intégralité de cette discussion. Tu peux programmer pour la
Xbox One depuis toujours. Avec des vrais outils, un accompagnement et du
support.
[..].

> Il y a des chances pour qu'une communauté de développeurs ATARI renaisse.


Est-ce qu'un jour tu vas répondre à cette simple question : pourquoi ?
Pourquoi une communauté de développeurs Atari renaîtrait ? Puisqu'il
s'agit d'un "vulgaire PC", les développeurs sont déjà sur PC. Avec les
outils disponibles sur PC. De fait, et c'est l'avantage (et c'est bien le
seul), du coup les softs tourneront sur ce PC Atari aussi.

Mais toi tu penses que pas du tout. Que des gars vont saboter
l'intégralité de leur savoir en rendant incompatible leur travail pour
qu'il ne tourne que sur la VCS ? Comment feraient-ils ? Et pourquoi ?
Sachant que tout travail fourni ne tournerait QUE sur 500 machines dans un
premier temps, puis 10 000 ensuite.

C'est une vraie question.

> Même si l'on voulait Windows sur VCS, il faudrait l'installer.


Pour avoir un quelconque environnement sur VCS il faut acheter un disque
dur interne, démonter sa console, et ensuite tu peux installer un OS. Il
est temps de faire une pause car vient le moment du choix de l'OS.

Partant du principe qu'Atari a saboté le boulot en n'installant ni disque
dur ni OS dessus, que crois-tu que vont faire les acheteurs pour
réellement profiter de cette machine ? Pour espérer utiliser leur compte
Steam et la bibliothèque de jeu qui va avec ? Vont-ils installer Linux et
ses 4 jeux 1/2 ou vont-ils installer Windows et la totalité de la
logithèque possible ?
En n'oubliant pas que TOUTES LES DEMOS en otherOS sont faites sous
Windows.

> Si l'on veut Windows sur un Mac, il faut l'installer.


Sauf à acheter son PC en supermarché, il faut installer Windows sur PC
aussi.

> Non, car une Linux Box ne fonctionne pas principalement sous Windows.


C'est quoi une Linux Box ? ? ?

> Parce que pour certaines machines, Windows est optionnel. Pas pour le
> "vulgaire PC" qui est pré-installé avec Windows et enrichit Microsoft.


Donc "vulgaire PC" vient encore de changer de définition. "vulgaire"
c'est le mot qui désigne Windows. Je le note mais ton dictionnaire va
connaître quelques mise à jour.

> Je m'en fous d'être le seul ou le premier sur le coup.


Le fait que tu cites toujours tes exploits passés/présents/à venir ne
plaide pas en ta faveur.

> Ce qui
> m'intéresse c'est de contribuer pour une cause à laquelle je crois.


Acheter un ordinateur, même avec un autocollant Atari, n'est EN AUCUNE
FAÇON une cause.
"J'ai été au supermarché acheter des petits pois et une VCS, c'est pour
la cause".

Hahaha. Que tu es con sans déconner ! Une cause !

> Je pense qu'une communauté de développement ATARI peut ré-émerger.


Vu que c'est un PC, cette communauté existe déjà. Je repose la question
: qu'est ce qui pourrait motiver un quelconque développeur à se
concentrer sur cette machine puisqu'elle n'a AUCUNE SPÉCIFICITÉ ?
Son OS natif c'est Linux, son environnement de développement c'est Unity,
et son Other OS par définition ne sera pas identique d'un acheteur à
l'autre.

Tiens soyons concrets. Quand tu as une VCS tu as en fait deux machines
séparées.

Soit tu développes pour AtariOS, auquel cas le cahier des charges est
défini par Atari et va très logiquement se concentrer sur les capacités
natives de la machines. Donc tout logiciel développé en AtariOS doit :
- Tourner dans 4Go de Ram
- Tourner sans clavier et sans souris (ou en option non obligatoire)
- Se piloter à la manette
- Occuper moins de 8Go de stockage au total (et sans doute moins)
- Etc. etc. On peut ajouter la façon de quitter le logiciel qui doit
rendre la main à l'OS, et d'autres subtilités inhérente au store, et
les obligations graphiques (icone, charte, etc.)

