cerhu > rec.media.* > rec.radio

collectiblenumismatic (03/06/2020, 19h00)
Bonjour

Je viens de lire que le 234 kilohertz grande onde de RTL fermerait ses portes:
[..]

Si vous cliquez sur le lien qui se trouve sur le site qui arrive à un forum parlant de RTL cela serait pour la fin du 4ème trimestre si j'aibien suivi. Thierry Moy
F1TAY (03/06/2020, 19h45)
Il parait que
Peut être que
Peutre bien que oui, peut être bien que non

Enfin bref une info au conditionnel et sans aucune source comme
n'importe qui, sur n'importe quoi peut en poster sur l'internet.

Daniel

collectiblenumismatic a pensé très fort :
[..]
collectiblenumismatic (03/06/2020, 20h45)
Dans les différents posts j'ai lu de source interne de M6.

Le mercredi 3 juin 2020 19:45:46 UTC+2, F1TAY a écrit :
[..]
Ray_Net (04/06/2020, 01h07)
In article <8eecb40a-72e3-460f-a30e-cb276a1d95b3>,
collectiblenumismatic says...
> Bonjour
> Je viens de lire que le 234 kilohertz grande onde de RTL fermerait ses portes:
> [..]
> Si vous cliquez sur le lien qui se trouve sur le site qui arrive à un forum parlant de RTL cela serait pour la fin du 4ème trimestre si j'ai bien suivi. Thierry Moy


Pourquoi met-on à l'arrêt une technologie qui porte très loin.
La fm a une portée plus faible.
Le DAB c'est encore pire.
L'avenir serait au bluctooth ? :-)
substitute (04/06/2020, 08h54)
Le 03/06/2020 à 19:45, F1TAY a écrit :
> Il parait que
> Peut être que
> Peutre bien que oui, peut être bien que non
> Enfin bref une info au conditionnel et sans aucune source comme
> n'importe qui, sur n'importe quoi peut en poster sur l'internet.


Bonjour,

Je reconnais que l'info demande à être vérifiée mais étant donné le plan
d'économies drastiques engagé par le groupe M6 depuis quelques temps et
probablement accéléré avec la crise COVID, une fermeture de l?émetteur
GO n'est pas à exclure à moyen terme. RTL est en mutation, à part
quelque émissions phares gages de rentrées publicitaires comme les
Grosses Têtes, le reste de la grille sera certainement revu à la baisse
y compris les infos. Il y a aussi le financement du DAB+ à assurer à
moins que M6 y renonce, je ne sais pas si c'est possible au vu des
engagements déjà pris mais la crise pourrait éventuellement motiver
(prétexter) cette décision.
Et en partant du fait que France-Inter, Europe 1 et RMC ont fermé leurs
propres émetteurs GO sans que leur audience en souffre, tout au moins en
France métropolitaine, il n'y a pas de raison que pour RTL il en soit
autrement.

Sub.
substitute (04/06/2020, 08h57)
Le 03/06/2020 à 19:45, F1TAY a écrit :
> Il parait que
> Peut être que
> Peutre bien que oui, peut être bien que non
> Enfin bref une info au conditionnel et sans aucune source comme
> n'importe qui, sur n'importe quoi peut en poster sur l'internet.
> Daniel


Bonjour,

Je reconnais que l'info demande à être vérifiée mais étant donné le plan
d'économies drastique engagé par le groupe M6 depuis quelques temps et
probablement accéléré avec la crise COVID, une fermeture de l?émetteur
GO n'est pas à exclure à moyen terme. RTL est en mutation, à part
quelques émissions phares gages de rentrées publicitaires comme les
Grosses Têtes, le reste de la grille sera certainement revu à la baisse
y compris les infos. Il y a aussi le financement du DAB+ à assurer à
moins que M6 y renonce, je ne sais pas si c'est possible au vu des
engagements déjà pris mais la crise pourrait éventuellement motiver
(prétexter) cette décision.
Et en partant du fait que France-Inter, Europe 1 et RMC ont fermé leurs
propres émetteurs GO sans que leur audience en souffre, tout au moins en
France métropolitaine, il n'y a pas de raison que pour RTL il en soit
autrement.

