cerhu > misc.* > misc.finance

ericch89 (14/06/2007, 13h30)
est ce que quelqu'un pourrait m'expliquer l'interet de faire la course aux
dividendes dans un PEA ??

Il me semble qu'on peut enlever 40% de ces dividendes aux impots , c'est ca
??

merci
Mol (14/06/2007, 14h06)
ericch89 wrote:
> est ce que quelqu'un pourrait m'expliquer l'interet de faire la course aux
> dividendes dans un PEA ??
> Il me semble qu'on peut enlever 40% de ces dividendes aux impots , c'est ca
> ??


C'est un peu plus complique, mais l'idee est la.
Les dividendes qu'on touche sur un PEA ne sont pas taxes. En toute rigueur,
il faudrait compter qu'ils augmentent la PV qui sera soumise a CSG a la sortie,
mais bon, mettons qu'ils sont taxes a 11% - n%, ou n est le nombre d'annees
restant avant la sortie pour un PEA qui suit la tendance globale de +10%
par an.
Par contre, pour la plupart des intervenants, les dividendes sont taxes
a quelque chose comme 15-25%. Le cours des valeurs au moment du detachement
s'etablit donc en prenant en compte l'attrait de leurs dividendes pour
la taxation commune, de 10% superieure au moins a celle que subira celui qui
les detient en PEA. Elles sont donc un chouia sous-cotees pour lui, chouia
d'autant plus gros qu'elles versent un gros dividende. Si le chouia est
plus important que les frais, statistiquement le detenteur de PEA est gagnant
a posseder les valeurs au moment du detachement.
ericch89 (14/06/2007, 20h52)
imaginons qu'on achete sur le PEA une valeur qui detache son dividende.
Achat la veille et vente le jour du detachement ..
En terme de PV pour les 11% du PEA , ca ne change rien. par contre ca donne
droit à une reduction d'impot non ??

"Mol" <molagnon> a écrit dans le message de news:
46712F53.5020409...
[..]
Mol (15/06/2007, 08h59)
ericch89 wrote:
> imaginons qu'on achete sur le PEA une valeur qui detache son dividende.
> Achat la veille et vente le jour du detachement ..
> En terme de PV pour les 11% du PEA , ca ne change rien. par contre ca donne
> droit à une reduction d'impot non ??


Ah oui, depuis que je suis devenu riche et que le fisc ne me decompte
plus que 115 E de mes 3000 d'avoir fiscal "theorique", j'ai tendance
a l'oublier. Mais dans le cas de faibles montants, il vaut mieux
rester en dehors du PEA parce que sous le seuil, l'exoneration des
dividendes est totale si je ne me trompe.
Zetrader (15/06/2007, 10h13)
Mol wrote:
> ericch89 wrote:
> Ah oui, depuis que je suis devenu riche et que le fisc ne me decompte
> plus que 115 E de mes 3000 d'avoir fiscal "theorique", j'ai tendance
> a l'oublier. Mais dans le cas de faibles montants, il vaut mieux
> rester en dehors du PEA parce que sous le seuil, l'exoneration des
> dividendes est totale si je ne me trompe.


C'est quoi les avantages pour un riche de rester en France ?
Pour un pauvre ok, on comprend ... mais pour un riche ? à moins que ce choix
là ne soit pas financier
Olivier (15/06/2007, 10h23)
"Zetrader" <http://www.zetrader.fr> a écrit dans le message de news:
467249f8$0$978$426a74cc...
> Mol wrote:
> C'est quoi les avantages pour un riche de rester en France ?
> Pour un pauvre ok, on comprend ... mais pour un riche ? à moins que ce
> choix là ne soit pas financier


10 ou 30 % impôts en moins ne rend pas vraiment plus heureux ceux qui ont
beaucoup d'argent, mais le déracinement rend beaucoup de gens malheureux.
Bien sur il y a des exceptions a toute règle.
SRV (15/06/2007, 10h32)
En clair, depuis la fin de l'avoir fiscal la course aux coupons dans un PEA
a perdu de son attrait.
Le coupon dans un PEA est soumis à la CSG+RDS comme une plus-value.
Mais comme cette cotisation sera à payer lors de la cloture du PEA, on peut
bénéficier de l'effet de levier pendant tout le temps où ce coupon a été
versé en cash mais sans impôt (cf le post d'alex sur le levier du PEA).

Sans diminuer l'importance d'un tel levier, à part ça, cela ne sert à rien
un
coupon dans un PEA VS à un coupon dans un compte titre.

L'optimum est d'avoir des coupons versés sur un compte titre pour bénéficier
du maximum d'abattement, puis de les avoir sur le PEA pour bénéficier du
"levier".
Mol (15/06/2007, 10h46)
Zetrader wrote:
> Mol wrote:
>> C'est quoi les avantages pour un riche de rester en France ?


Les memes que pour un ancien eleve d'une grande ecole renommee
de faire de la recherche pour un salaire de conducteur de TGV
quand ses co-cons sont PDG des boites du CAC 40.

> Pour un pauvre ok, on comprend ... mais pour un riche ? à moins que ce choix
> là ne soit pas financier


Ce choix-la est un peu similaire a celui de prendre ses benefices
sur une valeur pourtant pleine de potentiel.
Mol (15/06/2007, 10h51)
SRV wrote:
> L'optimum est d'avoir des coupons versés sur un compte titre pour
> bénéficier
> du maximum d'abattement, puis de les avoir sur le PEA pour bénéficier du
> "levier".


Et sur le compte-titres en dessous de l'abattement, on peut jouer
aussi de l'effet coupon pour diminuer ses PV.
SRV (15/06/2007, 11h08)
"Mol" <molagnon> a écrit dans le message de news:
46725302.8050300...
> Et sur le compte-titres en dessous de l'abattement, on peut jouer
> aussi de l'effet coupon pour diminuer ses PV.


Tout ça pour dire, qu'il faut savoir clairement quelle est la fiscalité de
telle ou telle chose.

Cela permet d'optimiser ses revenus boursiers, ( tout en restant dans la
légalité bien sûr ) !
ademaide (15/06/2007, 11h58)
Zetrader a écrit :
> Mol wrote:
> C'est quoi les avantages pour un riche de rester en France ?
> Pour un pauvre ok, on comprend ... mais pour un riche ? à moins que ce choix
> là ne soit pas financier


En effet!
Aspow (15/06/2007, 12h34)
Mol wrote:
> ericch89 wrote:
> Ah oui, depuis que je suis devenu riche et que le fisc ne me decompte
> plus que 115 E de mes 3000 d'avoir fiscal "theorique", j'ai tendance
> a l'oublier.


L'avoir fiscal, un apport de liquidite courrant Mars/Avril qui n'etait pas negligeable, en tout cas rien a voir avec les 115 Eur de reduction (ou credit ?) d'impot.

> Mais dans le cas de faibles montants, il vaut mieux
> rester en dehors du PEA parce que sous le seuil, l'exoneration des
> dividendes est totale si je ne me trompe.


Oui, sauf comme d'habitude les satanes 11% de CSG, CRDS, RDS, ....

Et je crois que cela rentre dans le revenu fiscal de reference qui sert ad'autre chose (TF, TH, ...)
Discussions similaires
230 M€ de dividendes..

Dividendes

Dividendes

Dividendes...


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 17h55. | Privacy Policy