Soit tu développe pour OtherOS. Et là bonne chance car il n'y a plus de
cohérence ni centralisation. C'est une machine standard qui répond aux
impératifs de l'OS que tu as installé.
Mettons que toi tu veuilles diffuser Aranym (pour ton plan hyper secret
qui consiste à le diffuser avec Eureka vu que tu ne saura toujours pas le
recompiler). Bon, tu fais comment ?
Déjà l'aspect sympa c'est que tu n'a rien à faire en fait. Tu n'a que
de l'emballage à inventer.
"Aranym pour Linux, compatible VCS"
"Aranym pour Windows, compatible VCS"
"Aranym pour Mac, compatible VCS"
"Aranym pour Android, compatible VCS"

En espérant que "la communauté Atari VCS" tombe sur ta page. Eh oui
parce que faute d'OtherOS par défaut, tu n'a AUCUN MOYEN de centraliser
les éventuels développements pour VCS. Aucun.

Là un individu normal dirait "oui mais ça ne sert à rien de centraliser
puisque quand on installe un OS, on le fait parce qu'on a envie d'utiliser
les logiciels qui tournent dessus". Et pouf : l'intérêt de la VCS en
OtherOS vient une fois de plus de retomber comme un soufflé.

On peut tourner le problème dans tous les sens, l'OtherOS est un gadget,
il n'est pas fédérateur par nature car chacun y installera sa distrib
préférée, et il n'y aura donc JAMAIS JAMAIS JAMAIS de communauté VCS
car elle ne peut pas exister.

Alors oui ce qui risque de se passer c'est qu'un gugusse va bien pondre un
enième fork d'Ubuntu en préinstallant les drivers et outils spécifiques
à la console. Admettons. Mais...
Mais ça ne change pas grand chose au final. D'abord parce que le store
sera celui de l'OS et pas celui d'Atari, ensuite parce que tout le monde
ne l'installera pas par défaut (soit par ignorance de son existence, soit
parce que "cette version de Linux c'est du caca", soit parce que Windows
c'est quand même l'idéal pour jouer à Fortnite.

> Parce que la communauté actuelle des utilisateurs et des développeurs
> est beaucoup trop réduite, faute de matériel ATARI.


La communauté historique Atari est déjà passé à du matos plus actuel.
Même toi. Et migrer d'un PC vers un autre PC revient au début de ce
message : pourquoi ?

> Elle est âgée !


Ah par contre si tu promet qu'utiliser une console Atari VCS fait
rajeunir, là ça peut intéresser du monde. Essaye aussi l'extension de
pénis, ça risque de créer des vocations !
pehache (04/06/2020, 23h38)
Le 04/06/2020 à 21:30, Pascal Wijsbroek a écrit :
> Alors oui ce qui risque de se passer c'est qu'un gugusse va bien pondre
> un enième fork d'Ubuntu en préinstallant les drivers et outils
> spécifiques à la console. Admettons. Mais...


Il n'y a pas grand-chose à admettre en fait : la VCS étant un PC
standard qui utilise des composants courants, il est à peu près certain
qu'une release récente d'Ubuntu contient déjà tous les drivers qu'il
faut pour s'installer sans souci.

De plus les démos précédentes montraient dans les menus du store des
options d'installation pour OtherOS, dont Windows et Ubuntu. Donc un
singe arrivera à installer Ubuntu.
pehache (05/06/2020, 00h10)
Le 04/06/2020 à 19:15, Francois LE COAT a écrit :
>> Cela ne t'ai peut être pas venu à l'esprit que tu est le seul que cela
>> a intéressé et qui installe des outils de développement sur sa
>> machine, peu de monde veut compiler ses logiciels, c'est un truc de
>> Linuxien principalement. Ce n'est pas trop un truc de personnes qui
>> achètent une console de jeu!

