cerhu > bio.* > bio.medecine

Bonobo (10/10/2003, 10h28)
Un nouveau traitement contre le cancer très efficace en test
Par Rajiv Sekhri
[..]

TORONTO (Reuters) - Un nouveau traitement contre le cancer du sein s'est
révélé si efficace au cours d'un essai clinique international que les
scientifiques ont interrompu prématurément le test afin de permettre aux
patientes sous placebo de bénéficier elles aussi de ce taux de réussite
impressionnant, a indiqué jeudi le principal auteur de l'étude.

L'étude échelonnée sur cinq ans sur près de 5.200 femmes atteintes de la
forme commune du cancer du sein a été interrompue car Femara, traitement
fabriqué par la compagnie pharmaceutique suisse Novartis, a réduit de 43% le
risque de récidive comparativement au risque des patientes ayant pris un
placebo, ont dit les scientifiques.

"Il s'agit d'un changement radical dans le traitement de la maladie", a
affirmé Dr Paul Goss de l'hôpital Princess Margaret à Toronto, qui a dirigé
la recherche, lors d'une conférence de presse.

Le New England Journal of Medicine a même devancé la publication des
conclusions du rapport avant sa version imprimée prévue le 6 novembre en
raison de leur importance.

Paul Goss a précisé que les "résultats spectaculaires" ont incité les
médecins à interrompre l'essai clinique afin que près de 2.600 femmes ayant
pris un placebo puissent commencer à prendre la pilule Femara immédiatement.

QUESTIONS A LONG TERME

Les médecins estiment que l'étude offre une nouvelle piste pour traiter les
patients souffrant du cancer du sein, mais elle soulève également des
questions.

"Pendant combien de temps une personne devrait-elle prendre (Femara)? Quels
sont les effets à long terme", s'est interrogé le Dr James Ingles, de la
clinique Mayo de Rochester, au Minnesota, autre participant de cette étude
menée dans neuf pays incluant le Canada, les États-Unis, l'Angleterre et la
Belgique.

En interrompant l'étude, les chercheurs n'ont pas pu étudier les effets du
Femara au terme de cinq ans.

Le traitement au tamoxifène est le plus utilisé pour contrer le cancer. Mais
il perd de son efficacité après cinq ans. Or dans le même délai, la maladie
récidive chez une femme sur deux.

L'utilisation de létrozole, nom générique du Femara, diminue la production
d'oestrogène et réduit de près de la moitié les risques de réapparition du
cancer. L'un des effets secondaires de ce traitement est une fragilisation
des os, pouvant causer l'ostéoporose. La société AstraZeneca détient un
traitement du même type nommé Arimidex.

Le cancer du sein est la forme de cancer la plus meurtrière chez les femmes
dans le monde industrialisé, après le cancer du poumon. L'Organisation
mondiale de la Santé estime que plus de 1,2 million de cancers du sein
seront diagnostiqués cette année.

Les ventes du Femara, qui ont totalisé 108 millions de dollars au cours de
la première moitié de 2003, devraient atteindre 417 millions de dollars
d'ici 2007, selon Merrill Lynch. /STR/JSB
Jean-Paul (11/10/2003, 02h39)
Selon des sources bien informées, Bonobo aurait écrit :

> Un nouveau traitement contre le cancer très efficace en test
> Par Rajiv Sekhri
> [..]
> TORONTO (Reuters) - Un nouveau traitement contre le cancer du sein
> s'est révélé si efficace au cours d'un essai clinique international
> que les scientifiques ont interrompu prématurément le test afin de
> permettre aux patientes sous placebo de bénéficier elles aussi de ce
> taux de réussite impressionnant, a indiqué jeudi le principal auteur
> de l'étude.


Ce qui met en lumière le caractère parfois inconciliable des bonnes
pratiques éthiques et des bonnes pratiques méthodologiques. En
interrompant prématurément (à 2 - 3 ans) le double-aveugle et en mettant
tout le monde sous létrozole, du coup on se prive de l'évaluation
contrôlée des effets thérapeutiques et des effets indésirables du
létrozole à 5 ans.
XavierD (11/10/2003, 21h23)
On Fri, 10 Oct 2003 10:28:37 +0200, "Bonobo"
<faites.l'amour.p> wrote:

>Un nouveau traitement contre le cancer très efficace en test
>Par Rajiv Sekhri
>[..]


Ce n'est pas un nouveau traitement c'est une nouvelle indication.
Le létrozole est une anti-aromatase utilisée dans le cancer du sein
métastatique, Novartis tente d'obtenir Une AMM pour le traitement
adjuvant du cancer du sein (après chirurgie et radiothérapie pour les
cancer hormono-dépendant).

>Le traitement au tamoxifène est le plus utilisé pour contrer le cancer. Mais
>il perd de son efficacité après cinq ans.


Ce n'est pas qu'il perd de son efficacité. C'est que la balance
bénéfice/risque au delà de 5 ans n'est pas démontrée en particulier
pour le risque de cancer de l'endomètre, sous tamoxifene, qui augmente
après 5 ans.

>L'un des effets secondaires de ce traitement est une fragilisation
>des os, pouvant causer l'ostéoporose.


Disons plutôt que le létrozole n'a pas d'effet protecteur sur l'os que
possède le tamoxifene.

> La société AstraZeneca détient un
>traitement du même type nommé Arimidex.


Exact et il risque d'obtenir l'AMM avant le létrozole.
XavierD (11/10/2003, 21h23)
On Sat, 11 Oct 2003 02:39:46 +0200, "Jean-Paul"
<pleistocene> wrote:

>Faut quand même acheter de l'action Novartis ?


Oui, mais surtout grâce au Glivec mais c'est un peu tard.
Discussions similaires
L'hydroxychloroquine, traitement le plus efficace contre le coronavirus

Sécurité automobile, nouveau crash-test très sévère

Nouveau traitement contre la SEP

Traitement cancer et quarantaine


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 00h59. | Privacy Policy