cerhu > misc.* > misc.dependances

Isidore (17/09/2006, 14h16)
pour oublier cette merde, on en remet une couche à
chaque fois (c)
Isidore (18/09/2006, 17h56)
"Isidore" <nez.de.boeuf> a écrit dans
le message de news:
450d3caa$0$12814$626a54ce...
> pour oublier cette merde, on en remet une couche
> à chaque fois (c)


" on oublie rien de rien, on oublie rien du tout,
on oublie rien de rien, on s'abitue, c'est tout
" (tm)
Isidore (19/09/2006, 08h39)
- pourquoi allez vous sur Usenet ?
- pour oublier que je suis allé sur usenet.

j'essplique pour ceux qui n'auraient pas compris
:-)

"Isidore" <nez.de.boeuf> a écrit dans
le message de news:
450d3caa$0$12814$626a54ce...
[..]
adéLina (19/09/2006, 16h00)
"Isidore" <nez.de.boeuf> a écrit dans le message de news:
450ec1b1$0$31643$626a54ce...
> "Isidore" <nez.de.boeuf> a écrit dans le message de news:
> 450d3caa$0$12814$626a54ce...
>> pour oublier cette merde, on en remet une couche à chaque fois (c)

> " on oublie rien de rien, on oublie rien du tout,
> on oublie rien de rien, on s'abitue, c'est tout " (tm)
>Vi et l'habitude intersidéraledépendante <tue!


adéLina
cello (19/09/2006, 18h58)
adéLina a écrit : le 19.09.2006
Dans le message ID : <450ff80b$0$5100$ba4acef3>

[..]
> adéLina6436a54ce...
> <tue!
> adéLina


Mé non mé non

" La tempérance est cette modération par quoi nous restons maîtres de
nos plaisirs, au lieu d?en être esclaves. C?est une jouissance libre,
et qui n?en jouit que mieux : puisqu?elle jouit aussi de sa propre
liberté. Quel plaisir de fumer, quand on peut s?en passer! De boire,
quand on n?est pas prisonnier de l?alcool! De faire l?amour, quand on
n?est pas prisonnier de son désir! Plaisirs plus purs, parce que plus
libres. Plus joyeux, parce que mieux maîtrisés. Plus sereins, parce que
moins dépendants. Est-ce facile? Certes pas. Est-ce possible? Pas
toujours, j?en sais quelque chose, ni pour n?importe qui. C?est en quoi
la tempérance est une vertu, c?est-à-dire une excellence : elle est
cette ligne de crête, dirait Aristote, entre les deux abîmes opposés de
l?intempérance et de l?insensibilité, entre la tristesse du débauché et
celle du peine-à-jouir, entre le dégoût du goinfre et celui de
l?anorexique. Quel malheur de subir son corps! Quel bonheur d?en jouir
et de l?exercer! "
André Comte-Sponville
Discussions similaires
Je suis Alcoolique

Jesus ou le névrosé alcoolique.

Je ne suis pas alcoolique...

Chat alcoolique


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 19h48. | Privacy Policy