> J'aime bien développer sur des machines destinées aux joueurs de jeux
> vidéo.


Fake news, tu n'as jamais rien développé sur une quelconque machine de
ce genre : tu as compilé Aranym sur la PS3 en demandant de l'aide à
gauche et à droite, mais ça ne s'appelle pas "développer".

> Jusqu'à présent les consoles n'étaient programmables que par des
> professionnels,


Fake news : non seulement n'importe qui peut développer pour la xBox
comme l'a dit Pascal, mais surtout un détail t'échappe : en 2020 la
support de jeu le plus répandu, et de TRÈS TRÈS loin, c'est le
smartphone. Et n'importe qui peut développer pour Android ou iOS. Bref,
tu retardes de 20 ans.

> alors que l'ATARI VCS est ouverte aux amateurs. Il
> y a des chances pour qu'une communauté de développeurs ATARI renaisse.


A peu près autant de chances que les Beatles se reforment, c'est dire...

>> Je le sais bien, car j'ai aussi eu affaire à Cygwin. Mais dire que l'on

> peut compiler n'importe quel soft sous GNU/Linux simplement est faux.
> Déjà parce que la plupart des distributions GNU/Linux n'installent pas
> tous les éléments de développements, et qu'il faut donc les installer.


Ce qui se résume au pire à quelques "sudo apt install xxx"... Whaou,
super compliqué !

> D'autre part il existe beaucoup de manières différentes pour construire
> un logiciel, du classique "./configure;make" au "qmake;make" etc.


Ho là là que c'est compliqué, mon Dieu ! Et puis ce n'est pas comme si
c'était la plupart du temps indiqué dans le README de compilation du
logiciel ou comme si Linux était la cible principale de l'essentiel des
logiciels qu'on trouve sous forme de sources, hein...

> sans
> compter qu'il faut s'y retrouver dans les innombrables bibliothèques.


Pfffou, à côté de ça l'escalade du K2 c'est de la rigolade !

>>> Là je suis d'accord, ça n'est pas un
>>> challenge. La VCS n'est pas un "vulgaire PC".

>> Bah si

> Non. Même si l'on voulait Windows sur VCS, il faudrait l'installer.


Oui, comme sur plein d'autres PC vendus sans OS ou sans Windows.

>>> Le genre de choses qui est connu
>>> par 90% des utilisateurs sur la planète. Un Mac n'est pas un "vulgaire
>>> PC".

>> Si le hard est le même.

> Si l'on veut Windows sur un Mac, il faut l'installer.


Le monsieur te dit : "le hardware est le même", merci de ne pas répondre
à côté.

>>> Une Linux Box n'est pas un "vulgaire PC".

>> Aussi
> > Non, car une Linux Box ne fonctionne pas principalement sous Windows.


Ca reste un PC quand même.

>>> "Vulgaire" veut dire que
>>> c'est connu du plus grand nombre. C'est la définition même de Windows.

>> Oui ca c'est vrai mais on te parle de hard pas de système.

> A quoi bon distinguer les matériels par leur hardware,


Euh, parce que ça va de soi, tout simplement.

> puisque l'on
> parle d'une seule et même architecture de PC.


C'est ce qu'on dit : il n'y a pas de différence.

> Il y a pourtant une
> différence entre un PC, un Mac,


Un Mac est un modèle de PC x86 parmi d'autres.

> un Amiga, un ATARI, même aujourd'hui.


Un Amiga n'était pas un PC x86, le ST non plus. La VCS est un PC x86,
même si ça te fait mal au cul de l'admettre.

Ca peut se comprendre que tu aies du mal, après tant d'années à conchier
l'architecture x86, qui devient subitement valable à tes yeux parce
qu'Atari l'a choisie. Du coup il faut absolument que tu trouves
absolument une parade pour ne pas être pris de vertige face au vide
abyssal quand tu te retournes sur toi-même.

Tu dois être un régal pour un psy...

