cerhu > sci.* > sci.physique

dark poulpo (28/10/2004, 12h13)
je suis pas du tout physicien, mais interressé par ce genre de theorie.

on dit que si on vient dans le passé pour tuer son grand pere, alors notre
pere nexistera pas. et nous non plus du coup. je suis daccord , mais voila
si on pousse la reflection plus loin que ce paradox, en partant sur le
principe que on peut changer le passé, nous rentrons dans la theorie des
univers paralleles (par l'experience du chat de Schrodinger). si autre
univers paralleles il y a, alors changer le passé, ne devrait pas avoir
d'effet dans l'univers d'origine auquel nous apartenons quand nous sommes
partit dans le passé? l'univers d'origine existe il encore? ou alors il
n'y a qu'un seul univers, et l'explication des univers paralleles n'est qune
facon phylosophique d'expliquer les actions et les consequences de chacun?

ensuite, on dit que l'on peut changer le passé, mais que le futur n'est
pas ecrit, je pense que si il n'est pas ecrit, c'est parceque en fait nous
entrons dans un autre univers paralelles que celui d'origine non?

si par contre il y a bien qu'un seul univers alors cela voudrais dire que
l'avenir est deja ecrit, puisque moi etant le jeune et futur grand pere je
vois mon petit fils de l'an 2045
venir me tuer, ce qui signifie que le futur est deja present!!!

voila, jaimerai que vous eclairiez ma lanterne et corriger mes fausses
idees.

merciiii
Grégoire Gerardin (28/10/2004, 13h34)
Effectivement pour éviter les paradoxes temporels, rien de telle que
l'interprétation des mondes multiples! A ce titre, consultez le livre de
Gribbin "Le Chat de Schrodinger - Physique quantique et réalité". Gribbin y
expose entre autre sa propre interprétation des mondes multiples pour y
caser le voyage dans le temps, passé et à venir, en toute compatibilité avec
la relativité et la physique quantique.

Grégoire

"dark poulpo" <ggggggg> a écrit dans le message de news:
4180c223$0$3180$8fcfb975...
[..]
dark poulpo (28/10/2004, 14h27)
"Grégoire Gerardin" <g.gerardin> a écrit dans le message de
news:14ce
[..]
Thierry Mella (30/10/2004, 05h34)
"Grégoire Gerardin" wrote:

> Effectivement pour éviter les paradoxes temporels, rien de telle que
> l'interprétation des mondes multiples! A ce titre, consultez le livre de
> Gribbin "Le Chat de Schrodinger - Physique quantique et réalité". Gribbin y
> expose entre autre sa propre interprétation des mondes multiples pour y
> caser le voyage dans le temps, passé et à venir, en toute compatibilité avec
> la relativité et la physique quantique.
> Grégoire


juste une question "naïve" : combien d'univers // existent-ils ?
Une infinité ? ou est-ce relié à l'estimation du nombre d'atomes
dans notre univers (10E80) ?

D'avance Merci,
Thierry
Grégoire Gerardin (30/10/2004, 10h46)
"Thierry Mella" <thierry.mella> a écrit dans le message de news:
41830BB7.ACC1CEA...
>> "Grégoire Gerardin" wrote:
>> juste une question "naïve" : combien d'univers // existent-ils ?

> Une infinité ? ou est-ce relié à l'estimation du nombre d'atomes
> dans notre univers (10E80) ?


Bien primo je ne suis pas physicien, a peine amateur, alors mes réponses ne
vallent pas grand chose. Secundo, l'interprétation des Mondes Multiples ne
m'emballe pas beaucoup, je la trouve exaspérante. Ce n'est qu'une
interprétation, elle n'a jamais été prouvée, malgré qu'elle soit considérée
comme l'interprétation de la physique quantique la plus satisfaisante par un
nombre grandissant de physiciens.

Mais tout-de-même je peux te répondre que suivant celle-ci, la quantité
d'univers perpendiculaires (et non pas parallèles) est gigantesque (d'ou mon
exaspération ;)). Chaque fois qu'une superposition d'états quantiques se
réduit à un seul état (le fameux effondrement de la fonction d'onde), il y a
autant d'univers qui se créent qu'il y avait d'états superposés. Suivant
que de tels "effondrements" se produisent à tout moment et partout dans tous
les univers, et ce depuis le début des temps, eh bé, ca en fait beaucoup,
des univers (c'est exponentiellement exponentiel) !

Donc ca n'a pas beaucoup de rapport avec la quantité d'atomes. De plus, la
physique quantique ne répond pas directement aux questions cosmologiques.
L'interprétation des Mondes Multiples couplée à une théorie cosmologique
type Big Bang stipule un nombre fini d'univers. Couplée au déroutant
scénario dit du "Pré-Big Bang" ou au modèle décadent dit "Ekpyrotique", on
peut envisager une infinité d'univers (là j'ai un doute, ces modèles ne sont
peut-être pas conciliables avec l'IMM ?).

Voila! Qu'on me corrige si j'ai dit des niaiseries!

a+
Grégoire G.
[..]
Discussions similaires
même date décès mon père et mon arrière grand père

Cousin(e) du grand-père ou de la grand-mère

Si ce n'est toi, c'est donc ton père, ou ton grand-père, ou bien quelqu'un des tiens !

question sur le paradox du grand pere, voyage dans le temps, ...


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 01h08. | Privacy Policy