Sub.
Thierry VIGNAUD (04/06/2020, 09h36)
On Thu, 4 Jun 2020 01:07:46 +0200, Ray_Net <Ray_Net> wrote:

>In article <8eecb40a-72e3-460f-a30e-cb276a1d95b3>,
>collectiblenumismatic says...
>Pourquoi met-on à l'arrêt une technologie qui porte très loin.
>La fm a une portée plus faible.
>Le DAB c'est encore pire.
>L'avenir serait au bluctooth ? :-)


Les programmes des stations de radiodiffusion ne sont pas destinés à
satisfaire les passionnés des techniques de transmission radioélectriques mais
à des auditeurs qui écoutent des programmes radiophoniques et non des
émetteurs.

A partir du moment où l'écoute de la radio en modulation d'amplitude OM ou GO
se réduit au point de constituer une "niche" d'auditeurs, que les récepteurs
équipé de la gamme GO sont en voie de disparition, il est bien évident que le
rapport coût/audience fait que cela revient plus cher de laisser certains
types d'émetteus en service qui ne serait pas significatif pour justifier un
surcroit d'audience et des tarifs publicitaires qui iraient avec.

Si France Inter, Europe 1 ou RMC avait perdu 10, 20, 30 % ou plus de leur
audience au moment de la coupure des grandes ondes, ne t'inquiète pas les
émetteurs auraient été rallumés.

Après le test de coupure des GO de RMC durant 2 jours au printemps 2009 et la
déclaration de son directeur qu'ils n'étaient pas prêt à le faire compte-tenu
de l'audience que cela représentait, nul doute que 11 ans plus tard le temps
était arrivé.

Ce n'est pas propre à la France, l'Allemagne a fait de même il y a quelques
années.

Pour parler des OM, En Grande-Bretagne, l'édition 2020 du WRTH recense environ
200 radios sur les OM et bien depuis le début de l'année c'est une nouvelle
vague de dizaines d'émetteurs qui ont été coupés, après celles de l'année
dernière.

Reste le cas particulier de l'Espagne où la modulation d'amplitude ne semble
pas s'essoufler, un pays particulier, du temps (années 70) où c'était une
dictature, avec le Portugal, ces 2 pays avaient la particularité de comporter
de nombreuses radios privées alors que dans les démocraties d'Europe c'était
majoritairement le monopole d'Etat qui reignait sur les ondes !

On peut citer aussi les Pays-Bas où une multitude d'émetteurs sont présents en
OM avec de très faibles puissances, entre 1 et 100 W.

Mediumwave.info rapportait il y a quelques jours que le nombre d'émetteur OM
au Canada était de 329 en 2011 et de 210 en 2020 (-36% en 10 ans) dans un
grand pays où la densité de la population est 30 foix inférieure à la France
et où les émetteurs ont une limitation à 50 kW
François Guillet (04/06/2020, 15h47)
Thierry VIGNAUD avait énoncé :
....
> Les programmes des stations de radiodiffusion ne sont pas destinés à
> satisfaire les passionnés des techniques de transmission radioélectriques
> mais à des auditeurs qui écoutent des programmes radiophoniques et non des
> émetteurs.


Tu nous a déjà servi cette messe. Normalement la radiodiffusion est
l'émission de signaux par l'intermédiaire d'ondes électromagnétiques.
Selon ta définition revue et corrigée, il ne s'agit que de transmettre
un programme à des auditeurs. Dans ces conditions, écouter un programme
par Internet répond à ta définition, et les ondes hertziennes ne sont
plus ni nécessaire ni la bonne solution, sauf éventuellement pour la
"borne terminale" wifi ou 5G voire DAB qui assurera très localement la
liaison avec le récepteur. Le réseau Internet suffit. Ton idée de la
radio, ce n'est plus la radio.

Le principe de la radiodiffusion n'est pas de cibler des auditeurs
précis, mais d'arroser large des territoires ("diffus") sur lesquels il
y a des auditeurs potentiels, aux moyens d'ondes électromagnétiques.