> Parce que pour certaines machines, Windows est optionnel. Pas pour le
> "vulgaire PC" qui est pré-installé avec Windows et enrichit Microsoft.


Donc une station de travail Dell à 30000¤ avec 512Go de RAM, un Xeon,
4To de SSD, c'est un "vulgaire PC" parce qu'elle est livrée avec Windows ?

Mais que tu es con sans déconner...
Francois LE COAT (05/06/2020, 00h22)
Salut,

OL écrit :
>> Je m'en fous d'être le seul ou le premier sur le coup. Ce qui
>> m'intéresse c'est de contribuer pour une cause à laquelle je crois.

> C'est bien


La console ATARI VCS est conçue pour être largement diffusée. Elle
n'est vraiment pas chère pour une machine qui est en plus un
ordinateur. Elle a pour but y-compris de se vendre dans des pays
émergents, pour des publics qui ne sont pas favorisés, sans forcément
que l'utilisateur doive avoir une carte bleue et un compte bancaire.
Pour que beaucoup de gens, qui n'ont pas forcément d'adresse, de
pièce d'identité, puissent quand même commercer via la console, et
éventuellement faire des affaires. Dans ces pays, le seul recours
actuel est le payement par téléphone. ATARI propose mieux.

>> Je pense qu'une communauté de développement ATARI peut ré-émerger.

> Elle ne ré-emergera pas avec cette machine pour une simple raison il
> faudrait un système spécifique dessus, ou un hard spécifique, ce qui
> n'est pas le but.


Les ventes de la console toucheront beaucoup plus de gens à travers
le monde, que le marché habituel des consoles et des ordinateurs. La
spécificité n'est ni dans le hardware, ni dans le software. Elle
est dans la large population à laquelle elle s'adresse. C'est ce
qui est intéressant. C'est un défi, car ATARI n'a rien proposé depuis
longtemps. Il lui reste sa notoriété dans le monde, qui peut beaucoup
aider, et rassurer les clients. C'est d'ailleurs ce qui a permis
que la VCS voit le jour ... La notoriété d'ATARI.

>> Parce que la communauté actuelle des utilisateurs et des développeurs
>> est beaucoup trop réduite, faute de matériel ATARI. Elle est âgée !

> Oui et alors? Ton PC avec logo Atari, fera tourner un émulateur qui
> tourne déjà partout, pas de quoi agréger une communauté. Les seuls
> machines qui sont dans l'esprit c'est la firebee et peut être un jours
> la vampire.


Les machines dont tu parles ne sont produites qu'en très petite série.
Les gens qui savent encore les programmer et les utiliser sont peu
nombreux, et d'un âge certain. C'est à dire que si ça n'est pas la
firme qui relance un marché, le phénomène du rétro-computing mourra
avec la disparition des nostalgiques, ce qui se fait déjà sentir ...
pehache (05/06/2020, 01h10)
Le 05/06/2020 à 00:22, Francois LE COAT a écrit :
> Salut,
> OL écrit :
> La console ATARI VCS est conçue pour être largement diffusée. Elle
> n'est vraiment pas chère pour une machine qui est en plus un
> ordinateur. Elle a pour but y-compris de se vendre dans des pays
> émergents, pour des publics qui ne sont pas favorisés, sans forcément
> que l'utilisateur doive avoir une carte bleue et un compte bancaire.
> Pour que beaucoup de gens, qui n'ont pas forcément d'adresse, de
> pièce d'identité, puissent quand même commercer via la console, et
> éventuellement faire des affaires. Dans ces pays, le seul recours
> actuel est le payement par téléphone. ATARI propose mieux.


Mais bien sûr... Les gens dans les pays émergents qui n'ont pas de
compte bancaire, voire pas d'adresse, ont bien évidemment 300$ à mettre
dans une console de jeu, ou 500$ en l'équipant comme un ordinateur.
C'est clair, ils n'attendaient même que ça d'avoir une VCS à utiliser
dans leur cabane parfois sans électricité, tant ils n'ont pas de soucis
au quotidien genre arriver à acheter à bouffer, habiller les enfants...

