cerhu > misc.* > misc.dependances

Isidore (01/08/2006, 11h47)
-----------------------------------------------------------------
hypothèse 1 :

le manque pré-existe.

ce n'est pas le fait d'avoir pris un produit une
fois qui crée ensuite son manque.

si vous comblez ce manque préexistant par
l'alcool, il devient un manque d'alcool.

si vous comblez ce manque préexistant par les
benzos, il devient un manque de benzos.

si la présence d'une personne comble ce manque
préexistant, le manque devient un manque de cette
personne quand elle n'est plus là.

idem pour les autres produits ou les autres
comportements qui soulagent.

------------------------------------------------------

hypothèse 2 :

le manque ne pré-existe pas.

vous êtes habitués à un comportement, à prendre un
produit ou à cotoyer une personne.

l'absence de ce comportement, de ce produit ou de
cette personne engendrera le manque de celui-ci
(celle-ci).

-------------------------------------------------------

à vous Houston : VOTEZ 1 ou VOTEZ 2 :-))
Isidore (01/08/2006, 12h38)
"Isidore" <nez.de.boeuf> a écrit dans
le message de news:
44cf2312$0$1330$626a54ce...
> -----------------------------------------------------------------
> hypothèse 1 :


le manque de ce qu'on a pas.

> ------------------------------------------------------
> hypothèse 2 :


le manque de ce qu'on a.
Isidore (01/08/2006, 12h48)
"Isidore" <nez.de.boeuf> a écrit dans
le message de news:
44cf2f0f$0$1309$626a54ce...
> "Isidore" <nez.de.boeuf> a écrit
> dans le message de news:
> 44cf2312$0$1330$626a54ce...
>> -----------------------------------------------------------------
>> hypothèse 1 :

> le manque de ce qu'on a pas.


i.e. : le désir.

>> ------------------------------------------------------
>> hypothèse 2 :

> le manque de ce qu'on a.


i.e. : la dépression quand on le perd.
[..]
Isidore (01/08/2006, 12h54)
"Isidore" <nez.de.boeuf> a écrit dans
le message de news:
44cf3181$0$1329$626a54ce...
[..]
>> le manque de ce qu'on a pas.

> i.e. : le désir.096a54ce...
> i.e. : le désir.


et comme le désir fonctionne en " avoir pour être
",

c'est le manque à être !!!
[..]
Charles (02/08/2006, 02h06)
"Isidore" <nez.de.boeuf> a écrit dans le message de news:
44cf32d2$0$1327

>>> le manque de ce qu'on a pas.


> c'est le manque à être !!!


oui c'est un postulat.
le manque serait le manque d'une chose. postulat.

pourtant, le manque de ce qu'on a pas va bien plus loin que ce qu'on a pas.
dissoudre le manque par l'incorporation n'est qu"une interprétation
possible, et qui échappe peut etre à son objet en voulant le posséder : la
mise en relation.
fran (02/08/2006, 08h37)
"Charles" <charless> a écrit dans le message de news:
44cfec8d$0$30104$636a55ce...
[..]
> dissoudre le manque par l'incorporation n'est qu"une interprétation
> possible, et qui échappe peut etre à son objet en voulant le posséder : la
> mise en relation.


Oui, mais la seule réponse rapide au manque est l'incorporation. Et même si
on change d'objet de manque, rien n'y fera. On reste toujours dans la
répétition sans jamais atteindre l'essentiel.

fran
[..]
herpskwerps (02/08/2006, 08h47)
"fran" <fran.md> wrote in message
news:cef3
[..]
> pas.
> pas. la
> Oui, mais la seule réponse rapide au manque est l'incorporation. Et même si
> on change d'objet de manque, rien n'y fera. On reste toujours dans la
> répétition sans jamais atteindre l'essentiel.


la sublimation.

jacques
fran (02/08/2006, 09h37)
"herpskwerps" <herpskwerps> a écrit dans le message de news:
44d04a96$0$32420$ba620e4c...
> "fran" <fran.md> wrote in message
> news:cef3

:
> la
> > > mise en relation.

> > Oui, mais la seule réponse rapide au manque est l'incorporation. Et même

> si
> > on change d'objet de manque, rien n'y fera. On reste toujours dans la
> > répétition sans jamais atteindre l'essentiel.

> la sublimation.


C'est un bien joli mot pour une chose somme toute assez avilissante.
:-)
fran
[..]
Isidore (02/08/2006, 09h48)
"Charles" <charless> a écrit dans le
message de news:
44cfec8d$0$30104$636a55ce...
> "Isidore" <nez.de.boeuf> a écrit
> dans le message de news: 44cf32d2$0$1327
>>>> le manque de ce qu'on a pas.

>> c'est le manque à être !!!