Avec la FM, puis le DAB, les zones se sont rétrécies, de sorte que ce
sont prioritairement les citadins qui sont désormais visés, qu'en
campagne on peut très mal recevoir la FM, je ne parle même pas du DAB
plein de trous partout, et qu'il n'est même plus question d'arroser
hors des frontières.
Tout cela est fait pour des raisons techniques et de coût, et sans ces
deux contraintes, rares seraient les stations à refuser une couverture
mondiale. Je ne comprends donc pas ta propension à vouloir redéfinir la
radiodiffusion en la réduisant, alors que cette réduction est la
conséquence de contraintes allant à l'encontre de son principe.
Thierry VIGNAUD (04/06/2020, 22h38)
On Thu, 04 Jun 2020 15:47:23 +0200, François Guillet
<guillet.francois> wrote:

[..]
>Avec la FM, puis le DAB, les zones se sont rétrécies, de sorte que ce
>sont prioritairement les citadins qui sont désormais visés, qu'en
>campagne on peut très mal recevoir la FM, je ne parle même pas du DAB
>plein de trous partout, et qu'il n'est même plus question d'arroser
>hors des frontières.
>Tout cela est fait pour des raisons techniques et de coût, et sans ces
>deux contraintes, rares seraient les stations à refuser une couverture
>mondiale. Je ne comprends donc pas ta propension à vouloir redéfinir la
>radiodiffusion en la réduisant, alors que cette réduction est la
>conséquence de contraintes allant à l'encontre de son principe.


Je vois que ce n'est toujours pas compris :-) Aie, aie, aie !

Je l'ai déjà dit, ce n'est pas un problème de technique mais un problème
d'argent. Il y a un moment où il faut arrêter de planer et rêver devant son
matériel de réception et comprendre ce qu'est une société commerciale. Dans ce
newsgroup cela semble difficile pour certains de redescendre sur terre pour
admettre la réalité du monde dans lequel ils vivent.

Ce sont aux sociétés de décider de la manière dont elles se gèrent et non à
des tiers et je signale pour ceux qui ne le saurait pas et que cela convienne
ou pas, que la finalité d'une entreprise commerciale est de produire des
bénéfices à partir d'un capital mis en commun par ses actionnaires.

RMC, RTL ou EUROPE 1, n'étant pas des organisation philanthropiques ou
caritatives, sont parfaitement libres d'arrêter un ou des émetteurs qu'elles
jugent inutile et elles NE DOIVENT RIEN aux auditeurs "technophiles" même
s'ils ne sont pas contents ou sinon qu'ils deviennent actionnaires ou qu'ils
créent eux-même leur propre station GO. Pourquoi compter sur l'argent des
autres pour satisfaire ses propres désirs ou envies ?

On n'est pas dans ce cas pour l'instant avec ces stations, mais pour info on
peut produire et diffuser des programmes de radio ou de télévision sans
diffusion hertzienne, comme quoi les émetteurs AM, même FM ou RNT, ne sont pas
indispensables pour assurer cette activité :-)

Si les radios avaient perdu, comme je l'ai dit, des auditeurs de plusieurs
dizaines de pourcents, il y a longtemps qu'elles auraient rallumé leurs
émetteurs GO.

Et je tiens à préciser que je ne définis rien je me contente juste de décrire
la réalité de ce qui est (et qui n'est aucunement technique) à ceux qui
refusent de l'admettre !
bilou (04/06/2020, 23h24)
On 04/06/2020 09:36, Thierry VIGNAUD wrote:
> Mediumwave.info rapportait il y a quelques jours que le nombre d'émetteur OM
> au Canada était de 329 en 2011 et de 210 en 2020 (-36% en 10 ans) dans un
> grand pays où la densité de la population est 30 foix inférieure à la France
> et où les émetteurs ont une limitation à 50 kW

Faudrait qu'on m'explique comment d'aussi vastes territoires arrivent a
être couverts avec des émetteurs de 50 KW alors que nous c'est 1000 KW
ou rien ?
Il faudrait aussi faire un bilan énergétique et financier global en
comptant la consommation des récepteurs et les abonnements associés.
Je pense que l'auditeur/téléspectateur est le dindon de la farce.
geomar troucuar (05/06/2020, 08h04)
Le 04/06/2020 à 15:47, François Guillet a écrit :
> Thierry VIGNAUD avait énoncé :


> Avec la FM, puis le DAB, les zones se sont rétrécies, de sorte que ce
> sont prioritairement les citadins qui sont désormais visés, qu'en
> campagne on peut très mal recevoir la FM, je ne parle même pas du DAB
> plein de trous partout, et qu'il n'est même plus question d'arroser hors
> des frontières.