Là c'est au-delà de la connerie la plus extrême d'être autant à côté de
ses pompes.

> Les machines dont tu parles ne sont produites qu'en très petite série.
> Les gens qui savent encore les programmer et les utiliser sont peu
> nombreux, et d'un âge certain. C'est à dire que si ça n'est pas la
> firme qui relance un marché, le phénomène du rétro-computing mourra
> avec la disparition des nostalgiques, ce qui se fait déjà sentir ...


Donc pour relancer le rétro-computing il faut sortir du matériel neuf et
moderne... Piiiiinnnn-Pooooonnnn....
Pascal Wijsbroek (05/06/2020, 10h34)
Le 05/06/2020 à 00:22, Francois LE COAT a écrit :

> La console ATARI VCS est conçue pour être largement diffusée.


C'est quoi pour toi "largement diffusée" ? Parce que les chiffres
annoncés pour la construction de la machine ne permettent absolument pas
de parler de "large diffusion".

Le truc c'est que la trésorerie de la firme a l'air exsangue. Et ça ne
va pas s'arranger avec le paiement du procès à Rob. Atari n'a même pas
été au jugement, du coup ils ne se sont pas défendus. Du coup ils vont
devoir payer. Du coup... Il vont devoir attendre que les premiers
exemplaires se vendent pour espérer se refaire et produire d'autres
machines.

> Elle
> n'est vraiment pas chère pour une machine qui est en plus un
> ordinateur.


En fait non. Je viens de créer un ordi plus ou moins équivalent sur
materiel.net. Avec une alim semi-modulaire, un boitier mini atx pas
dégueu, 8Go de mémoire, un processeur AMD 4 coeurs + carte graphique
Vega, et un SSD de 120Go.
Soit une machine un chouia mieux dotée que la VCS. Avec 2 sorties
vidéos, 4 ports USB3, la mémoire est en dual channel.

Total : 332 euros.
[..]

La VCS est plus chère.

> Elle a pour but y-compris de se vendre dans des pays
> émergents, pour des publics qui ne sont pas favorisés, sans forcément
> que l'utilisateur doive avoir une carte bleue et un compte bancaire.


N'importe quoi... Tu confonds le projet cryptomonnaie et le projet
AtariVCS.

Je veux bien que tu m'explique comment des publics "défavorisés"
achèteraient un tel bien de consommation sans compte bancaire. En
troquant contre des poules ? En échangeant contre leur premier enfant ?

Et je vais rapidement passer sur le fait que les gens dont tu parles ont
d'autres priorités que de s'acheter une console de jeu. Surtout à ce
prix là. Si un jour tu daignes te renseigner sur les conditions de vie
des populations émergentes, tu envisageras que ta petite condition de
bourgeois vissé sur son fauteuil devant son ordinateur n'est pas la
norme. Et que là ou tu cherches du confort et de quoi satisfaire ta
glande du plaisir, d'autres veulent simplement survivre. Et pas en jouant
sur une console.

Et de toute façon c'est des conneries. Atari n'a JAMAIS prévu de vendre
ses consoles contre des poules ou des enfants. C'est le fumeux projet
"cryptomonnaie" qui est concerné, et qui vise à permettre à des gens
n'ayant pas de compte bancaire de réaliser quand même des transactions.

Ce qui est tout aussi condamnable, ça revient à approuver le capitalisme
dans sa forme la plus abjecte. En créant un marché transactionnel chez
des gens qui veulent simplement de quoi boire et manger chaque jour.

Tu es un crétin.

> Les ventes de la console toucheront beaucoup plus de gens à travers
> le monde, que le marché habituel des consoles et des ordinateurs.


En vertu de quoi ? Parce qu'il y a écrit "Atari" dessus ? Tu délires
complètement.

> La spécificité n'est ni dans le hardware, ni dans le software.


Allons bon !

> Elle est dans la large population à laquelle elle s'adresse.