> oui c'est un postulat.
> le manque serait le manque d'une chose.
> postulat.


moi, je vois plutôt ça comme un mode de
fonctionnement : " avoir pour être "

je ne vois qu'une alternative : passer au
fonctionnement " faire pour être "

> pourtant, le manque de ce qu'on a pas va bien
> plus loin que ce qu'on a pas.
> dissoudre le manque par l'incorporation n'est
> qu"une interprétation possible,


un mode de fonctionnement. je me lance : exemple
du collectionneur

> et qui échappe peut etre à son objet en voulant le posséder : la
> mise en relation.


je comprends de cette phrase que l'objet du manque
est la mise en relation.
fran (02/08/2006, 10h37)
"Isidore" <nez.de.boeuf> a écrit dans le message de news:
44d058b9$0$32184$636a55ce...
[..]
>> un mode de fonctionnement. je me lance : exemple

> du collectionneur
> le posséder : la
> je comprends de cette phrase que l'objet du manque
> est la mise en relation.

l'objet est un produit de substitution à la mise en relation. Quand tu
raccordes les fils, tu n'as plus besoin de ta lampe de poche.

Je suis encore dans les travaux, d'où l'exemple :-)
fran
Isidore (02/08/2006, 12h27)
>> "Charles" <charless> a écrit
>> > dissoudre le manque par l'incorporation


d'un objet : 1. chose concrète, que l'on peut voir
ou toucher

que l'on peut incorporer, posséder.

>>> et qui échappe peut etre à son objet
>>> en voulant le posséder :


objet : 4. ce qui est la cause ou le motif

>>> la mise en relation.


---------------------------------------------------------

"Isidore" <nez.de.boeuf> a écrit
>> je comprends de cette phrase que l'objet du
>> manque


objet : 4. ce qui est la cause ou le motif.

>> est la mise en relation.


---------------------------------------------------------

"fran" <fran.md> a écrit

> l'objet est un produit de substitution


objet : 1. chose concrète, que l'on peut voir ou
toucher

> à la mise en relation. ----------------------------------------------------------


juste pour souligner ce truc marrant des multiples
sens du mot objet :-)

pt'êt bien que chez le psy, c'est :

- quel est l'objet de votre demande ?
- mes xanax ( 1. chose concrète, que l'on peut
voir ou toucher, incorporer, posséder)
- ben non : la relation. ( 4. ce qui est la cause
ou le motif.)

:-)
herpskwerps (02/08/2006, 17h29)
"fran" <fran.md> wrote in message
news:cef3

> > > Oui, mais la seule réponse rapide au manque est l'incorporation. Et même
> > > si on change d'objet de manque, rien n'y fera. On reste toujours dans la
> > > répétition sans jamais atteindre l'essentiel.

> > la sublimation.

> C'est un bien joli mot pour une chose somme toute assez avilissante.
> :-)


xplic ?

jacques
fran (02/08/2006, 21h15)
"herpskwerps" <herpskwerps> a écrit dans le message de news:
44d0c4e5$0$5517$ba620e4c...
> "fran" <fran.md> wrote in message
> news:cef3
> même
> la
> xplic ?


Ce n'est pas très valorisant de ne pouvoir aller au delà de ce mode de
répétition.

fran
[..]
fran (02/08/2006, 23h17)
"herpskwerps" <herpskwerps> a écrit dans le message de news:
44d0c4e5$0$5517$ba620e4c...
> "fran" <fran.md> wrote in message
> news:cef3
> même
> la
> xplic ?


"du point de vue descriptif, les formulations freudiennes concernant la
sublimation n'ont jamais été poussées très loin. Le champ des activités
sublimées est mal délimité : faut il par exemple y inclure l'ensemble du
travail de pensée ou seulement certaines formes de création intellectuelle
, Le fait que les activités dites sublimées sont , dans une culture donnée
l'objet d'une valorisation sociale particulière, doit il être retenu comme
un trait majeur de la sublimation ? Ou celle-ci englobe t elle aussi
l'ensemble des activités dites "adaptatives" (travail, loisir, etc...) ?"

Vocabulaire de la psychanalyse Laplanche et Pontalis

et
"Nous désignons comme sublimation une certaine forme de modification du but
et de changement d'objet dans laquelle entre en considération notre
évaluation sociale"
Suite aux leçons d'introduction à la psychanalyse Freud 1932

J'ai enfin compris ce que signifie le terme "sublimation" en psychanalyse.
Reste à savoir ce qu'il contient réellement.

:-)
fran
[..]
herpskwerps (03/08/2006, 12h57)
"fran" <fran.md> wrote in message
news:cef3
[..]
> Suite aux leçons d'introduction à la psychanalyse Freud 1932
> J'ai enfin compris ce que signifie le terme "sublimation" en psychanalyse.
> Reste à savoir ce qu'il contient réellement.


C'est une des méthodes de défense du moi contre les représentants de
l'instinct.

Cette défense a pour origine, soit la peur du Moi d'être débordé par la
pulsion, soit l'interdiction de la pulsion par le surmoi.

Ces méthodes sont: le refoulement, la régression, la formation
réactionnelle, l'isolation, l'annulation rétroactive, la projection,
l'introjection, le retournement contre soi, elles sont de caractère
névrotique.

La sublimation quant à elle, opère un déplacement du but instinctuel par une
forme de conversion, vers ce qui constitue l'essentiel pour le sujet, elle
n'est pas névrotique.

Deux domaines me semblent etre privilégiés pour ce sublime déplacement:
l'art et la spiritualité.

Il me semble que c'est le processus de sublimation qui est reconnu comme
"admirable" socialement, et que la sublimation n'est en rien une technique
visant à être valorisé socialement.

jacques

Discussions similaires
Tu me manques.

les manques : FIN

Manques

Marc, tu manques...


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 07h26. | Privacy Policy