....
Si la FM ou le DAB sont mal reçus en campagne c'est souvent à cause
d'une TROP FAIBLE PUISSANCE DES EMETTEURS notamment ceux des radios
comme RTL, Europe1, RMC et autres radios privées, parce que pour les
radios nationales ça n'est pas du tout le cas, chez moi je ne reçois
très bien que france musique, france info, france inter, france bleue et
france culture, pour les autres c'est pratiquement inaudible.
Thierry VIGNAUD (05/06/2020, 21h33)
On Thu, 4 Jun 2020 23:24:11 +0200, bilou <bilou> wrote:

>On 04/06/2020 09:36, Thierry VIGNAUD wrote:
>Faudrait qu'on m'explique comment d'aussi vastes territoires arrivent a
>être couverts avec des émetteurs de 50 KW alors que nous c'est 1000 KW
>ou rien ?
>Il faudrait aussi faire un bilan énergétique et financier global en
>comptant la consommation des récepteurs et les abonnements associés.
>Je pense que l'auditeur/téléspectateur est le dindon de la farce.


En Amérique du Nord normalement le maximum en OM c'est 50 kW, je pense que
cela vient des origines de la radio et notamment de leur côté nettement plus
local que chez nous en Europe et peut-être de "moins" bloquer des fréquence
sur tout le continent ? (Canada, USA et Mexique). Moins de pays également et
moins de bataille pour se les approprier.

Un page web Wikipedia confirme la puissance de 50 kW et liste toutes les radio
US qui l'utilisent :
[..]

Mais sur le site de la FCC ils parlent de la classe A où la puissance est au
minimum de 10 kW mais pourrait dépasser 50 kW, mais je n'ai jamais vu une
radio, sur une liste, dépassant cette puissance. Si quelqu'un connaît des cas
je suis intéressé.
[..]

J'ai parcouru l'annuaire US : AM RADIO LOG (vieille édition de 1992), sur les
canaux dit "clear channel" sur les quelques fréquences que j'ai passées en
revue, je n'ai rien vu dépassant 50 kW.

Le WRTH 2020 indique au 30/9/2019 : 4601 radios diffusant en OM aux USA. Ils
indiquent que les canaux de classe A ont une protection contre les brouillages
de 1200 km. Ils ont limité leur publication aux stations ayant au moins 2,5 kW
(puissance diurne) qui sont au nombre de 2029. Donc plus de la moitié des 4601
radios AM diffusent avec moins de 2,5 kW

Par rapport à 1976 le nombre de radios AM a augmenté à l'époque ils
indiquaient 4476 stations, mais ça diminue doucement, il y en avait 4762 en
2013.
François Guillet (05/06/2020, 21h56)
geomar troucuar a utilisé son clavier pour écrire :
> Le 04/06/2020 à 15:47, François Guillet a écrit :
> ...
> Si la FM ou le DAB sont mal reçus en campagne c'est souvent à cause d'une
> TROP FAIBLE PUISSANCE DES EMETTEURS notamment ceux des radios comme RTL,
> Europe1, RMC et autres radios privées, parce que pour les radios nationales
> ça n'est pas du tout le cas, chez moi je ne reçois très bien que france
> musique, france info, france inter, france bleue et france culture, pour les
> autres c'est pratiquement inaudible.