Heureusement que tu es là pour nous expliquer la vie. Donc jusqu'à
présent les concurrents que sont Sony, Nintendo, et Microsoft ont
"oublié" de s'adresser à une large population. Ils sont pépouze chez
eux en oubliant de vendre leurs consoles. Et Atari arrive et déclare "eh
les gars, on va vendre la console à plus de gens, c'est la clé du
succès ! Et on a trouvé une idée de génie : on va se faire payer en
poules !"

Je vais ranger ça à côté de ta quadriphonie, on te le ressortira à
l'occasion.

> Il lui reste sa notoriété dans le monde, qui peut beaucoup
> aider, et rassurer les clients.


Yep. Notoriété INTÉGRALEMENT bâtie sur le jeu vidéo. Ce qui tombe
bien vu que c'est une console. Et pas un ordinateur.

> C'est d'ailleurs ce qui a permis
> que la VCS voit le jour ... La notoriété d'ATARI.


Oui. C'est pour ça que la marque a repris ce nom. Ils ont arraché les
dents en or de la marque originale.

> le phénomène du rétro-computing mourra
> avec la disparition des nostalgiques, ce qui se fait déjà sentir ...


N'importe quoi... C'est exactement le contraire qui se passe. Et je
t'invite à te relire et à comprendre en quoi tes propos sont stupides.
La nostalgie dans le jeu vidéo ne peut pas disparaître, et ne peut au
contraire qu'augmenter. C'est mécanique. Plus le temps passe, plus il y a
de génération qui ont connu le jeu vidéo.
Le retro-gaming est donc tout simplement l'amour des jeux qu'on a connu
quand on était petit.

Donc -> Non seulement le rétro-gaming ne disparaîtra jamais, mais il va
au contraire s'amplifier. Ce qui ce fait RÉELLEMENT sentir. Tu crois que
le rétro-gaming se limite à Pacman ?

Un gugusse de 40 ans (donc la génération après la notre) a joué à la
Snes enfant. Pas à Pacman
Francois LE COAT (05/06/2020, 12h00)
Salut,

Pascal écrit :
> Ce qui est tout aussi condamnable, ça revient à approuver le capitalisme
> dans sa forme la plus abjecte. En créant un marché transactionnel chez
> des gens qui veulent simplement de quoi boire et manger chaque jour.
> Tu es un crétin.


Ça n'est pas moi qui présente l'ATARI VCS comme cela, mais Frédéric
Chesnais, qui travaille et fait du commerce avec les pays émergents.

Sais-tu qu'il y a des studios de jeux vidéo qui existent en Afrique ?

*Le jeu vidéo boosté par le confinement*
France 24 le 26/06/2020

Plus de quatre millions de jeux vendus, les ventes de consoles en hausse
de 140% ... Alors que le monde de la culture est à la peine, un secteur
semble lui en pleine forme face à la crise sanitaire mondiale, le jeu
vidéo ! Louise Dupont reçoit Olivier Madiba, fondateur de Kiro?o games,
le premier studio de jeux vidéos en Afrique, et Mathias Gregoire,
directeur artistique 3D chez Amplitude studios en France.

<https://www.youtube.com/watch?v=0s41My3a0Rw>

Tu as Pascal une conception misérabiliste de pays que tu ne connais pas.

ATARIstiquement vôtre =)
Pascal Wijsbroek (05/06/2020, 12h26)
Le 05/06/2020 à 12:00, Francois LE COAT a écrit :

> Ça n'est pas moi qui présente l'ATARI VCS comme cela, mais Frédéric
> Chesnais, qui travaille et fait du commerce avec les pays émergents.


N'importe quoi...

> Sais-tu qu'il y a des studios de jeux vidéo qui existent en Afrique ?


Oui et ?

> Tu as Pascal une conception misérabiliste de pays que tu ne connais pas.


L'Afrique n'est pas un pays. Putain tu es médiocre en tout...
Francois LE COAT (05/06/2020, 12h30)
Salut,

Pascal écrit :
>> Tu as Pascal une conception misérabiliste de pays que tu ne connais pas.

> L'Afrique n'est pas un pays. Putain tu es médiocre en tout...


Je parle de plusieurs pays, là en l?occurrence du Cameroun, tu connais ?

ATARIstiquement vôtre =)
Pascal Wijsbroek (05/06/2020, 13h32)
Le 05/06/2020 à 12:30, Francois LE COAT a écrit :

> Je parle de plusieurs pays, là en l?occurrence du Cameroun, tu connais ?


Euh oui. C'est quoi le rapport avec la VCS déjà ? Tu vas nous pondre un
cours de géopolitique aussi pertinent que tes autres prédictions
grotesques sur la VCS ?

La VCS sera vendue sur le sol américain. Pas au Cameroun, pas sur
Jupiter. Donc déjà aspect "émergent" on a fait mieux.

Ce dont parlait Chesnais (et c'était de toute façon une connerie)
n'avait RIEN A VOIR avec la VCS, il parlait de sa cryptomonnaie en
expliquant que ça "pourrait" servir aux pays émergent qui n'ont pas de
moyen de dépenser du blé via les banques traditionnelles.
Un truc qui t'aura sans doute échappé, c'est que depuis ils se sont
plutôt concentré sur les casinos. Donc les pays émergents peuvent bien
crever, c'est pas le problème d'Atari. Et ça n'a rien à voir avec la
VCS.
Francois LE COAT (05/06/2020, 20h20)
Salut,

Pascal écrit :
>> Je parle de plusieurs pays, là en l?occurrence du Cameroun, tu connais ?

> Euh oui. C'est quoi le rapport avec la VCS déjà ? Tu vas nouspondre un
> cours de géopolitique aussi pertinent que tes autres prédictions
> grotesques sur la VCS ?


Le lien avec la VCS est que Frédéric Chesnais voyage. Il connait les
pays du sud. Ce que produit ATARI concerne aussi ces pays. Même la VCS.

> La VCS sera vendue sur le sol américain. Pas au Cameroun, pas sur
> Jupiter. Donc déjà aspect "émergent" on a fait mieux.


La console VCS sera d'abord lancée aux USA. C'est un grand marché,
qui va permettre de rentabiliser l'investissement de ATARI. Mais
ensuite la VCS est amenée à être distribuée dans le monde entier,
dans la mesure où elle aura du succès aux USA.

> Ce dont parlait Chesnais (et c'était de toute façon une connerie)
> n'avait RIEN A VOIR avec la VCS, il parlait de sa cryptomonnaie en
> expliquant que ça "pourrait" servir aux pays émergent qui n'ont pas de
> moyen de dépenser du blé via les banques traditionnelles.


Tu n'as pas bien compris tout ce que dit Frédéric Chesnais. Il explique
pourtant que le seul moyen de payement électronique populaire dans les
pays émergents est le téléphone mobile. C'est pour dire que la console
ATARI VCS doit aussi servir à faire des transactions financières.

> Un truc qui t'aura sans doute échappé, c'est que depuis ils se sont
> plutôt concentré sur les casinos. Donc les pays émergents peuvent bien
> crever, c'est pas le problème d'Atari. Et ça n'a rien à voir avec la VCS.


Pas du tout ! Les jeux de casino avec de l'argent ne sont disponibles
que dans certains pays. Ces jeux ne concernent pas le monde entier.
Alors que la console VCS autorisera des moyens de payement partout, même
si l'acquéreur n'a pas de carte bleue, pour le jeu et le commerce en
ligne. La constitution d'un profil d'acheteur et vendeur ne passera pas
nécessairement par des coordonnées bancaires. C'est ce que j'aicompris.

ATARIstiquement vôtre =)
Pascal Wijsbroek (05/06/2020, 21h34)
Le 05/06/2020 à 20:20, Francois LE COAT a écrit :

> Le lien avec la VCS est que Frédéric Chesnais voyage.


Tu comptes détailler ou c'est juste pour dire n'importe quoi ?

> Il connait les pays du sud.