En DAB les émetteurs sont mutualisés, ils ne sont pas spécifiques des
radios.
Si les radios nationales passent chez toi mieux que les privées, c'est
un cas particulier, qui n'est sans doute même pas lié à la puissance
mais à la localisation des émetteurs. Ici région nantaise j'ai trois
multiplex émis depuis deux sites. Et aucun ne transmet les radios
publiques.
En FM, les stations privées passent ici au même niveau que le public.
François Guillet (05/06/2020, 22h24)
Thierry VIGNAUD avait énoncé :
[..]
> diffusion hertzienne, comme quoi les émetteurs AM, même FM ou RNT, ne sont
> pas indispensables pour assurer cette activité :-)
> Si les radios avaient perdu, comme je l'ai dit, des auditeurs de plusieurs
> dizaines de pourcents, il y a longtemps qu'elles auraient rallumé leurs
> émetteurs GO.
> Et je tiens à préciser que je ne définis rien je me contente juste de décrire
> la réalité de ce qui est (et qui n'est aucunement technique) à ceux qui
> refusent de l'admettre !


Qu'est-ce que tu n'as pas compris dans "Tout cela est fait pour des
raisons techniques et de coût, et sans ces deux contraintes, rares
seraient les stations à refuser une couverture mondiale" ?

Parce que ce que tu nous racontes là, c'est aussi ce que je dis.

Alors où est la différence ?
Avec tes assertions :
"les programmes des stations de radiodiffusion ne sont pas destinés à
satisfaire les passionnés des techniques de transmission
radioélectriques mais à des auditeurs qui écoutent des programmes
radiophoniques et non des émetteurs",
et
"elles NE DOIVENT RIEN aux auditeurs "technophiles",
tu transformes le constat du coût pour en faire l'objectif des radios,
et tu parles pour le justifier de "technophile" quand il s'agit de
simples auditeurs voulant recevoir la radio n'importe où.

Il n'y a pas de radiodiffusion sans émetteurs d'ondes hertziennes, par
définition de la radiodiffusion. Donc ton affirmation limitant la radio
aux programmes à transmettre s'oppose à la définition de la radio.

Ce n'est pas parce que le coût est un problème aujourd'hui, les
ressources ayant baissé, que l'objectif des radios aurait changé depuis
le début du 20ème siècle. Il s'agit toujours de couvrir un territoire.
Si je suis perdu dans la cambrousse, ou à l'étranger, je suis encore un
auditeur potentiel, pas un technophile. Si je n'y reçois plus des
stations que je recevais autrefois, c'est que les radios ne peuvent
plus rendre les services qu'elles rendaient autrefois.

Je résume ton propos à "La mission des radios est désormais de fournir
des programmes aux endroits où la densité de population est la plus
rentable parce qu'il faut réduire les coûts".
Le mien est : "les radios ne peuvent plus effectuer leurs missions de
couverture de territoire et se rabattent sur un taux de population, au
contraire de ce qu'est une mission de "diffusion" ".
popol (06/06/2020, 10h57)
Le 05/06/2020 à 22:24, François Guillet a écrit :
....

Je m?immisce timidement dans votre dialogue.

> Le mien est : "les radios ne peuvent plus effectuer leurs missions de
> couverture de territoire et se rabattent sur un taux de population, au
> contraire de ce qu'est une mission de "diffusion" ".


Je ne comprends pas cette notion de "mission".
Est-ce défini quelque-part ? Si oui cette définition a-t-elle encore une
raison d'être ?
Sinon est-ce simplement un usage, c'est a dire quelque chose de
temporaire lié aux habitudes ? Mais à partir de combien de personnes la
pratiquant (ou ne la pratiquant pas) cette habitude devient-elle désuète ?
Enfin n'attribuez-vous pas à l'outil (la radio) un rôle (la diffusion)
qui ne relève pas de lui ?
Je m'exprime peut-être mal, mais j'ai l'impression que vous parlez,
évidement, de la même chose mais avec une différence d'approche de la
question qui est d'ailleurs compréhensible et pas exclusive.

Si je pollue dites-le, je me tairai.

Discussions similaires
RMC 216 Khz on ferme bientôt!

1° juin : ça ferme ça ferme

ordi qui ferme ,programe qui ferme

Eviter qu'un Process (service) ne se ferme quand on ferme la session utilisateur


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 00h43. | Privacy Policy