Oui et ? C'est quoi LE RAPPORT AVEC LA VCS ?

> Ce que produit ATARI concerne aussi ces pays. Même la VCS.


Tu comptes expliquer ou tu attends que de la fumée te permette de
t'échapper en ricanant ?

> La console VCS sera d'abord lancée aux USA.


Donc pas au Cameroun. Qui n'est sur *aucune* feuille de route d'aucun
document d'Atari.

> C'est un grand marché,


Oui, sauf que la quantité de consoles produite n'a aucun rapport avec la
taille potentielle de ce marché.

> qui va permettre de rentabiliser l'investissement de ATARI.


Qui va *peut-être* permettre de rentabiliser. Et si ça n'est pas le cas
ils remballeront le mousseux et les verres en plastique. Et ils
refermeront cette douloureuse parenthèse qui aura enfoncé un clou de
plus dans le cercueil de la marque.

> Mais
> ensuite la VCS est amenée à être distribuée dans le monde entier,
> dans la mesure où elle aura du succès aux USA.


Oui. Dans le monde entier. Ou tu as vu que le continent africain serait
privilégié ?

> Tu n'as pas bien compris tout ce que dit Frédéric Chesnais. Il explique
> pourtant que le seul moyen de payement électronique populaire dans les
> pays émergents est le téléphone mobile.


Jusque là j'avais parfaitement compris.

> C'est pour dire que la console
> ATARI VCS doit aussi servir à faire des transactions financières.


Ahhhhh, je pensais qu'on parlait de ce qu'il avait dit. Pas ce qu'il avait
secrètement pensé pendant l'interview. Comme je n'ai pas le module de
lecture de la pensée je n'avais pas accès à cette information.

Tu vas bien évidemment expliquer comment une console de jeu va pouvoir
servir à faire des transactions financières, ça va intéresser du
monde.
Surtout pour arriver à payer les softs dans l'AtariOS, ainsi qu'Antstream
et le reste.

On est bien d'accord : tu es passé en mode délire total, exactement
comme à l'époque de la quadriphonie sur la console. A l'époque tu
tordais les lois de la physique, mais là tu fais encore mieux : tu tords
les lois de la finance.

> Pas du tout ! Les jeux de casino avec de l'argent ne sont disponibles
> que dans certains pays.


Ouiiiii. Et c'est pourquoi ils ont lancé leur cryptomonnaie. Tu fais le
lien ou tu veux une petite flèche pour relier les deux éléments.

> Alors que la console VCS autorisera des moyens de payement partout, même
> si l'acquéreur n'a pas de carte bleue, pour le jeu et le commerce en
> ligne.


Tu es bien en mode "quadriphonie magique". Donc il va y avoir un port pour
introduire une poule vivante en guise de paiement ? Plus sérieusement :
ils vont faire comment du coup ?

> La constitution d'un profil d'acheteur et vendeur ne passera pas
> nécessairement par des coordonnées bancaires. C'est ce que j'ai compris.


Comme la quadriphonie donc. Tu expliques le principe des transactions sans
coordonnées bancaires ?
Francois LE COAT (05/06/2020, 21h45)
Salut,

Pascal écrit :
>> La constitution d'un profil d'acheteur et vendeur ne passera pas
>> nécessairement par des coordonnées bancaires. C'est ce que j'ai compris.

> Comme la quadriphonie donc. Tu expliques le principe des transactions
> sans coordonnées bancaires ?


Tu connais les cartes pré-payées, non ? Ça n'est qu'un seul exemplede
transaction électronique sans coordonnées bancaires ... Très utilisé !

Discussions similaires
Premières sorties sur mon bo-bato... premières galères, premières rencontres, le fun quoi !

Problème d'envoi de mail avec pièce jointe (envoi bloqué tout à la fin)

Ixus 40 : Premières photos, premières impressions

ARNAQUE C.A.D non envoi du matériel objet de la transaction après envoi ( et bien sur...) encaissement du chèque de paiement.


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 01h57. | Privacy Policy